Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2009-08-25T23:37:00+02:00

V comme VACANCES

Publié par Marie-Lore

Pendant mes 7 premières années d’exercice grâce à mon don de voyance, j’ai eu à  transfmettre un message agréable qui pourtant semblait répétitif et à la fin rébarbatif. Une espèce de light-motiv, une sorte de demande insistante et parfois incessante durant toute la consultation : 

 « Prenez des vacances ! »

« Je sais » ; « Oh oui j’en rêve » ; « J’aimerai tellement », « Mais… » et derrière ce « mais » vous ne pouvez imaginer ce que notre tête est capable d’inventer comme stratagème pour nous laisser mijoter encore dans notre jus jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de sauce… Prendre des vacances apparaissait pourtant jusqu’alors comme la solution miracle pour sortir de l’engrenage, du ras le bol ou de l’ennui morbide de notre vie.

Aujourd’hui,  je comprends mieux la réaction de la plupart des personnes que j’avais en face de moi. Nous sommes tellement formatés pour le labeur et la récolte immédiate de la sueur de notre front que tous croyaient sans doute qu’il était question d’oublier les problèmes et d’aller faire la fête sur une plage de sable blanc sous les cocotiers… Mais que nenni ! Au contraire, c’est la seule opportunité de nous mettre vraiment à nu !

Etre en vacances signifie « être vacant ».

On s’autorise, pendant ce mois largement mérité avec grand peine pendant 11 mois, de vivre (enfin !) à notre rythme. On fait ce que l’on veut, quand on veut ! On écoute ses envies. On n’est plus obligé de suivre un programme à heures fixes ! Quelle délivrance !

Il fait beau, on va à la plage. Il pleut, on joue au Monopoly avec les enfants. On arrive parfaitement à s’adapter à l’instant présent ! Tiens donc ! On façonne sa journée minute après minute, en découvrant son début et en ignorant sa fin et ce n’est pas grave ! Fini les plannings stressants, les retards culpabilisants, les obligations à tenir, les courses dans le métro, la sensation de fatigue au réveil, l’estomac qui se noue… On écoute son corps. On est fatigué ? Facile, une grasse mat ! On a envie de manger des fruits savoureux ? On flâne au marché le matin. Un peu de sport ? On se fait une ballade à vélo au bord de l’eau.

Prendre des vacances ne veut pas dire seulement se payer une semaine de thalassothérapie ou 15 jours sur une île déserte à nager avec les dauphins. Prendre des vacances, c’est choisir de ne pas se mettre d’obligations sur le dos, c’est écouter  et respecter ce qu’on envie de faire. C’est changer de rythme pour s’apercevoir enfin que notre course quotidienne nous enferme dans une fatigue moral et physique qui nous empêche d’avoir un quelconque discernement. On finit par oublier nos vrais besoins fondamentaux. On est pris dans un tourbillon d’habitudes qui nous fait renier nos valeurs ou oublier de poser notre cadre à nous.

J’ai l’impression depuis cet été d’être en vacances tout le temps et pourtant mes semaines sont bien remplies et je suis de plus en plus heureuse au quotidien. Je suis partie au Maroc trois semaines l'été dernier. Je n’avais rien programmé ni pour occuper mes journées, ni pour préparer ma rentrée et pourtant jamais les choses n’ont autant avancées dans ma vie. Je n'ai rien fait la première semaine, si j'ai beaucoup dormis.

Les vraies idées et projets me concernant directement, sont revenus dans ma tête naturellement au fil des semaines au retour,  mieux construits et épurés. Tout s'est mis en met en place tout seul sans avoir besoin de forcer ou de m’inquiéter quand un retard se présente. Tout est clair et logique et comme je ne bourre plus ma tête sans arrêt de nouvelles  idées ou d’obligations, de programmations titanesques, je vois tout mieux, sans inquiétude. Je laisse les choses venir à moi et j’ai alors le temps de ressentir dans mon cœur si elles sont justes pour moi, si elles font écho à mes valeurs profondes. Ça change tout.

Chacun prend plus facilement ses responsabilités autour de moi  et surtout je ne prends plus celles des autres puisque j’arrive à discerner plus clairement ma propre responsabilité dans tout se qui se passe ! Et, j’ai plus de temps pour moi, qui l’aurait cru ?

C’est vous qui m’avez servis d’exemple, c’est votre vie que j’ai vu se métamorphoser après trois semaines d’arrêt contraints et forcés par votre corps. C'est en vous  observant prendre enfin du temps pour vous relaxer et mieux comprendre votre vie que j'ai compris la notion de discernement qu'on ne peut avoir sans ces fameux temps de pause, de rien. Se reposer, digerer, ne rien faire est ce que j'ai vu de mieux pour avancer dans sa vie. Ce sont vos exemples qui m’ont donné le courage et la force d’essayer de m’écouter davantage de faire confiance à la vie et ça marche !

Si nous choisissions d’être vacants tout le temps et d'accepter de vraies vacances pour une fois ? On essaye cet été, juste pour voir ?

Thalie montre l'exemple, c'est ICI

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Thalie 27/08/2009 01:28

On l'a sortie en même temps!!! ((-;

Corinne 26/08/2009 22:51

j'adore cet article et l'idée de "me mettre en vacances" quand je veux...j'adore

ainsisoisjeux 26/08/2009 10:49

Bonjour,Je ne pars pas en vacances non plus, car je ne peux pas me le permettre financièrement parlant ! Mais je m'accorde des pauses, car mon corps dit STOP, et il m'arrive, alors que mes enfants sont au centre aéré, de passer 1 ou 2h dans un parc avant de les récupérer. J'élève seule mes enfants, et parfois c'est difficile, en plus depuis le mois de Février je suis en formation pour pouvoir exercer mon nouveau métier de Socio-Esthéticienne.En Juillet, j'ai passé 15 jours dans 2 services d'un hôpital, je me sentais vidée le soir ! Mais c'est un merveilleux métier que de prendre soin des malades... De leur faire oublier le lieux où ils se trouvent, oublier la douleur...Ton message, Marie-Lore, me parle beaucoup ! Il me fait du bien à l'intérieur de moi !J'aimerais un jour pouvoir faire un voyage avec toi, avec vous, mais je dois attendre encore !Je vous embrasse tous

Mato Sapa 26/08/2009 07:15

et en plus quand tu es dans cetétat d'esprit là toute l'année, ton travail te semble léger, tu es plus performant, tu rentres détendu le soir, bref, tu es heureux ! il n'y a que pour le bronzage, c'est pas comme à la mer, tu ne bronzes pas dans le bureau...tendresse

vaporchidhoya 26/08/2009 05:51

Je fais partie de ceux qui ne partent jamais en vacances...trop de choses intéressantes  à faire ici! On travaille, donc, on est déjà jamais chez soi...Mais comme tu l'as dit, pas d'horaire, juste faire ce qu'il me plait...pour moi, c'est ça les VACANCES! Bonne journée Marie- Lore!

marlene 26/08/2009 03:10

comme je l ai deja partage chez votre amie thalie, j ai appris a gerer mon energie et non plus mon temps...et ca fait une mechante difference dans le bien-etre

Dom 26/08/2009 01:56

C'est quelque chose que je fais de plus en plus, et c'est vrai que plus on se repose, plus on s'écoute et plus on fait des choses pour soi. Du coup, on a les tensions se font moindre, nos peurs diminuent et tout devient plus clair. Il y a une vrai confiance en soi et en la vie qui s'installe. La tête s'allége pour devenir opérationnelle sans conflit intérieur qui dure...J'adore cette état, alors j'y travail, j'y travail pour que ça devienne un rythme de vie.Grosses, grosses bises.Dom.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog