Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2008-06-05T23:51:00+02:00

Envoyé Spécial:"SPA le bonheur" ou "PAS le bonheur",cherchez l’erreur…

Publié par Marie-Lore

Encore une émission sans fond…

Le pitche?
Massages au chocolat, aux fruits frais, au raisins et marc de café heuuu non... de raisins, avec les doigts , les pieds, la tchache…
Discours du médecin bien gentil qui parle d’effet placebo du p’tit massage qui ne fera pas de vrai bobo pour les bobos en mal de bien-être.
Guide du SPA sur internet dont les journalistes s’inspirent en citant et filmant des gens qui n’essayent rien et critiquent tout. Dire que se sont eux qui choisissent dans tout ça ce qui leur semble bon à coller sur leur fameux guide sur le net…
Cours de massage en 10 leçons par téléphone (Bon là j'exagère, mais ils y étaient presque...)
Puis la Happy End de l’émission. «  Le développement des SPA : on vend du rêve sans lendemain ».
Aucun diplôme officiel, des formations à l’arrache non réglementées, pas de travail pour les non-kinésithérapeute et les grands hôtels continent à vanter leurs supers massages créatifs et de plus en plus inventifs… Mais jusqu’où ira-t-on ?
Quelle est la réalité dans tout ça ?

J’ai été marié à un relaxologue, un masseur quoi. Je dis relaxologue parce qu’en 1999, ça chauffait pas mal entre les kinés et les non-kinés. Même les ostéopathes n’avaient pas de reconnaissance légal. Alors pour ne pas être attaqué, il fallait faire sa publicité en tant que relaxologue…
Patrice cherchait à démocratiser le massage qu’on ne trouvait à l’époque que dans les instituts de beauté de luxe ou chez les gens riches qui faisaient venir à domicile leur masseur particulier…
Il était cité dans toutes la presse féminine à la mode qui commençait à beaucoup parler de massages… Malgré cela, il a bien galéré pour développer une clientèle. Même pour ses massages à l’époque à 50 francs sur chaise de massage tout habillé. Les gens était frileux !!

En fait le vrai problème, c’est qu’en France, « on est pas éduqué à se faire toucher comme ça par n’importe qui et puis se faire du bien... ». « Quoi encore ! Je travaille moi madame, je n’ai pas le temps de minauder à me faire papouiller dans tous les sens ! C’est pour les mauviettes les massages ! »

Alors que se passe-t-il aujourd’hui ? Les gens changent ?

Ben non voyons, on est tout simplement super stressé, éreinté, usé, au bout du rouleau, même plus capable seul de se reposer…. Alors on achète la formule bien-être tout compris (avec le beurre, l’argent du beurre et si on pouvait avoir la crémière qui bat le beurre aussi)… 3 jours dans un endroit de rêve et puis on rentre à Paris et… rien ne change ou presque… Le compte en banque en a pris un coup et pourtant on se dit « Ah vivement que j’y retourne, mon boss me prend déjà la tête à peine rentré »… Et une petite dépendance qui commence… Après la clope, le ptit appéro du week-end, voici le massage dans le SPA du coin, en sous sol de la boutique de fringue… Les riches continuent à se faire masser par des pros et les autres font se qu'ils peuvent pour se faire du bien quand même avec des petits sparadrap qu'ils vont payer chers dans les nouvelles pharmacies...
Bon moi je dis ça….
Ça me fait même pas rire… C’est Envoyé Spécial quand même !!! Une des émissions phare de France 2 !!!

Bonjour le phare !

Voir les commentaires

commentaires

karen 07/06/2008 13:07

bonjour marie-lore,ces émissions sont absolument malhonnêtes, le pb, comme tu l'as dit, c'est qu'elles sont considéres comme le top de l'information. Elles ne font que renforcer les idées toutes faites, propres à la France, ailleurs, le massage n'est pas si mal considéré. J'ai travaillé en tant que masseuse à Paris, revenant des USA. Le cauchemar!!! cela trouble complétement les gens que tant de bien-être vienne si simplement d'une autre personne. C'est l'énergie qui se modifie, et non seulement la peau qui est touchée, d'ailleurs on peut masser sans toucher la peau. tout ça terrorise les pauvres petits français, si cartésiens. Sauf si c'est très cher, comme un sac Vuitton, là, ça veut juste dire qu'on fait partie du luxe. Ca rassure. Mais ces journalistes sont-ils aussi peu évolués?ou ont-ils peur de ne pas être crédibles?on continue à creuser le trou de la sécu, alors qu'un petit massage, même pas forcément pro, fait tant de bien au corps... Bon courage à ton mari, moi, j'ai arrêté, marre qu'on me prenne pour une sorcière! ton blog est très joli.

dom 07/06/2008 02:40

Moi aussi, j'ai vu cette émission, enfin une partie (pas sûre que ce soit la mieux...), c'était limite à vous dégoutter de vouloir vous faire masser, tellement ça parraissait compliqué, fumeux et nébuleux, les seules dont on faisait l'éloges était les grosse société, mais tout les individuels passaient pour des charlatants (ou presque...). Moi ce que je sais, c'est qu'une personne peut avoir tout les diplômes du monde, si elle ne met pas son coeur dans ce qu'elle fait, c'est comme si ses diplômes ne servait qu'à le valorisait. Et oui, il est loin le temps ou on faisait métier par conviction est non pour l'argent ou parce qu'il s'agit d'un phénoméne de mode, (je sais, je sais, il ya encore des rebelles... heureusement !!!) et que c'est quand même bien d'être dans la vague, d'être celui qui l'a fait...Dans notre monde tout est question d'argent, de profit, en fait la santé des gens on s'en fiche, ce qui compte c'est l'argent et à tout prix, même au détriment du client. On sait depuis très longtemps que le toucher, la détente, la relaxation, le fait de prendre du temps pour soi sont bon pour pour la santé, le problème, si on en parle autant aujourd'hui, ce n'est pas pour en faire prendre conscience aux gens, mais juste pour en faire du business (un peu comme la bio)... Tout ce qui est bon pour l'homme est transformé, détourné, remis à l'ordre de jour, arrangé à partir du moment ou cela rapporte, et n'a plus rien à voir avec l'usage du début, et c'est bien dommage car du coup on passe à côté de choses simple qui en plus devrait être accessible par tous...Les professionnels ne sont pas toujours ceux que l'on croit... Comme dirait l'autre, moi j'dis ça...

loutre atlantique 06/06/2008 16:29

j ai visionne le video ainsi que les autres reportages qui ont un lien entre tous assez...troublant. tu sais quoi, dans le fond du fond a mon avis, oui ca fait du bien de se faire du bien, oui l effet placebo a du bon pour un moment. c est aussi quand on se dit spirituel, qu on fait du yoga, qu on se dit boudhiste etc et qu on ne change pas ce qui se passe entre les 2 oreilles aussi. c est la conscience que tout est lie qui fait toute la difference, a mon humble avis. le vrai defi quand on fait des stages de bien-etre, c est d ancrer les prises de conscience dans cette dimension hors-temps dans un quotidien de folie et d observer le petit miracle qui se produisent dnas nos vies. ca demande une ecoute de soi, un apprentissage simple mais pas evident, je le reconnais.quant au diplome, j en parlais avec mon estheticienne, qui est dilplomee, cette semaine et qui s exclamait : ah les francais! c est ben trop dur de travailler la-bas! c est bizarre par ce qu ici il y a des ordres qui regissent les professions, mais il y aussi une grande ouverture d esprit sur tout ce qui est different. y a une reelle confiance qui n existe pas en france. allez juste voir ce qui se passe de l autre cote de la manche. les anglais sont pt etre coinces mais ils sont ben plus ouverts d esprit. voila ce que je voulais partager.

marie-lore 06/06/2008 15:53

Merci Scott!"Faites vous toucher" c'est ce qui était écrit sur les tee-shirt  quand Patrice travaillait!

Scott 06/06/2008 12:43

L'AFFAIRE "MASSAGE BIEN-ETRE"Le droit d'être massé par qui bon nous semble




Auteur : Joël SavatofskiEditeur : Yves MichelPrix éditeur : 15,00 €Parution : novembre 2006ISBN N° : 2-913492-41-XCommandez cet ouvrage avec :



Résumé
Ce livre relate le combat de Joël Savatofski, Masseur Kinésithérapeute D.E., contre sa corporation qui revendique le monopole absolu des massages, et démontre le paradoxe : le massage est le grand absent de la profession.
Fondateur de l’Ecole du Toucher-Massage qui réhabilite cette pratique, créateur, notamment, des « Pauses massages » sur les aires de repos autoroutières, il est à l’origine du renouveau de cette discipline en France. Pourtant, toutes ses réalisations de prévention lui ont valu d’être harcelé et trainé en justice au motif ubuesque de « complicité d’exercice illégal de la masso-kinésithérapie » !
Cet ouvrage est emblématique de notre époque : le précurseur naïf et son approche novatrice ; le pouvoir en place qui se cramponne à ses prérogatives, les professionnels du bien-être trop souvent attaqués… et les usagers qui désirent simplement être bien touchés/massés.
Riche d’informations, ce livre-vérité relate, avec émotion et humour, l’histoire incroyable de ce kiné hors du commun, au parcours semé d’embuches, et de sa victoire contre l’hypocrisie et la mauvaise foi, pour défendre et obtenir la liberté qu’a chacun de pratiquer l’art ancestral et universel du massage. Un soutien pour tout citoyen.
L'auteur
Auteur de plusieurs livres sur le massage (dont le best-seller "Le massage douceur"), Joël Savatofski a formé de nombreux praticiens à ses techniques. Consultant international, pédagogue, militant inconditionnel, il est reconnu comme l'un des plus fervents défenseurs du massage.

Christian JULIA 06/06/2008 12:12

massons nous les uns les autres... j'ai envie de dire ça car le toucher est mal vu dans notre civilisation judéo-chrétienne, alors qu'elle est à la base... d'un bon quilibre ! tendresses

Tristan 06/06/2008 10:44

Je ne l'ai pas vu l'émission hier soir. J'ai regardé un film en pensant me détendre, mais en fait, je ne me suis pas écouté en profondeur. Si je l'avais fait, j'aurais tout simplement dormi... On cherche des plaisirs au lieu de se connecter à l'essentiel, de l'écouter et de garder cette constance dans nos vies. C'est ce que j'ai fais de travers hier, comme si je me payais un bon massage pour éponger une fatigue que je me serais infligé bêtement et sans écouter mes vrais envies.Bon, en cas de grosse crise, c'est sur que passer la main à un professionnel ca aide, mais pourquoi est-ce que le simple fait d'aller se coucher quand on est fatigué est-il devenu si peu naturel ? Pourquoi est-ce que l'on ne fait pas les choses qui sont à porté de notre main pour prendre soin de nous ? Et pourquoi rêve-t-on qu'il nous faut plus d'argent, plus de ceci ou de cela pour être bien ?

hadda 06/06/2008 10:15

c'est mettre une couche de ce qu'on peut sur un vrai mal être

nicole 06/06/2008 09:19

bjr, je suis "pour" me faire masser, a chaque voyage je fais la découverte d'un nouveau style de massage, car tu as raison, culturellement le français a des réticences à être touché, à plusieurs sens d'ailleurs. Ce que je regrette c'est le développement dans le luxe, partout, n'importe où, n'importe comment, juste pour le rapport. J'ai vu récemment une émission sur le "caca" sur  arte, serais-je surprise si un jour ...  non! fric fric fric..

canelle56 06/06/2008 08:58

j ai suivi avec un certain interêt cette emission hier soir et je t avoue que j aurais bien voulu ne serait ce qu une fois être a la place de ses personnes qui peuvent s offrir ce genre de choses, mais dela a en devenir dependante non car le plaisir de la premiere fois s efface donc on y va point..... ton article  permet de recadrer un peu tout cela et c est parfait bises MARIE LORE

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog