Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-02-28T12:33:00+01:00

Mon corps, ce temple sacré

Publié par Marie-Lore

jolie-venus.gifVoilà après avoir consulté ma naturopathe il y a 15 jours maintenant, j'ai naturellement changé certaines de mes habitudes alimentaires.
Je dis naturellement parce que je n'ai fait aucun effort. J’avais déjà rencontré et consulté auparavant des pro de l'alimentation (diététicien, nutritionniste, naturopathe...) sans grand résultat sur moi.

On m'avait juste collé des peurs ou des interdits. Au final cela avait déréglé mes habitudes alimentaires qui étaient pour moi jusqu'alors mon équilibre même si je cherchais à l’améliorer. Je me suis retrouvée longtemps perdu dans la jungle des bonnes et des mauvaises choses ou des réflexes à avoir ou à bannir...
Depuis trois ans, je ne cuisinais même plus. Trop compliquées toutes ces infos contradictoires qu'on m'avaient transmis. Je ne savais plus quoi manger pour bien nourrir mon corps.
Tout ça est terminé. A force d'avoir perdu le plaisir de bien manger, je suis une gourmande ou plutôt un gourmet et très bonne cuisinière quand je m'y mets, je sais aujourd’hui que ce dernier rendez-vous avec Sarah Chauliaguet m’a rebranché à mon instinct.

En plus j’ai eu la chance de voir débarquer Samuel, le neveu de mon amoureux qui finit son année « Hotellerie-restauration ». Il est venu en février à Paris faire son dernier stage en restauration pour boucler son cursus scolaire. Samuel a une vraie envie de cuisiner sain pour faire plaisir aux autres avec une réelle intention de transmettre un mieux-être dans nos modes alimentaires.

 Quel bon cocktail pour moi Samuel et Sarah, leur fraicheur, leur enthousiasme m’ont ainsi naturellement réveillé et fait glisser vers cette recherche d’équilibre.

Alors depuis 15 jours, je cuisine à nouveau, j'évite le gluten, je mange beaucoup de légumes et je m’éclate à nouveau dans ma cuisine.
Ça donne quoi?
Petit déjeuner Kousmine ou pate d’amande blanche sur tartine bio le matin, Salade inventive le midi, soupe de légumes bio le soir avec une autre salade et fruit dans la journée!! Et vous savez quoi? Mon corps a déjà bougé en profondeur, je me sens mieux et je sais que je suis sur la bonne route !

Vous êtes nombreux dans cette recherche de mieux contrôler sa nutrition pour diverses raisons, santé, poid, mieux-être, conscience du corps ou pour maintenir cette merveilleuse machine en bonne santé le plus longtemps possible. Je sais depuis longtemps que ce travail personnel fait partie aussi de mon accompagnement professionnelle, je pilonne sur le corps depuis plus d’une décennie (si si Florence ;o), cette année je vous parlerai beaucoup du besoin de faire des exercices physiques et pour les années qui suivent de retrouver un fonctionnement naturel avec notre corps sur le besoin de nous alimenter sainement.

J’ouvre une porte aujourd’hui sur cette fameuse phrase que j’utilise beaucoup :

"Beau et bio,

Belle et zen !

A l’intérieur comme à l’extérieur"

J’adore ce programme!

Alors bientôt, (je le sens), si vous avez envie d'essayer de mieux vivre dans votre corps, je partagerai avec vous mes compréhensions et expériences positives!

Voir les commentaires

2011-02-26T10:40:00+01:00

Suivez "le Discours d'un Roi"

Publié par Marie-Lore

19634452.jpg-r_75_106-f_jpg-q_x-20110110_033550.jpgEn lisant le billet de Thalie sur un film qui vient de sortir, j'ai eu envie de le voir sur la toile. Merci à vous blogueurs de tous vos messages importants et de partager vos précieuses infos avec autant de générosité. Alors je me fais le relais de Thalis, son résumé  était parfait:

C'est ICI

Un film à voir pour comprendre tout ce qu'on nous cache.

Cette histoire me fait penser aux politiques qui consultent des voyants et des astrologues depuis la nuit des temps pour comprendre la stratégie de leurs ennemies... Et qui bien sur, devant un tribunal se garderaient bien de l'avouer...
La peur comme dirait mon médecin préféré, nous fait renier les gens qu'on aime...

Voir les commentaires

2011-02-25T11:11:00+01:00

Mon accompagnant est revenu!

Publié par Marie-Lore

maitreYODA.jpgJe suis en joie, j'ai rendez-vous avec mon accompagnant .
Il était partit 3 semaines. J'avoue les semaines les plus lourdes de mes dernières années.
Alors est-ce que cette difficulté est le résultat de l’absence de son regard extérieur? Est- ce que la vie m'encourage-elle pas à vivre les choses seule quand il n'est pas là pour mettre à profits tout notre travail?
Toujours est-il, cet épisode m'a permis de mieux comprendre pourquoi mes clients me disent qu’ils sont contents de me retrouver quand je rentre d'un séjour...

C'est vrai, je me réjouis depuis 2 jours de le voir.
Enfin, est-ce de la dépendance? J'y ai réfléchis et cela me pose un cas de conscience aussi quand mes clients attendent impatiemment mon retour...

Ma réponse est que j'ai juste décidée de me faire aider pour ne pas tomber dans la ratiocination,  ce cycle infernal de la machine à « non laver » de mon cerveau... Un tambour plein qui tourne le linge sale en le rendant encore plus taché, vous voyez ce que je veux dire, j'en suis sure.
Aller le voir me permet de prendre du recul et d'apprendre à regarder les événements différemment. Et après l'orage passé,  cela permet aussi de débriefer et être sure que la tempête est bien loin et que je n'ai pas oublié un petit nuage noire derrière la montagne...
Je suis bien entouré, il est mon accompagnant et mon mentor. J'apprends beaucoup de lui. J'aime ses qualités humaines et je me dis que dans une prochaine vie nous serons amis. Dans celle ci, il est mon guide qui tient une lampe allumée aux croisements des grands carrefours de ma vie. Je suis très reconnaissante d’avoir rencontrée par hasard cet extra terrestre qui fait son métier autrement.

Voir les commentaires

2011-02-22T11:11:00+01:00

Je suis voyante

Publié par Marie-Lore

carte.jpgJe suis voyante, médium, clair-audiente ou parapsychologue, comme vous voulez… Je me suis rendue compte ces derniers temps que j'avais eu beaucoup de mal à assumer ce fait. Grâce à mon ami qui me  dit souvent "Tu es une bonne voyante", j'ai fait un retour sur mon activité et mon métier. Et oui! J'assume vraiment pleinement cette responsabilité, je suis voyante, c'est plus qu'un métier, c'est une responsabilité d'âme. J’ai ce don de capter les messages de notre âme que nous avons du mal à entendre ou à écouter nous-mêmes dans notre quotidien. Je suis le haut-parleur de votre petite voix intérieure.

Pendant plus de 13 ans, en recevant en consultation des milliers de personnes de toutes âges et toutes catégories sociales, j’ai compris à quel point le ressenti que nous avions sur notre vie passé, notre enfance, était primordial dans notre évolution et notre équilibre d’adulte. Tant que nous ne nous arrêtons pas pour regarder et reconnaitre nos souffrances, nos colères et toutes ces injustices auxquelles nous avons été confrontées petit, nous avons beaucoup de mal à être heureux dans notre présent. Pour avancer vers le bonheur, chacun a besoin de faire la paix avec son passé, de pardonner, de comprendre que nous sommes des êtres humains et non des Dieux, Bouddha ou des supermans. Nous sentons un jour à quel point l’amour est plus fort que toute autre émotion et d’une grande force réparatrice. Alors nous pouvons vraiment commencer à accomplir un changement intérieur, nous pardonnons, nous écoutons, nous percevons mieux notre environnement le coeur ouvert.

Depuis trois ans, j'ai changé peu à peu mon activité. Je suis devenue accompagnante en coaching de vie et en gestion des émotions.

Au départ j'avoue, ce n'était pas un souhait tout à fait conscient. Au retour d'un séjour initiatique il y a trois ans, une personne du séjour m'avait demandé de la suivre chaque mois. Elle me connaissait personnellement avant de venir, nous avions tenu une « Hotline » de soutien avec Tristan quelques mois avant le séjour pour l'aider à sortir d'une grosse difficulté professionnelle dans sa vie. C’étaient les prémices de ce que l’on vit en entreprise aujourd’hui, l’exploitation des ultra-sensibles qui attendent une reconnaissance extérieure pour combler le manque d’amour de leur enfance. Problème que nous connaissions très bien tous les deux et qui nous était très familier.

Les autres participants m'ont fait la même demande d’accompagnement dans les mois qui suivirent ce fameux séjour. J’avais eu à plusieurs reprises sur 2, 3, 4, ou 5 années consécutives ce même travail de fond mensuel ou bimensuel avec quelques uns de mes clients pendant ma première décennie en tant que voyante. Ce travail sur la longueur me montrait à quel point comprendre son passé et œuvrer dans son présent nous faisait dépasser des difficultés incroyables dans notre vie et nous entraînait à devenir peu à peu maître de notre destinée et créateur de notre vie. Je voyais à quel point réfléchir par soi-même et pour soi-même en sortant du jugement et des attentes extérieures nous amenaient sur notre chemin personnel et nous faisait quitter l’état de victime.

Je retrouve avec bonheur depuis quelques mois certains de ces clients que je reçois maintenant « officiellement » en coaching. Je dis officiellement parce que j’ai compris la justesse de poser un cadre clair pour le respect de chacun et surtout pour prendre un engagement à deux qui nous guide vers la liberté d’être et de penser.

En début 2008, le destin m’a mis sur la route de personnes qui étaient à deux doigts d’exploser dans leur travail et dans leur vie, à qui j’ai proposé une relaxation au bout de 10 minutes de consultation de voyance. Elles avaient besoin de se poser avant tout et non de se remplir encore plus la tête de messages qu’elles ne pouvaient plus recevoir. Leur tête était pleine de cogitations intenses, de ruminations, de stress et de peurs. Il n’y avait plus de place pour autre chose. Dans les mois qui suivirent, je recevais des demandes de relaxation sans arrêt de leur entourage, au point où j’avais plus de rendez-vous pour des séances de relaxations que pour mes consultations de voyance ! 

C’était amusant parce que beaucoup ne connaissaient même pas cette corde à mon arc. De fil en aiguille, à travers ces séances de relaxation (qui étaient des « soins Reiki », une technique de détente japonaise ou des relaxations guidés en groupe), mes messages collaient tellement aux réactions physiques de chacun que tous comprenaient que leur petite voix s’exprimait aussi à travers leur corps. C’était hyper agréable d’avoir cet écho chez chacun. Je ne faisais plus que la moitié du chemin, mon client l’autre. Son discernement se développait, il recevait simultanément le même message que moi.

Ce virage dans ma vie m'a éloigné de ma responsabilité initiale: faire passer verbalement des messages sur le passé, le présent et le futur de chacun.

Pour moi, ces séances  de voyance permettaient de montrer à ceux qui le désirent, les imbroglios de leur vie et leurs répercussions dans leur avenir. Ces séances pouvaient apporter des compréhensions telles que je voyais certains se remettre sur leurs rails en percutant sur le pouvoir de leur libre arbitre. Et ensuite, je ne les revoyais parfois plus du tout. La graine était en terre.
Mon état de voyante fait que je verbalise plus clairement ce qu'essaye de vous dire votre petite voix intérieure. Et comme je ne suis qu’un amplificateur de ce qu’on sait au plus profond de soi, si on est vraiment sincère, si on prend le temps de prendre du recul, on sait si c’est vrai ou non. On ne peut pas se faire balader longtemps.

L'écho se fait ou pas. Peu importe. Ceux qui veulent s'interroger sur la véracité des prédictions pourront le faire facilement en se posant tranquillement ou en observant la réalisation ou non des évènements dans un futur proche. Ceux qui viennent juste par curiosité en auront pour leur argent...
Alors oui je suis voyante, oui vous pouvez venir me voir pour apprendre à développer votre intuition en développant un travail sur le corps (seule solution pour entendre cette petite voix un jour) ou pour avoir simplement une vision des étapes que vous allez franchir qui sont inscrites à ce moment là dans votre vie. Si cela vous chante, vous pourrez mieux travailler sur les actions justes et les réparations à faire.

Si tout ne se passe pas comme je l’annonce, tant mieux, vous êtes à fond dans la prise en main de votre vie, ou, vous aurez toujours la possibilité de continuer à vous dire que rien n'est écrit. Si tout se déroule comme prévu le jour de la consultation, certains penseront que je suis une très bonne voyante, d'autres que ce chemin était bien le leur avec les difficultés à traverser et les joies à vivre.

Je suis une messagère des temps modernes et j'aime ma vie même si parfois c'est difficile. Le bonheur est à porté du coeur.

livre-dOR13.JPG

 

Voir les commentaires

2011-02-21T11:41:00+01:00

En 2011, laissons parler notre âme…

Publié par Marie-Lore

20085594« Le mental reste l’ordinateur le plus puissant et le plus rapide de l’univers. Il engrange toutes les données de notre corps (oreilles, nez, vue…) il les rassemble, les met en catégories et les emmagasine. Quand un évènement survient, il renvoie les données et nous remet devant nos informations antérieures. Le mental remonte jusqu’aux premières données, il nous limite à ce que nous savons et avons déjà vécue.

C’est là que l’âme peut rentrer en jeu.

L’Âme humaine est une autre banque de données qui peut remonter à la nuit des temps où le mental peut à peine imaginer aller.

Très peu d’école nous renseigne sur l’Âme. Comment mélanger l’intuition et la mémoire dans notre vie… Si vous souhaitez vraiment changer de vie, changez votre pensée, votre vérité sur les évènements. Changez votre banque de données sur lesquelles vous basez vos conclusions sur l’évènement. »


Neale Donald Wasch

Voir les commentaires

2011-02-20T18:26:00+01:00

Les Cahiers d'Amour, de l'amour en stock...

Publié par Marie-Lore

CAHIER-DAMOUR.JPG

Je suis tellement en Amour avec Les fameux cahiers de Madame BonPlan, que je les traîne partout, dans le désert, dans le RER, dans tous mes sacs à mains, sur la plage, je dors presque avec … Tellement de choses et d’idées à écrire… Même la nuit parfois…

Alors je les abimais aux coins et je disais à Madame Bon Plan, une couverture en cuir !!!! J’en rêve !!

Et bien voila, il existe dans ma vie ! Ce cadeau m’a comblé grave !! Le soleil de mon mois de février ! Merci  Floooooooooooorence!!!!!

Vous n’en avez pas encore ? Je ne vous crois pas !

Vous ne les connaissez pas ? NON ??

Bon c’est un peu addictant, mais tellement bon !

Quand c’est bon et que ça fait que du bien, y revenir,  c’est le paradis !! Et là je dis : vive ma dépendance aux cahiers d’amooooooooour de Florence !

♥♥C’est par Là qu’il y a le vôtre !!!♥♥

Voir les commentaires

2011-02-19T11:38:00+01:00

M comme MANIPULATEUR

Publié par Marie-Lore

des-news....gifFace à ce qui se passe en ce moment dans les entreprises ou dans les couples par exemple et grâce à ce cher hasard (encore une fois ;o), je suis tombé sur un blog « Violence morale »  qui a cité un texte que j’ai écrit un jour sur les manipulateurs. Le harcèlement moral, cela vous parle? Je vous laisse lire la suite, je sais que cela va en concerner plus d’un sur ce blog.

J’ai vécu il y a longtemps une histoire qui a bien rongé ma vie. Je suis sûre que cette expérience, vous l’avez aussi connue et vécue.

Par gentillesse naïve, culpabilité, fraternité, dévouement ou confiance aveugle,  on s’attache et on se rapproche de personnes qui ont une intelligence verbale très développée, une sensibilité particulière et qui nous promettent monts et merveilles au départ en nous flattant et en nous caressant dans le sens du poil. En fait, on a été rarement félicité et écouté depuis notre tendre enfance. On ne sait pas reconnaitre la sincérité ou la vérité. On est parfois des papillons de nuit et quand on s’approche trop près du feu, on se brûle les ailes.

On sait au fond de soi qu’on couve dans un cocon et on attend une aide extérieure pour nous aider à sortir de notre nid et à déployer nos ailes.

Quand on ne sait pas qu’on est un déjà un papillon, que l’on se croit ou qu’on nous fait croire qu’on n’est qu’une  petite chenille minable qui ne se transformera jamais en papillon,  quand ce sont des personnes qu’on admire, qu’on adore, qu’on respecte ou qui ont autorité sur nous, notre cerveau finit par leur donner raison. Nous avons subit un long harcèlement perfide et calculé dont nous ne nous sommes même pas rendu compte. Il nous manque un brin de confiance en nous et la force pour dire non et s’élever face à l’injustice qui s’amplifie. Quand l’imposteur qu’on croyait notre guide, amoureux ou patron se met à  nous rabaisser insidieusement en appuyant sur nos points faibles (que nous avons livrés en toute confiance), il devient difficile de riposter. On se tait. Le silence, on connait bien, c’était notre refuge, enfant. La manifestation silencieuse de notre mécontentement.

Puis on a plusieurs solutions : nourrir en silence notre ressenti en se disant que ce qu’on nous assène n’est pas vrai ; finir par s’effacer ; se couper de son intuition ou oublier notre personnalité au point de se fondre dans celle de l’autre... On accepte trop souvent  malheureusement le sort que cet autre nous réserve en se disant qu’on n’a pas le choix, qu’il est plus fort que nous. On pense qu’on ne fait pas le poids. Son positionnement, sa dureté, sa méchanceté,  sa position sociale ou son égoïsme dépasse tout ce que nous pouvons imaginer qu’un être humain puisse utiliser contre nous. On se sent inférieur. On nous l’a fait tellement ressentir au travers de comportement et de paroles qu’on n’a perdu toute confiance et foi en la justice.

Parfois un jour, on finit par se lever et montrer son opposition. Il faut du temps. Du temps pour avoir la force de s’éloigner d’abord du malfaiteur, de ce manipulateur qu’on n’a pas reconnu comme tel au début, qu’on n’ose pas nommer ainsi encore même avec tout ce qu’il nous a fait subir pendant des mois et des mois… « Mais non, il faisait cela pour notre bien… » Nous lui trouvons longtemps des excuses… Alors pourquoi ne nous sentions-nous pas bien pendant cette longue période ? Pourquoi étions-nous entrain de souffrir en silence ? Pourquoi ne sommes-nous pas heureux et à notre place au bout de ces mois et années auprès de ce conseiller  intelligent qui sait exactement ce que nous sommes et devrions faire.

C’est là que le bas blesse. Nous ressentons au fond de notre ventre que ça ne va pas, parfois au point de s’en rendre malade … On est juste incapable de dénoncer ou d’identifier d’où vient notre malaise exactement… Mais on s’écarte de plus en plus loin ou la vie nous y oblige. On a l’impression de prendre la fuite et on culpabilise en pensant que l’autre nous traite encore d’incapable et de lâche… On est encore sous le feu du jugement de cet autre. On a peur de se qu’il pourrait nous faire ou nous dire. On évite les endroits où l’on pourrait le rencontrer, on ne peut plus se rapprocher de près ou de loin des amis qui l’on connu ou des gens qui le fréquente. On panse en silence ses plais.

Puis le temps fait son œuvre. Ah que je l’aime ce temps !!! Loin de mon manipulateur, ma petite voix est revenue, timide puis de plus en plus affirmée. Ma foi était toujours là au chaud, au fond de mon cœur. La foi en moi. La foi en la vie.

Loin de ces gentils qui s’ignorent, on commence à croire de plus en plus en une justice divine. Les méchants ne peuvent pas vaincre. On est de plus en plus sûr de nos valeurs qui sont très différentes des leurs. On prend du recul et on voit bien alors la méchanceté de nos manipulateurs, leur manque d’humanité, leurs manipulations perverses qui ne visaient qu’à les servir eux, leur cause, leur Ego et non à nous rendre libre de penser et d’agir ou à nous aider à nous émanciper. Au contraire nous nous rendons compte que leur action sur nous nous ont paralysé. Nos ailes n’ont pas poussé, elles sont restées figées dans notre dos, comme si on nous les avait ficelées.

 Alors, on ose en parler à un médecin, accompagnant ou psy au bout de x années. C’est très difficile de raconter notre histoire à nos proches. Comment avons-nous pu être aussi naïfs ? On craint leur regard sur nous.

On finit par reconnaître enfin les manipulateurs parmi la foule et à ne surtout plus s’en approcher. Ce n’est pas la peur qui met cette distance entre eux et nous, c’est le bon sens, c’est notre bienveillance profonde face à nous-même, qui nous fait changer de trottoir et ne plus les fréquenter de près ou de loin. Notre ressenti, notre petite voix nous conduit désormais vers les personnes qui ont les mêmes valeurs humaines que nous.

Pour sortir de cette histoire, nous avons du nous extraire avec force du cocon. Nos ailes commencent à pousser, mais à quel prix...

Oser raconter notre histoire un jour à tous, c'est sortir du silence, du non-dits qui protègent ces manipulateurs froids et sans humanité. Dénoncer cette violence, c'est affirmer notre bienveillance et montrer du doigts la méchanceté et la malveillance.

Quand on arrive à le faire, c'est qu'on a trouvé la paix...

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog