Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2009-02-05T00:00:00+01:00

Vous êtes-vous déjà écouté penser ?

Publié par Marie-Lore

Nous avons parfois l'impression d'avoir une personnalité bien définie et une opinion sur chaque chose. Pourtant très souvent nous sommes rongés par le doute, l'incertitude, les regrets, les souhaits, les peurs… Que se passe-t-il au juste alors ? Cette personnalité est-elle aussi sûre d'elle ?

Et si nous filmions ce qui se passe dans notre tête ?


J'ai essayé un jour. C'était un vrai conseil d'administration. Je lançais le traditionnel  débat : « Que dois-je faire dans ma vie ? »

Et là j'ai eu l'impression d'être au milieu d'une salle de classe avec la maîtresse autoritaire qui savait tout mais rien de concret finalement, le bon élève qui levait le doigt tout le temps, les turbulents qui faisaient tout autre chose et perturbaient la concentration de la classe, les filles pipelettes qui bavardaient chiffons et love-story, les 3, 4 timides de la classe qui avaient peur de ne pas bien tout comprendre en vue de l'interro future… Et finalement au bout d'une heure, je n'avais pas plus avancé sur le sujet ou plutôt nous n'avions pas avancé d'un pouce devrais-je dire, tant nous étions présents la haut. J'étais juste remplie encore plus d'interrogations, de peurs, de doutes, de début de pistes bien vagues… Oh la la allais-je remettre le sujet sur la table un autre jour ? Ne fallait-il pas "zapper" en attendant que l'idée extraordinaire me tombe toute crue comme ça ? Peut-être…


Hélas, c'est ce que nous pensons et concluons trop souvent.

On mélange « se poser des questions » et « chercher et trouver les réponses ». On ne fait pas attention à toutes ces voix qui ne pensent pas la même chose pour les même raisons. Nous avons de multiples croyances, qui malheureusement ne viennent pas seulement de notre expérience personnelle. Souvent les croyances les plus inscrites en nous sont celles que nos parents ou la religion nous ont transmis. En fait à bien y regarder, nous ne les partageons pas mais c'est comme si « on » les avait installées comme des logiciels dans un ordinateur et tant qu'elles sont présentent, elles fonctionnent toutes seules, il suffit d'appuyer sur un bouton. Et on finit même par dire: « Ce n'est pas de ma faute, je suis comme ça, on ne peut pas changer sa nature ! »

Alors les pensées et croyances qui nous habitent, nous appartiennent-elles toutes ? N'avons-nous pas en nous des ISDF ? Des Idées Sans Domiciles Fixes  qui squattent nos valeurs propres ?


Et si nous y regardions de plus près, pour savoir qui réellement parle en nous ?

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

solenn 29/03/2009 14:10

Bonjour, je découvre le blog, et je dois dire que ca me parle enormement.La remise en question et les questionnement font partie de ma formation mais là ca devient un avis de tempête tant les questions arrivent tout le temps et ce dans ma vie privée.J'arrive à entendre et comprendre mais j'ai beau me poser les questions, les réponses sont dures à entendre  et la mise en mouvement impossible pour l'instant... Pq? là est la question. Moultes réponses qui jaillisent mais je n'arrive pas à prendre la bonne au vol.Ta joie de vivre donne une bouffé d'air qui apaise les esprits. Merci beaucoup.

France 07/02/2009 03:49

Réponse pour Magalie.Je fais de la méditation mais pas celle traditionnelle. Je médite en allant au boulot, en travaillant lorsque je suis fatiguée et d'entendre des âneries, (des jours comme ça à moi aussi), bref aussitôt que j'ai quelques minutea sans avoir besoin de mon mental, j'oxygène l'esprit. Nous sommes comme un ordi, pendant que la musique joue, on peut taper des lettres. Je fais aussi ça.Puis à force de lire des trucs pour faire ci et ça, j'essayais et je conservais ce qui faisait mon affaire et intégrait ça dans mes autres petits trucs. Faut surtout sentir ce qui nous convient au niveau de notre âme et comme ça, on ne rate pas son coup.À+   de France

France 07/02/2009 03:35

Mel...ton commentaire est tout simplement imbattable! et dans son réalisme, et dans sa concision. J'ai beaucoup ri en le lisant, et en y repensant et en te l'écrivant, Bravo.de France.

Valérie 06/02/2009 10:47

Ouh là là, c'est bien vrai tout ça ! Je me bats depuis toujours je crois contre l'expression : "C'est comme ça, tu es comme ta mère"... Ah, je crois que si je l'entends une fois de plus aujourd'hui, je me fâcherais vraiment tout rouge ! Je ne supporte pas la fatalité. Je me bats depuis longtemps mais il n'y a que depuis peu que je me rends compte que ma vie est dirigée par d'autres personnes que moi. Des "êtres" qui se sont installés dans mon cerveau et qui me dictent ma conduite... Quelle horreur, ça me fait peur... Et maintenant, on me dit que je répare les erreurs de mes parents, sans m'en rendre compte bien sûr ! Mais c'est épouvantable ! Quand vais-je enfin réussir à vivre au gré de ma fantaisie, de mes désirs à moi...? Quand vais-je enfin dire "ça, c'est mon idée, la mienne pas celle d'un autre..." Quand j'arriverai à ceci, je pense que je trouverai des réponses à mes questions, non ? Bonne journée Marie-Lore

mel 06/02/2009 09:34

Avoir les bonnes réponses est moins difficile que de se poser les bonnes questions...Bisous x0x

marlene 05/02/2009 21:25

je suis d accord avec amelle qui parle du corps! un ami qui est dans la relation d aide disait a une des personnes qu il aidait: la principale resistance a ton bien-etre c est ton intelligence! t es trop intelligent!!! (en fait, c est une utilisation de l intelligence innee mal geree) hihihihihihion en depense de l energie avec notre cerveau!!!!! on passe notre vie dnas notre tete et ca nous fait oublier notre ti corps si precieux...le meilleur exemple ce sont les zenfants!! il SONT juste la, dnas le present! quel bonheur jusqu a temps que les blessures que nous experimentons tous viennent nous aliener de nous-meme! assez de blahblah, je retourne a la Vie!

Sofie 05/02/2009 14:56

C est reparti ... je n ai encore rien compris, il a fallu que j y reprenne a 3 fois comme pour les 2 precedents messages que tu as publies.A chaque fois que ca m arrive c est parce que ca me concerne la maintenant. Tu es une fois de plus bien tombee Marie-Lore, merci bcp pour tes messages, ton temps, ta patience, ta gentillesse ...Merci d etre la biss

Vaness 05/02/2009 14:33

Ton billet arrive à point nommé, car à l'instant où je le lis je ne sais plus où j'en suis (avec les hommes pour ma part). Je dis au revoir aux schémas et mécanismes du passé, y a des sentiments bien ancrés malgré tout. Le Divin en moi me dit "Laisse faire, fais confiance en la vie", mon égo me dit "prends les devants, tu vas pas attendre toute ta vie, et il pleure comme un con", puis ma conscience me dit "pas de manipulation, pas de retour en arrière, attends tu vas trouver la réponse et reste branchée à la lumière". Bref j'ai l"horrible sensation d'être dans un sas très étroit où le temps n'existe plus, avec des portes et comme je ne sais pas laquelle ouvrir, j'ai la sensation de me cogner un peu partout, ou par moments de ne pas être là. Car dire au revoir aux schémas du passé, c'est faire la place au nouveau et c'est normal d'avoir peur de ce qu'on ne connaît pas en modèle ou pratiqueHeureusement qu'y a le Rei Ki pour me relaxer et me re-souvenir de la sensation de bien-être et de joie, car c'est vers là que je décide d'aller. "Perpétualisons" la joieTiens alors que j'écris cette phrase, le soleil décide de poindreYéyé!!

Thalie 05/02/2009 12:49

J'adore ton expression "conseil d'administration". C'est tout à fait cela : - ordre et contre ordre- envies et ressentis que combattent raison, peurs, préjugés, formatage familiale et culturelQuand on commence à en prendre conscience, et ensuite à faire le tri...qu'est ce qu'on se sent mieux et plus léger. Mais pour cela, Einstein et son tableau noir me viennent souvent en aide : lâcher sur tout pour mieux mettre dehors ce conseil trop encombrant. Le temps qu'il se calme et qu'il revienne mieux disposer. (-;Bises, très bonne journée

amelle 05/02/2009 12:05

Oui, il faut cesser de se laisser parasiter par des pensées obsédantes et finalement stériles. Et faire confiance à un autre mode de pensée plus juste, qui viendrait non de la tête, mais du corps, de ses sensations, de ses émotions. Ecouter la sagesse du corps. Quant aux réponses,  je me dis maintenant que lorqu'on parvient à faire confiance à la vie, elle vous le rend en vous apportant les réponses justes qui vous conviennent vraiment.Et puis, c'est moins douloureux et finalement plus raisonnable que de se torturer l'âme ( et le corps ) pour rien au bout du compte.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog