Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-01-21T10:09:00+01:00

2012 Le festival de la mauvaise foi!

Publié par Marie-Lore

On se gache la vie en ce moment en voulant absolument avoir raison et en pensant que ce sont les autres qui ont tord. Que de mal avons-nous tous à admettre que nous avons fait des erreurs et que peut-être notre attitude n'était pas la meilleure...

Et si nous étions corresponsables? En même temps, l'autre en face n'est tellement pas prêt à admettre ses propres erreurs que du coup on se dit qu'il manquerait plus qu'on baisse sa culotte pour que l'autre pense qu'en plus il a raison de penser ce qu'il pense...

Je finis par me marrer en nous voyant tous faire... Cette année nous demande de prendre nos responsabilités et peu sont prêts à le faire....

Alors que signifie pour vous prendre ses responsabilité en 2012?

Qu'avons nous à changer dans nos fonctionnements qui remetrait en cause nos appuis et nos constructions anciennes qui tenaient debout jusqu'à maintenant, branlant mais qui ne s'affaissaient pas?

Qu'est ce qui ne tiendrait pas en cas de grosses tempêtes et de bousculades?

Je vous invite à y réfléchir.

Levons nos manches dès cette année, ne craignons pas de nous remettre en question et de changer nos fonctionnements quitte à mettre à la poubelle des objets tout neufs qu'on venait d'acquérir...

La décénnie n'en sera que plus belle et constructive!

A vos balais:o)

ikea-menage-3.jpg

 


Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Odile 22/01/2012 08:50


La Mauvaise Foi est une attitude qui est souvent évoquée en Droit en tant que baromètre d'une attitude à sanctionner : "si l'auteur a agi de Mauvaise Foi, on considère alors qu'il n'est pas
propriétaire..."


Parce que celui qui fait preuve de Mauvaise Foi en est pleinement conscient et semble agir dans l'intention et de nuire à l'autre, et de s'octroyer injustement un droit qui ne lui revient pas...


Après quatre ans de collaboration, ma responsable m'a dit au revoir en reconnaissant m'avoir "beaucoup emmerdée" et qu'elle était fière de moi parce que j'ai su rester pro...


Derrière la phrase condescendante de celle qui est "fière de moi", j'ai surtout apprécié la merveilleuse surprise  de constater que même les rois de la Mauvaise Foi peuvent faire amende
honorable.


2012 est un révélateur : on ne peut plus se cacher. Oui, chacun doit prendre ses responsabilités ! Chouette alors

Hadda 21/01/2012 20:47


Je dois vraiment prendre le temps de me relire


"Pour ma part, j'ai bien conscience qu'en bien des occasions je n'ai pas agi de la meilleure façon possible, que je n'ai pas été complètement claire dans mes intentions, ou
que je n'ai pas communiquer mon ressenti par confort (pas envie de prendre ma responsabilité en résumé)"

Thalie 21/01/2012 14:43


Oui, c'est un festival...Depuis quelques semaines dejà, mais là, c'est passé un cran au dessus je trouve, depuis le début de l'année. Ou alors je la vois plus, et plus vite. Possible aussi


La prise de conscience de la mauvaise foi de l'autre me met, selon les cas, dans la peine ou dans la colère. Mais récemment, j'ai compris que je pouvais pardonner plus facilement maintenant :
parce que je vois la situation que vit l'autre, englué dans sa mauvaise foi, et je ne l'envie pas. Il essaie à tout prix de continuer à lisser pour maintenir une situation ou une relation,
tellement il ne peut pas se remettre en question.Et il reste enfermé là dedans.


Maintenant, comme le dit Tristan, cela ne m'empêche pas de me remettre moi en question. Car je sais que quand je vis une situation, je suis en partie responsable de ce qui se passe. La différence
avec avant, c'est que je n'essaie plus de convaincre ou de discuter avec la personne en face si elle reste dans la mauvaise foi. Terminé, ça ne sert à rien. Et j'ai appris aussi à faire confiance
à mon ressenti et mon intuition, même si une personne de mauvaise foi essaie de me faire douter ou de me déstabiliser en me disant que je me trompe. C'est ça qui est chouette dans cette situation
finalement  : obligation de faire le ménage et de se recentrer sur son ressenti, son intution et ses valeurs. Ses fondations quoi?! C'est pas tous les jours faciles, mais qu'est ce que ça
allège au final...


Bises,

JardiSeve 21/01/2012 14:27


C'est bizarre mais moi ce qui doit ne plus tenir s'écroule tout seul, sans que j'ai à faire grand-chose, relationnellement : les liens se défont d'eux-mêmes... Je n'ai plus que trè très peu de
gens autour de moi. C'est parfois douloureux quand j'y repense, parce que je n'ai pas fini mon deuil de tout ça, mais j'ai la conviction que c'est pour le meilleur. J'ai compris en décembre 2011
que ur certaine valeur je ne pouvais transiger, mais que je refusais d'être en lien avec des gen par simple intérêt, et que plusieurs étaient en lien avec moi pour ce que je pouvai leur apporter,
mais pas au sens lumineux du terme. Ce n'est pa ce que je souhaite dans ma vie, pour moi et les gens avec qui je sui en contacts. Alors cela entraîne forcément une révision de choses...

Quant à essayer de convaincre les gens de quoi que ce soit, depuis des semaines, c'est bien trop fatigant ! Alors j'arrête... et je poursuis ma route ;-) Ca fait tout drôle aux gens parce que
dans une discussion, cela crée un silence inhabituel qui fait tout retomber comme un soufflé. Très vite je passe à autre chose pour ne pas rester dans un éventuel agacement ou une colère. Je fai
en sorte autant que possible de ne pas "bouder" l'autre : après tout on ne se comprend pas ou on et pas d'accord sur un sujet/fait, et alors ? Bin c'est pas grave... et ça on peut s'en rendre
compte que si on laie un temps de respiration pour prendre un peu de recul, au lieu de faire monter la mayonnaise inuitlement ! lol

Testé et approuvé : après une conversation houleuse, je respire profondément, je vais tricoter, je me relaxe, je médite ou je vais prendre l'air et j'aère la pièce où il y a eu bug relationnel.
Après ça chacun et forcément plus disponible et a pri du recul (enfin, si l'autre et prêt à faire ce genre de chose aussi). En général, je sais très bien là où est ma responsabilité... que ça me
plaise ou non sur l'instant. Et au final, le temps de recul me permet de ne pas me fustiger non plus : je relativise mieux me erreurs et celles des autres. D'ailleurs, il vient souvent en moi une
solution pour comment faire autrement...

Quand même, c'est un défi de ne pa chercher à tout prix d'avoir raison... je veux dire : est-ce qu'on a raison de chercher à avoir raison, même si on sait qu'on a raison, hein ? lol ;-)

Florence 21/01/2012 13:21


Essayer de convaincre quelqu'un qui est de mauvaise foi m'épuise, donc j'essaye de ne plus le faire.


Reconnaitre mes erreurs en revanche, m'allège et me redonne du peps. (donc j'essaye de le faire)


Qu'est ce qui ne tiendrait pas en cas de grosse tempête ? j'ai quelques exemples en tête et un Dyson dans les mains (tiens, est ce que je rajoute mes envies de luxe sur la liste ? ^ ^)


Merci pour cet article.


 

Hadda 21/01/2012 11:57


Vive le ménage...mais je constate que certaines personnes ont des problèmes de tri. :)


En début de semaine j'ai relu ce que tu avais écrit lors du passage à tes 40 ans et que tu avais évoqué l'énergie du Pendu et le fait de prendre ses responsabilités aussi infime soit elle.


Pour ma part, j'ai bien conscience qu'en bien des occasions je n'ai pas agi de la manière façon possible, que je n'ai pas été complètement claire dans mes intentions, ou communiquer mon ressenti
par confort. Depuis j'ai travaillé à cet état, c'est vrai que j'ai beaucoup de mal à rester en contact et à garder mon calme avec des personnes qui m'envoient "des gentillesses' sous couvert d'un
discours "sympathique' on se dit tout.


Je fais donc le ménage de tout ce qui ne se nourrit pas d'un échange transparent,où chacun prend sa responsabilité, et j'accepte de mettre un terme à des relations 'faciles', tout ceci me ramène
à moi et ce que je dois faire pour batir ma vie. Je me rends compte que pendant des années j'ai confondu les priorités, confondu ce qui me nourrissait vraiment, que j'ai baigné dans la facilité
et user à certaines occasiosn de 'petit pouvoir' c'est rude mais c'est comme ça et je n'ai pas envie de continuer ainsi dans les années à venir;


Si une tempête venez à passer par là, il resterai moi et un très petit nombre de personnes.


Mon ange de cette annnée c'est l'intégrité, ça serait une aide précieuse.


Merci pour ce texte qui met une lumière sur soi et sur la relation aux autres.


 


 

kinou 21/01/2012 11:35


Salut Marie-Lore, merci pour ce texte qui est génial car il ouvre sur la reflexion. Je te fais confiance à 100% dans ton ressenti sur les energies de 2012. Pour ma part, après avoir bien pris le
temps de régler de vieux dossiers en 2011, en 2012 je m'attaque au chapitre boulot et j'entame depuis qq jours et pr plusieurs semaines un brainstorming sur ce thème ! Et, je vais devoir comme tu
le dis, retrousser mes manches et changer les vieux modes de fonctionnement car ça ne colle plus du tout avec tout ce que j'ai fait évolué dans les autres domaines de ma vie. 


Merci pour ce partage sur ton blog c'est vraiment adorable de donner ainsi, ça me touche et j'apprécie beaucoup... Bon week end !

Tristan 21/01/2012 10:54


ET je rajoute que je suis trop content de voir tous ces balais et aspirateurs sur ton blog, un signe de bonne augure pour notre intérieur... waarff ;-))

Tristan 21/01/2012 10:53


Quel bonheur de te lire et de lire ce texte ! J'ai encore de gros changement en perspective, et je suis content de les aborder. C'est vrai que l'on bride sa sincérité quand l'on sent chez les
autres une absence de transparence. Comment sortir de ce cercle ?


Je pense qu'il faut accepter de se mettre en danger en reconnaissant nos erreurs même devant la mauvaise foi. Si on reconnait nos erreurs, ce n'est pas pour faire plaisir aux autres, mais pour
étre plus fort et plus intègre l'instant d'après. Le mensonge et la mauvaise foifragilise notre être. Alors peu importe l'interprétation des autres. Restons dans la clarté. 


 

Valérie 21/01/2012 10:42


J'aime ton article ! Je l'ai fait : j'ai reconnu des erreurs... et mon interlocuteur m'a avoué la sienne aussi du coup... ça ne change rien dans le sens où nous allons continuer notre chemin
ensemble...


J'ai tellement envie de changement, d'avancer, de mettre à la porte ce qui ne me convient pas ou plus... de me révéler ! Plus facile à penser qu'à faire... Moi aussi, je pense qu'il est
nécessaire de mettre à la porte le superflu, tout ce qui  nous empêche d'être vrai, d'être honnête avec nous-mêmes et les autres bien entendu.


Gros bisous Marie-Lore et merci pour cet article qui conduit à la réflexion...


Bon week-end !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog