Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-02-16T11:54:00+01:00

Accompagnant, accompagnante, levez-vous!

Publié par Marie-Lore

Nous accompagnants, nous sommes avant tout des êtres humains. Nous accompagnons des êtres humains, nous ne sommes pas des ordinateurs capables d’analyser le comportement humain et de sortir une solution toute prête d’un programme installées dans le disque dur. Notre force et notre faiblesse sont là. Pour moi, c’est une qualité de rester humain avec toutes nos émotions, notre ressenti, notre empathie et notre intuition. Nous continuons à être touchés par cet être que nous avons en face de nous, même si nous nous devons d’être justes, détachés,  présents sans affect. Je souris quand j’entends dire cela des psy, « on apprend cela en formation ». Oui bien sur…

Sans ce précieux temps de relaxation, de détente, de sport, de" rien" pour prendre du recul, on ne peut pas comprendre parfois pourquoi l’émotion a été si forte en nous pendant un rdv. Je me souviens d’une relaxation où la personne était simplement couchée les yeux fermés et moi les mains au dessus en reiki, je pleurais. Je ne comprenais pas pourquoi j’étais émue aux larmes. Je devais les ravaler parce que cela ne se fait pas… J’ai pris le temps ensuite de me rebrancher à cet évènement, j'ai reçu des images d’une autre vie où je me revoyais avec cette même personne dans un autre contexte avec d’autres liens qui cette fois étaient familiaux… Comment expliquer cela ? Déjà de vous en parler sur FéeMinine est un dépassement pour moi.

Les gens viennent nous trouver parce que notre histoire correspond à la leur. Leur vécu fait écho au notre. Il faut être en « grand travaux » permanent, avoir beaucoup de temps pour soi pour digérer, avoir des années de remise en question derrière soi et une grande humilité et compassion pour comprendre, recevoir, accepter et avoir confiance pour l’autre en restant serein quoi qu’il arrive face à son histoire parce qu'elle nous est familère.

 Etre accompagnant, c’est aussi recevoir les retours de nos clients qui projettent sur nous leurs problèmes parce que nous sommes là  quoi qu’en en dise, pour remplacer le parent déficient, le mentor absent, l’ami dans l’amour compassionnel qui n’est pas là. En regardant de plus près, notre vie, notre « image », une partie de notre caractère, notre visage, nos mimiques, nos attitudes ressemblent incroyablement comme un calque au vécu de celui qui est là en face de nous à nous demander de l’aide qui n'a pas été écouté, pris en compte par ce parent sosi...

Nous nous prenons dans la figure toutes les déficiences, difficultés, impatience, manque de foi de nos clients. Il faut être sacrément ancré, fort, aligné, humble pour trouver ce recul pour répondre d’une manière juste avec amour, calme et acceptation de la projection de l’autre. Si cet autre a projeté sur nous quelque chose sur nous,  c’est que ce quelque chose a de quoi adhérer à notre personne. Là est notre travail, repérer, transformer chez soi ce petit bout qui reste, qui a permis aux choses de s’accrocher, qui a laissé place à la réaction de l’autre contre nous. Nous avons encore en nous ce petit quelque chose qui reste un déclencheur chez l’autre. C’est là aussi qu’il y a réparation quand en face de nous, l’autre s’ouvre, écoute et perçoit cette invisible lien, ce hasard qui nous a mis face à face pour avancer.

On ne reste pas impassible à la critique, au mal-être, à la peine ou l’incompréhension de nos clients même si on sait que se ne sont que des projections ou des états qui vont passer, se dissoudre bientôt. Oui nous sommes humains aussi et tant mieux :o)

calin.gifOn reste dans cette proximité avec l’autre parce qu’on sait qu’il va pouvoir régler aussi à travers ces projections sur nous, ce qu’il ne parvient pas à réparer directement dans son lien familial ou affectif. C’est très difficile avec nos proches, voir impossible et c’est plus facile avec des personnes avec lesquelles nous sommes relié par un accompagnement, après tout ils sont là pour ça ? Etre accompagnant n'est pas aisé aujourd'hui, c'est un chemin d'âme, une responsabilité, un engagement humain qu'on renouvelle chaque jour.

Alors j’ai décidé dans ma vie professionnelle sur feeminine de partager toutes vos difficultés, toutes mes difficultés aussi pour que chacun se rende compte du chemin que nous parcourons ensemble. Tout se fait ensemble parce que nous le décidons à deux, à trois ou à 200 sur feeminine chaque jour. Nous le décidons parce que nous avons compris que nous avions des affinités et cette même envie d’avancer pour être plus heureux chaque jour, pour améliorer notre quotidien et celui des gens qu’on aime, pour trouver notre équilibre dans cette période de profonde restructuration.

Merci à vous d’être là et de partager vos expériences personnelles. Acceptons de partager ce que nous vivons et ressentons, pour que notre voisin ne se sente pas isolé dans sa difficulté. Pour qu’il sache que quelqu’un est déjà passé par là et s’en est sortis grandi. Acceptons de nous voir comme des êtres humains et non comme des surhommes et femmes exceptionnelles. Dans le fond, oui nous le sommes, maintenant acceptons avec humilité d’enlever la carapace pour que ce fond remonte à la surface. 

Voir les commentaires

commentaires

Thalie 20/02/2011 01:29



Bon, maintenant que j'y vois un peu plus clair, je viens compléter mon commentaire d'avant. Ton article sur l'accompagnement m'a beaucoup touchée,et je ne savais pas quoi laisser comme
commentaire. Il me mettait sous les yeux vraiment, les difficultés au quotidien de gérer de l'humain, et de l'humain de qui on est proche. Dans du vécu vrai, partagé sincèrement et sans faux
semblant.

Il m'a touché parce qu'il m'a renvoyé direct non pas à ma partie "accompagnante", mais à ma partie "accompagné". Et toutes les attentes et les demandes que je peux avoir qu'on me rassure, qu'on
me protège... Tout ce que je peux projeter aussi. Et la lourdeur que cela représente pour les autres en général, et mes accompagnants en particulier. Ca m'arrive un peu moins qu'avant, mais quand
c'est le cas, je fais pas semblant..)-;
Et j'ai saisi pour la première fois pleinement et réellement, la difficulté que cela peut être au quotidien pour toi. Les choix que tu dois faire, parfois difficiles mais que tu sais justes; les
colères que tu reçois, tes doutes, tes peines, le détachement  face à des personnes et à des situations malgré l'affect qu'il peut y avoir; la foi et la confiance à entretenir...


Je pensais comprendre cette difficulté, mais je m'aperçois que je n'en percevais qu'une infime partie. Au travers de ton texte, je me suis rendue compte de ce qu'en tant qu'accompagné, je pouvais
faire vivre à mes accompagnants. D'autant que j'étais en plein en train de le vivre.


Ces 15 derniers jours, j'ai passé un grand cap encore. Je l'ai compris hier (-; Cela n'aurait pas été possible si tu avais fait ce que je demandais : me rassurer, me dire que tout irait bien, me
tirer sur un chemin. Au lieu de me laisser faire mon expérience, me questionner, dépasser un certain état...et être présenter quand j'ai enfin formulé une demande d'aide au lieu de chouiner...


Je sens que ce texte ne m'a pas encore tout livré, j'y reviendrai certainement.


Merci à toi d'être la personne et l'accompagnante que tu es. Je t'embrasse bien fort



Thalie 17/02/2011 15:34



Merci pour ce texte, pour ton partage ouvert et sincère, comme toujours.


Bien peu sont les accompagnants qui osent agir ainsi : faire part de leurs expériences sans rien cacher des difficultés, des doutes, des compréhensions. Certains peut être, ne se posent même pas
la question. Car pour agir ainsi, il faut une forte dose d'humilité et de courage. Et avoir profondément conscience de ses responsabilités et envie d'aider les êtres humains. 


Merci à toi que ce gentil "hasard" a mis sur mon chemin à deux ou trois reprises avant que je me décide à sauter le pas. A l'époque, je ne savais pas bien voir ce genre de signes, et
pourtant...((-;


 


 



Marie-Lore 18/02/2011 22:32


Oh Thalie la sage!! Oui merci le hasard d'avoir mis sur mon chemin des personnes aussi courageuse!! Plein de bises pour ce we! A très vite pour de nouvelles aventures!! :o)


Hadda 17/02/2011 12:22



A mon niveau, j'ai compris une chose importante à mes yeux, depuis quelques années maintenant je fais un chemin personnel pour mettre de l'ordre dans mon histoire avec mes parents et je sais que
c'est fondamental pour le travail d'accompagnement que je fais.


Je touche à des matières sensibles où l'affect est en jeu et je me dois d'être le plus neutre possible ( oui suis humaine aussi et parfos certaines situations me touche et comme je déteste
l'injustice c'est un vrai travail de rester centrer) et celà ne serait pas possible sans un travail de réconciliation avec ma propre histoire, le risque aurait été simple, j'aurais réglé mes
comptes au travers de mes clients.


Le doute est toujours là pour moi, suis je juste, suis je exact dans ce que j'apporte  à l'autre en terme de réponses techniques.


Il faut gérer les attentes, les impatiences.


C'est effectivement pas évident mais grâce à mes accompagnants que je vois à l'oeuvre, leur expérience acquise, leur spécificité, j'apprends à trouver ma place, mon rôle



Marie-Lore 18/02/2011 22:30


Merci de ce chemin rocailleux que tu n'hésites pas à balayer!!! ;o) Quel bel exemple pour tous! Bravo pour ton courage! Grosses bises à toi! :o)


marlene 16/02/2011 16:16



si je comprends bien, tu deviens jour apres jour et avant tout la meilleure accompagnante pour Marie-Lore! tres heureuse pour toi. on s accompagne tous a notre maniere, a notre rythme avec
humilite  donc gratitude et compassion et en douceur, n est ce pas. c est comme quand on tombe en amour avec soi-meme c est magique! ce que je fais  pour moi a forcement une
repercussion sur l autre a un moment donne, hein..que je sois accompagnant ou non. malgre les moments difficiles, tu es a la bonne place avec les bonnes personnes et ce sans meme avoir de
preuves spirituelles pour verifier ca, comme ton experience de reiki l a demontre!


pas facile de pratiquer le detachement, mais tellement salvateur. j aime ca quand tu partages tes experiences d etre humain. merci marie-lore



Marie-Lore 18/02/2011 22:28


Marlène, C'est vraiment chouette quand chacun partage son expérience. Thalie organise tous les mois des "cafés Créa" sur Paris qui réunissent des Auto-entrepreneurs. C'est un vrai bonheur à chaque
fois, car chacun n'hésite pas à parler de lui et à exposer ses difficultés et ses dépassements, c'est super enrichissants et on se sent vraiment humains et tous reliés! Grosses bises à la mama!!
;o)


Tristan 16/02/2011 16:00



Merci Marie-Lore. je suis content de retrouver ta plume en pleine forme. J'ai le privilège de te connaître de très près et de savoir le poids de chacun de tes mots. Je sais aussi à quel point tu
te donnes dans ce travail d'accompagnant et à quel point tu te remets souvent en question et tu t'interroges et cherches à faire toujours de ton mieux. 


Hier encore on parlait au téléphone de cet état d'accompagnant et je t'écoutais parler avec une douce tranquilité de ton chemin parcouru avec une de tes ancienne clientes.


Merci de ton témoignage et merci d'être là, tu es une chouette accompagnante ! Plein d'amour pour toi !


Love  



Marie-Lore 18/02/2011 22:25


Merci mon accompagnant préféré :o)Oui ça tu peux le dire, tu me vois de très pres dans tous mes états! Love for ever too! :o)


Florence 16/02/2011 15:57



Merci Marie-Lore, c'est tellement juste et lucide ce que tu partages dans ce billet.


J'écoutais hier un témoignage qui expliquait qu'un accompagnant se trouvait justement sur notre chemin afin que nous nous retrouvions face aux parties de notre personalité qui sont dans la peur,
afin de les dépasser.


Pour l'avoir vécu moi même (et continuer de le vivre), je sais que c'est loin d'être confortable lorsque l'on est dedans mais finalement, c'est la seule façon d' évoluer et de ne pas retomber
dans nos comportements nocifs et répétitifs du passé.


Un accompagnant n'est pas là pour nous materner comme tu l'expliques très souvent, il est là pour nous tendre un miroir en nous laissant chercher et choisir nous mêmes ce qui est le mieux pour
nous.


Quelle responsabilité en effet mais d'un autre côté, accepter cette responsabilité donne un sens magnifique à notre présence sur terre.



Marie-Lore 18/02/2011 22:23


Florence, Ce n'est pas toujours confortable comme tu le dis ;o) Oui nous sommes là pour vous laisser choisir ce qui vous semble le plus juste dans votre coeur! Plein de bises pour ton we! Merci de
ton soutien inconditionnel, femme de coeur! Marie-lore


Vanessa 16/02/2011 15:38



Tout ce que tu écris est juste et effectivement je suis en train de faire un dépassement qui a appelé à une projection sur mon accompagnante, à savoir est-ce que choisir de quitter enfin son
statut d'enfant et de passer à "l'âge" adulte, ça fait pas un peu chier les parents?? 


C'est outre-passer la culpabilité de devenir autonome tout en leur gardant une place dans notre vie, sans qu'ils se sentent abandonnés, sans qu'ils aient la sensation qu'ils ne "servent" à rien
!! 


Effectivement ça n'a l'air de rien mais c'est chaud à faire !!


Yé yé j'adore cette phrase en ce moment que j'ai reçu et que je retrouve partout :"Life beguins at the end of your Comfort Zone" N. D Walsh


Cela étant dit c'est une sacré responsabilité de vie de choisir d'être accompagnant.


Moi la mienne est géniale, parce qu'en plus d'accompagner ses clients, elle évolue avec eux dans la transparence et en plus elle partage ses propres remises en question. Quelqu'un de très
bienveillant avec une énergie de don et de joie extraordinaires. Tu veux son adresse ? ;)



Marie-Lore 18/02/2011 22:24


"Life beguins at the end of your Comfort Zone" N. D Walsh Yes!!!! Merci Vanessa du fond du coeur. Love for ever! :o)


Genfi 16/02/2011 13:07



un très beau partage que tu nous donnes ici!


 


Comme tu le dis, nous ne sommes pas des machines, nous n'avons pas de programme, ou alors un seul: l'amour. Accompagner les gens nécessite de l'empathie et c'est clairement cette empathie qui te
pousse dans cette voie.


 


Ce que tu as ressenti avec cette personne me fait penser aux bouddhistes lorsqu'ils travaillent sur le développement de leur compassion. Ils réalisent qu'au travers du cycle des renaissances
depuis des temps anciens ils ont  forcement eu un lien familiale avec chacun de être et que ce lien, il faut le sentir pour aider au développement de la compassion.


 


Comme disent les chamanes, nous sommes tous reliés.


 


bisous.



Marie-Lore 18/02/2011 22:21


Genfi, Merci de ton intervention, quand tu parles j'adore tes mots!!! J'aime bien comme programme l'Amour! Cela me fait penser à Amma quand elle dit "Ma religion est l'Amour"! OUi oui oui!!!
J'espère qu'on se voit bientôt, ça fait longtemps maintenant, non? Grosses bises à toi! Nous sommes tous reliés, oh oui! Marie-lore


Seve la Jardinière d'Eveil 16/02/2011 12:48



Je suis assez d'acord avec ce que tu écris. Maintenant, ma question est la suivante : quel(le)s psy t'a dit ça ? Je veux dire : ont-ils suivis eux-mêmes un cursus qui comprenait un travail sur
eux obligatoire. parce que aujourd'hui à l'université, on commence à peine à dire que cela pourrait être bien de faire un travail sur soi en parallèle de sa formation théorique, mais ce n'est pas
forcément dit, et en aucun cas obligatoire. Et ça, vraiment je le déplore, tout en me félicitant de ne pa avoir choisi cette voie-là pour accompagner les autres.


Ma formation obligeait à un travail sur soi en parallèle, et j'en étais ravie puisque j'avais commencé ce travail sur moi avant d'entamer mon cursus théorique en relation d'aide et relaxation. Ca
m'a vraiment aidée à mieux me connaître et à mieux discerner ce qui pouvait se passer en séances quand je me suis ensuite installée professionnellement. Le fait de poursuivre encore et toujours
mon travail sur moi, personnel, est toujours un facteur d'appui solide pour moi, même après 10 ans au compteur ! lol Je ne m'imagine pas arrêter, au contraire ! :-)) J'ai trop conscience de mon
imperfection humaine...


Le 2ème élément qui m'aide, c'est la supervision. je suis supervisée dans mon métier, donc peut faire appel à un tiers professionnel compétent en cas de grosses difficultés aussi. Cela minimise
les problèmes de contre-transfert, permet de prendre en core plus de recul sur le projections qui peuvent se mettre en place et comment mieux les gérer.


Pour moi, ce sont des chaînon. j'accompagne les autres au mieux, parce que je me fait accompagnée moi-même personnellement et professionnellement. Pour moi, l'accompagnement va carrément avec une
hygiène de vie et un équilibre qui m'est propre. Ce ne serait pas optimal, sinon.


Je me méfie des professionnels qui ne sont pas eux-mêmes supervisés dans leur pratique, quelque soit leurs techniques. On a le droit de se louper ou de ne pa tout comprendre sur l'instant, mais
ils me semble irresponsable et irrespectueux envers soi-même, son engagement, et envers les personnes qui choisissent de consulter, de laisser faire, de ne pas corriger nos erreurs et en
apprendre. C'est si on ne fait rien ensuite, alors qu'on sait que ce n'est pas juste, que ça devient grave pour soi, et pour ceux que l'on accompagne. La confrontation à un superviseur, à un
autre psy, thérapeute, coach sur nos pratiques perso et pro sont les meilleurs gardes-fous, à mon sens. Cela nous ramène à l'humilité...


Aller, je vais buller ;-)



Marie-Lore 18/02/2011 22:19


Sev, tu me fais rire… J’ai beaucoup de tendresse pour toi… Ah ces 80 et 81, vous m’avez bien aidée il y a 10 ans a voir cette nouvelle génération qui arrivait sur le marché : curieux, impatient,
empathique et qui voulait changer le monde, leurs parents (tout en ayant une vraie reconnaissance et un amour profond pour leur famille), leur vie en croyant a un monde possible de « bisounours ».
Ces rencontres m’ont mis du baume au cœur et cela m’a soutenu pour garder la barre vers un monde meilleur. Je te vois évoluer ces dernières années à travers les com que tu mets sur mon blog, depuis
5 que nous ne nous voyons plus. Quelle belle graine qui s’est transformée en arbre et sème à son tour des graines au grès du vent... La vie est merveilleuse. Merci Séverine pour ce partage de ton
expérience sur mon blog. Vive les bulles! Marie-lore


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog