Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2008-05-22T21:52:00+02:00

PINPON PINPON …

Publié par Marie-Lore

J’ai participé à un évènementiel cet après midi pour une grosse boite. 80 femmes étaient invitées, à l’occasion de la Fête des Mères, à venir faire un petit goûter entre-elles avec la participation d’une cartomancienne et d’un silhouettiste.

Mon travail consistait à faire de petites entrevues d’une dizaine de  minutes pendant lesquelles, j’avais choisi de ne traiter qu’un sujet ou une question précise pour ne pas donner de petits bous éparses en quelques minutes et laisser quelqu’un repartir en morceaux. Le but étant pour le convive que je recevais, de lui transmettre des messages d’une manière ludique qui puissent servir à mieux gérer son quotidien et/ou à comprendre l’étape présente…
Et bien ce soir, je me sens pour la première fois « tristoune » et vide. Le tiers de ces personnes était en dépression ou sur le point d’y plonger !!!
Et là dure dure, les messages ne sont pas entendu, on le voit, on le sent. Et ces gens continuent à faire bonnes figures encore… Et c’est pourtant toujours le même message qui revient : « Faites-vous accompagner par quelqu’un », « Digérez, acceptez un temps de pause pour faire le deuil de cette époque après ce que vous venez de vivre récemment », « Essayez de retrouver de l’enthousiasme ! ».
C’est dur de perdre le goût de vivre. Mais sans joie de vivre où va-t-on ?
Pourquoi est-ce si difficile d’aller voir un voisin, un thérapeute, un médecin, quelqu’un autour de soi qui pourra écouter, nous accompagner, nous aider à aller mieux. On ne peut plus à un certain moment, trouver la force tout seul de remonter la pente.
On manque de réels encadrements en France, c’est dramatique. On manque d’amour inconditionnel et d’écoute. On vit dans notre petit monde bien cadré par nos habitudes et nos bonnes manières.
On manque aussi parfois de courage pour s’ouvrir et on s’enfonce par orgueil plutôt que de demander de l’aide. Et pourtant, quand on essaye, quand on est suffisamment désespéré et qu’on crie très fort, quand on appel à l’aide, il y a toujours quelqu’un pour répondre ! Essayez et vous verrez très vite un pompier apparaître…
Alors à vous tous, messieurs et mesdames les pompiers en devenir, tenez-vous prêt, soyez sur le pied de guerre ou de paix pour intervenir au premier appel, pour empêcher l’autre de se brûler trop fort…
Le temps est venue de s’entraider, de regarder Au-Delà de nos espaces bien trop limités… Ouvrez vos cœurs, vos yeux et vos oreilles et vous verrez  qu’en respirant à fond ce nouveau monde n’est pas si effrayant. Il est temps de naître à nouveau… Avant de mourir à petit feu… Sortez vos lances à incendies et envoyez des flots d’amour, inondez de tendresse les gens qui en ont besoin et qui appellent à l’aide. Décryptez les SOS !!
”Save Our Souls”...

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

dominique 26/05/2008 23:52

C'est vrai que de nos jours, il est difficile de se dire qu'on peut être heureux ou avoir l'espoir d'une vie heureuse avec tout ce que l'on voit, l'état dans lequel sont les gens, l'agréssivité de certain, leur mal être, leur desespoir, et pour certain, le fait de plus croire en l'être humain, dans la vie...Et pourtant si chacune de ses personnes commençait par prendre soin d'elle, apprenait à s'écouter, entendait les signaux d'alarmes lancés par son corps, elle saurait qu'il est temps de faire quelques chose pour elle. Mais bien souvent les gens attendent le dernier moment, la derniére limite, le point de retour, et là, malheureusement, elles sont à bout de force, encore plus incapable de se prendre en main qu'au paravent... Et bien, c'est à ce moment là qu'il faut faire appel à un ou voir des pompiers... C'est le moment ou on sent que toute seule c'est au dessus de nos force et sans aide, cela nous paraît impossible... J'ai vécu, cette histoire, il n'y a pas si longtemps que ça, et bien figurez vous que mon SOS été entendu .... J'ai eu toute l'aide dont j'avais besoin, et je m'en suis sortie quand tout me semblait impossible... Et oui !!! Grace à mes pompiers qui ont réussi à éteindre l'incendie qui m'embrasait.Aujourd'hui, je sais ce que cela signifie demander de l'aide, et je n'hésites plus, mais effectivement, il faut savoir à qui demander, et que la demande soit une vrai demande, car bien souvent, on peut avoir tendance a demander de l'aide juste pour ne pas a avoir à affronter ce qui nous terrifie, ou juste pour un caprice, car on estime que l'autre doit absolument répondre à notre demande, mais, il à certain moments, c'est aussi à nous de résoudre nos propres problémes...Mais lorsuqe vous voyer quelqu'un en detresse, mais que vous avez l'impréssion que vous ne pouvez rien faire pour lui, donner lui simplement votre amour et votre plus beau sourire, et vous ferez de lui l'homme le plus heureux, même si ce n'est qu'éphémére, il aura reçu un rayon de soleil dans sa vie, et peut être que ce rayon de soleil était la seule chose qui lui manquait pour avancer...Recevoir et donner qu'y a t-il de mieux pour s'enrichir son coeur?

kty 26/05/2008 11:41

c'est vrai ce que tu dis, le moral n'est pas vraiment au beua fixe ces temps ci. Et comme nous sommes dans une société où il faut paraître jeune/beau/dynamique/enforme... beaucoup simule.

florence 24/05/2008 12:14

C'est marrant, j'ai eu besoin ce matin de relire le commentaire de Tristan. Ca va finir par rentrer, c'est sûr !Merci encore à vous deux

françoise 23/05/2008 20:57

On dit souvent :"trop bon, trop con" et souvent on m'a dit que je faisais partie de ceux - là....Et pourtant, je trouve que d'être bon avec les autres apporte plus de satisfaction pour soi-même et donc pour les autres que l'inverse : donc, je continue dans ce sens ! je ne sais pas si j'ai raison...

Christian JULIA 23/05/2008 18:33

le monde a besoin de tendresse et d'amour, et beaucoup de gens semblent être en difficulté pour donner mais aussi pour recevoir...tendresse

Martine de l'Ile de la Réunion 23/05/2008 15:51

Beaucoup de personnes ne vont pas bien......Combien tiennent artificiellement grâce (ou à cause) des antidépresseurs, anxyolitiques......Il ne faut pas montrer que l'on a mal....Il faut paraître, bosser, prouver, ne pas se laisser aller, ne pas pleurer, ne pas montrer ses émotions.....Cela ne se fait pas !!!!.....Si vous êtes sensible, vous passez pour une bête curieuse.....Et pourtant.....Si cela ne va pas bien, il suffit de franchir le pas d'un lieu où quelqu'un se met à votre écoute et cela peut changer tant de choses......Il suffit de rencontrer celui ou celle qui vous entend et cela peut éclairer votre horizon....Mais pour beaucoup, c'est trop difficile....Pour certains, c'est inimaginable.....Je ne suis pas fou !!! Aller consulter un (e) voyant e).....C'est n'importe quoi !!!!!  Si on a de l'amour en soi, il ne faut pas hésiter à le donner aux autres, même si c'est sans retour.....Il en restera toujours quelque chose.....Je crois à l'empathie, à l'amour que l'on transmet d'un sourire, d'un regard, d'une attention même minime.....Même si quelquefois, il faut songer à se protéger....A bientôt..........

Anonyme 23/05/2008 12:15

www.sosdeprime.com

Tristan 23/05/2008 10:27

La grande difficulté en ce moment je trouve c'est de s'entourer des bonnes personnes au moment où on ne va pas bien. Et souvent, les gens ont envie de se faire cajoler et dorloté, mais la volonté d'éteindre complètement l'incendie n'est pas toujours évidente.Crier à l'aide avec sincérité, c'est un cri qui part du fond du ventre. Et si on lance son cri pour de bon, forcément, il y a un vrai pompier de service qui arrive. Je viens d'en faire l'expérience, quelle joie ! Mais si on dis juste, j'ai bobo, ca me fait mal, si on se plaint... alors là... on attire d'autres gens. Ca aussi j'en ai fait l'expérience...J'ai remarqué qu'il ya des gens qui réapparaissent dans notre vie quand on est au plus bas et qui disparaissent quand on est lumineux. On a vite fait de les trouver sympathiques quand on est déprimé, mais quel danger ! Ce sont les pompiers-pyromanes ceux-là ! On dirait qu'ils se nourissent de l'incendie chez les autres... Enfin je dis-ça moi, mais je dis rien...Plein d'amour pour toi, grande lumière, jolie papillon, grande lessiveuse de l'humanité !

hadda 23/05/2008 09:58

on a tous des moments de doutes et des deuils à faire réel ou symbolique oui il faut en parler et cesser de chercher un coupable juste s'aimer et avanceril y a toujours quelqu'un en mesure d'entendre votre peine pour peu qu'on se décide à l'exprimerà force de normes à respecter on ne partage plus par peur du jugement dommageton billet exprime parfaitement tout ça

François 23/05/2008 08:10

A force de tout vouloir formaliser, normaliser et standadiser, nous avons tendance à créer un état rigide de nos relations interpersonnelles. Tout devient tabou, et plus personne ne veut se dévoiler et être VRAI...parler de ses faiblesse, de ses doutes. Le puits devient tellement profond, que même nous ne voyons plus clair. Il faut se faire violence et combattre cette fausse pudeur. Aider les autres c'est s'aider et soi même.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog