Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2008-09-28T06:00:00+02:00

De l'autre coté du tunnel...

Publié par Marie-Lore

« Ne te détourne pas par lâcheté du désespoir. Traverse-le. C’est par-delà qu’il sied de retrouver motif d’espérance. Va droit. Passe outre. De l’autre coté du tunnel tu trouveras la lumière. »

André Gide

Voir les commentaires

2008-09-27T07:00:00+02:00

Je "blogosolde" pour répondre à vos questions sur la voyance...

Publié par Marie-Lore
Voici un texte publié il y a quelque mois... vous pourrez  retrouver les commentaires
en cliquant ICI

Je viens de regarder l’émission L’Arène de France. Je suis super déçue!  Quand arrêterons-nous de colporter (médias et voyants) cette espèce de déterminisme plombant : tout n’est pas gravé vitam aeternam dans la pierre, cela se saurait, on aurait retrouvé les tables… 

        
Nous avons une responsabilité en tant que voyant de faire passer des messages pour que chacun comprenne sa propre responsabilité et la répercussion de notre attitude et nos choix trop souvent inconscients sur notre destin. A chacun de faire résonner en lui ce qu’il a entendu, de prendre du recul et de ressentir l’écho ou le non-écho de ce qui est annoncé.    
 

Je ne cesse de répéter à mes clients qu’ils détiennent une qualité suprême en tant qu’être humain : le libre arbitre.  Mais comment lorsque tout semble inscrit à l’avance, pouvons-nous être l’arbitre  de notre vie, c'est un peu simplet de penser cela, non ?

Oui mais où et quand le libre-arbitre peut-il vraiment s’exprimer et se vivre librement ? C'est difficile, nous sommes sans cesse jugés, observés par les autres quand nous ne collons pas avec le model social et médiatique.  La religion et l’éducation font  peser sur nos épaules le poids de la culpabilité. La société et les médias nous demandent sans cesse de nous métamorphoser en jolies starlettes moulées dans de belles bottes Prada ou  en super héros. Les coachs sportifs des années 50 aux Etats-Unis sont entrés dans les entreprises françaises dans les années 90 et entraînent chacun dans une espèce de compétition professionnelle où il faut être le meilleur…

Nous, voyants, nous sommes les premiers à vouloir comprendre d’où nous viennent ces messages. Parce que nous sommes impliqués et trop souvent jugés. On ne choisit pas le don de voyance, on naît avec. Parfois, on préfèrerait ne rien savoir. Quand vous avez ce don, vous captez aussi toute la misère de monde  et vivre en conscience cet état chaque minute de notre vie, ce n’est pas comme regarder les informations dans son fauteuil  tous les soirs au journal TV de 20 heures. Vous vivez  l’événement de l’intérieur, vous le subissez au plus profond de vos tripes. Appuyer sur le bouton off  de la Télévision c’est facile, arrêter d’être conscient, c’est nier la vérité, c’est réfuter notre être intérieur. On ne peut pas comme dans Matrix choisir la pilule bleue ou la pilule rouge. On ne vit pas dans The Truman Show, on est dans la vraie vie. Alors messieurs un peu plus de conscience !

Ce qui nous animent le plus souvent, les voyants, est la volonté et la « responsabilité» de responsabiliser le monde et montrer que nous pouvons améliorer les choses puisqu’on nous annonce les catastrophes à l’avance. Et l'état le plus difficile à assumer pour nous est de percevoir et de comprendre que nous ne pouvons pas faire les choses à la place des autres. C’est un vrai dilemme de vivre dans cette conscience en se sentant parfois impuissants. Nous ne revendiquons rien d’autre que l’exercice du libre arbitre !    

Si je pouvais avoir la force de 1000 hommes, je me battrais comme mille hommes. Alors comme je suis une simple femme, je me bats à ma mesure, tant bien que mal. Je ne suis qu’une Etre Humaine !!

Pourquoi sommes-nous toujours peureux devant les différences?  Lorsque nous apprendrons la tolérance, nous accepterons les différences et peut-être qu’enfin nous vivrons dans un monde épanouis où chacun aura sa place parce qu’il l’aura choisit. En tous cas, je sais où est la mienne. Et vous ?

Marie-lore :0)OOO00o

Voir les commentaires

2008-09-26T12:36:00+02:00

Humour... ça ne nous fera pas de mal!

Publié par Marie-Lore

Simon Bensoussan est en voiture en plein Sentier à Paris et cherche désespérément une place pour se garer. Il fait le tour, il attend, il va chercher même un peu plus loin, rien.
Il a un rendez-vous d'affaires très important et il risque de se mettre en retard. Mais rien, aucune place !
Désespéré, il regarde vers le ciel et implore :

"Mon Dieu, si tu me trouves une place de parking dans les cinq minutes, je te promets de ne plus faire d'écart et de manger toujours kasher, de faire Chomer-Chabat, de respecter Yom-Kippour et toutes les fêtes juives..."
Et alors - Ô miracle ! - une place se libère juste devant lui !
Alors Simon lève les yeux vers le ciel et dit :

"Cherche pas, mon Dieu, j'ai trouvé!"




Merci à Dominique-Flora!!!! J'adore!!!
;0)OOO00o

Voir les commentaires

2008-09-26T10:07:00+02:00

Souriez, vous êtes filmés!

Publié par Marie-Lore
"Tout au fond de votre cœur, un germe de tendresse n'attend qu'un sourire chaleureux pour se développer."

Delisle

Voir les commentaires

2008-09-25T08:32:00+02:00

Tenez bon!

Publié par Marie-Lore

Une de mes devises plus jeune était « Il n’y a pas de mal à se faire du bien » et bien aujourd’hui je dirais plutôt : « Donnez-vous un peu de mal pour aller mieux »

On a tellement l’habitude de ne pas s’occuper de soi que c’est vraiment difficile

de se faire du bien… Il faudrait presque quand le moral est down, se botter les fesses pour s’obliger à faire une activité qui nous change d’humeur ! On en est là !

On a presque tous envie d’aller mieux depuis des mois, on se relève les manches et puis on baisse les bras, on se relève les manches à nouveau et voilà encore une situation délicate et indésirable qui nous fait baisser les bras… Un vrai sport !!

Alors oui, je vous le confirme, les semaines que nous traversons tous, sont extrêmement pénibles. Pour les dépasser et s’en éloigner, c’est mieux d’être de bonne humeur, sans nos lunettes noires pour bien voir se qui se trame, se motiver  quotidiennement, pratiquer le Reiki matin midi et soir pour ceux qui sont initiés (c’est un excellent outil pour cette période), le reiki a une énergie douce et puissante qui contrebalance bien la dureté et la tension du moment.

Et surtout se relier à ses envies profondes. Je vous vois lire mes billets et confondre souvent caprice et envie profonde, fantasme et réalité.

Se relier à ses envies, c’est décider aussi de définir ses valeurs profondes et s’y tenir. Quelle est le cadre que nous choisissons pour grandir ? Devons-nous accepter celui que nous impose les autres ? Un non choix est un choix. « Je n’ai pas le choix » c’est ce que j’entends lors des consultations. On se laisse imposer notre vie en étouffant nos besoins et nos envies parce qu’il faut gagner de l’argent, parce qu’on a des enfants et on ne fait pas ce qu’on veut ! Parce qu’on ne peut pas imposer ceci ou cela au autres…

Sachons nous respecter pour autant. Devons-nous accepter de montrer à nos enfants que nous nous plions aux exigences des autres sans poser nos valeurs ? Devons-nous donner l’exemple de la soumission ? de la dépendance ? De l’acceptation de la souffrance dans l’espoir d’un éventuel futur meilleur ? Ou pire parce que c’est comme ça et qu’on a pas le choix ?

On a le choix de décider d’être heureux, quoi qu’il arrive, de regarder le cadeau ou la difficulté de chaque étape. On a le choix de se reposer entre chaque épreuve pour digérer et prendre des forces ou enchaîner marathon sur marathon…

Alors sachez qu’un sportif de haut niveau pour réussir à gagner sa médaille d’or, va s’entraîner pendant des mois sous le regard de son médecin, de son coach personnel et de toute une équipe de professionnels qui le prendra en main et veillera sur lui presque jour et nuit.

Et vous seul, vous vous en sortait comment ? Ne serait-il pas temps pour vous sentir mieux, de vous faire accompagner de temps en temps avant d’aller plus mal ? N’y a-t-il pas autour de vous de bons accompagnants pour vous prêter main forte ?

Je vois chaque jour ce que vous apporte une présence, un réconfort, un encouragement, un moment de détente, de repos. Je constate à quel point vos vies changent et évoluent à la vitesse du TGV quand vous décidez de vous prendre en main et de tendre la main vers les autres.

Je sais que nous avons besoin de motivation et d’enthousiasme pour avancer. Alors si vous n’en avez plus en stock, courrez dans le magasin le plus proche de chez vous et ravitaillez-vous sans plus attendre ! Il n’y a pas mieux pour vivre mieux que d’être heureux et détendu !

Parole de voyante. :0)OOO00o

Voir les commentaires

2008-09-23T12:06:00+02:00

Femmes et hommes de cœur qui passaient par ici...

Publié par Marie-Lore

Depuis que je suis dans la "vie active", on vient me chercher pour participer à de grands projets juteux… On m’utilise souvent à mon insu, on vient puiser dans ma source, des codes de déblocages…

Je décline au fur et à mesure du temps les offres bidons des manipulateurs qui travaillent à cœur fermé et j’ai préféré longtemps me battre à corps et à cris, pour des causes perdus …

Aujourd’hui je suis définitivement une femme de cœur et pas une femme d’affaire !

Je travaille avec les autres pour un monde meilleur et j’y crois à ce monde que nous recréons chaque jour avec plus de couleur et de bonne humeur. Je me balade avec mon nuage rose autour de moi et je me sens bien mieux pour aider les autres en passant un coup de peinture rose tendre plutôt que de barbouiller en noir le tableau de nos vies. ça laisse le champs libre pour écrire et colorier par dessus à notre gré! Allez écrire sur du noir, à part avec de l’encre blanche, vous arrivez à distinguer quelque chose?

Cette compétition pour gagner de l’argent, « Il faut bien vivre ma p’tite Dame et payer ses factures ! » Au prix de quoi ? D’un bon restaurant par semaine en avalant du poison chaque jour dans la cantine de son entreprise ?

Au prix d’une hospitalisation payée par la sécu pour réparer nos gros bobos ?

Au prix du dédain des autres de votre suffisance et de votre ambition financière d’être très riche, plus riche que le voisin qui est déjà bien plus riche que le voisin qui est lui déjà bien plus riche… ?

Vivement les grands projets humains où l’on se tiendra par la main, où chacun aura sa place, sera heureux de son implication personnelle et saura prendre ses responsabilités pour un présent utile et un avenir meilleur? Quand travaillerons-nous ensemble avec persévérance et foi en choisissant notre place, en respectant l’autre, en transmettant de l’amour. Est-ce si utopique que cela de croire qu’on est fait pour être heureux ? Est-ce si difficile d’imaginer gagner de l’argent sans escroquer son voisin ?

Vous-y croyez-vous ?

Je suis de ceux là.

Je suis une femme de cœur et pas une femme d’affaire.

Marie-Lore Staudt.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog