Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-01-09T09:09:00+01:00

Adieu l'amertume

Publié par Marie-Lore

L'année 2012 est une année marquante dans ma vie. Ma famille était à deux doigts de s'agrandir au premier semestre et au second, elle s'est réduite comme une peau de chagrin. J'ai perdu d'abord ma maman d'un cancer fulgurant puis, 10 semaines plus tard, mon grand père que je venais de retrouver la veille de la mort de ma mère après 30 ans d'absence. Et enfin, mon principal « coach» m'a tourné le dos en retournant sa veste en deux temps et trois mouvements, sans explication...
Ces événements soudains auxquels je ne m'attendais pas, m'ont poussée à vivre autrement. Je dis "m'ont poussée" parce qu'ils m'ont déviée de mes décisions prioritaires et sont devenus des priorités évidentes quand ils se sont produits.

J'ai vécu dans une maison alors que je vivais en appartement citadin depuis 20 ans. Je me suis mise à cuisiner des produits frais et bio alors que je me nourrissais principalement dans les restaurants de mon quartier. J'ai accompagné les mourants vers la lumière alors que j'aidais les vivants à s'éveiller. Je vis de plus en plus les pieds dans la nature alors que je passais le plus clair de mon temps devant un ordinateur ou face à un client dans mon cabinet parisien. J'ai vécu des moments festifs, tristes et forts avec ma famille de sang avant qu'ils ne partent vers une autre vie, alors que j'organisais des rencontres pour des inconnus noyés dans leur solitude pour les sortir de leur ennui et les relier à leur joie de vivre... Je me suis retrouvée plongée dans la tristesse alors que je jonglais avec la joie.

Manger autrement, travailler autrement, accompagner les autres autrement, prendre soin de moi autrement, vivre autrement, ma vie change.

Et le bilan que j'ai tiré de toute cette dernière année? 

La vie est courte. Elle passe vite.

On s'éloigne facilement de l'authenticité de la vie pour se trouver mille occupations et oublier notre état naturel d'être humain qui est de vivre en paix avec ceux qu'on aime et en harmonie avec l'univers. 

On se complique l'existence à coup de modernité, qui en fait, nous fait régresser au lieu de nous booster vers le bonheur. On cherche désespérément, toute une partie de sa vie, un statut social pour exister comme on collerait une étiquette sur une barquette de viande pour connaitre sa provenance et sa valeur. On court après la reconnaissance de nos aînées pour être un tant soi peu estimé. On copie la vie de nos ancêtres pour avoir l'impression d'être digne en leur rendant hommage et à force, on s'oublie soi-même. On omet juste de s'aimer comme on est et d'aimer les autres pour ce qu'ils sont.

On devient un autre à l'image de la société, modelé par nos croyances et notre éducation. On se convainc de faire toutes ces choses par peur de ne pas réussir à faire autrement, différemment. Par crainte de se tromper et de perdre du temps à devoir recommencer un jour tout à zéro, on se détourne de notre propre destinée. Et pourtant on s'enfonce dans un sentier boueux qui n'est pas notre chemin vers le bonheur. Aucune spontanéité ni naturel, on ne ressent pas l'évidence, la justesse de nos choix et nos journées sont assez pénibles parfois. Elles sont sans cesse calculés, pesés puis taillés au millimètre près pour ne pas nous mettre en danger. On se combine une vie moyenne qu'on croit maitriser. On se plaint comme tout le monde parce que pour tout le monde, la vie est dure. Alors nos ressassements quotidiens tournent comme une complainte journalière, une comptine d'enfant sur notre transistor mental... Comme un vieux disque rayé trop écouté.

Alors je ne remercierai jamais assez ma maman de m'avoir donné l'occasion de ne pas suivre mon programme bien établi pour être auprès d'elle.

Je me remercie aujourd'hui infiniment d'avoir choisi la voie de l'amour, de ne pas avoir eu peur de perdre de l'argent en stoppant mes activités professionnelles pour aller vivre ses derniers instants dans la paix.

Je remercie mes clients d'avoir accepté de reporter leur séjour étant compatissant avec moi.

Et je remercie mon compagnon de vie de m’avoir encouragée et soutenue dans cette voie.

Ce que j'ai vécu comme expériences en 2012 n'a pas de prix. A côté de cela, l'argent, le regard des autres, les projets grandioses ont peu de poids. Je n'aurais pas signé pour ce programme si je l'avais connu à l'avance et pourtant!

L'amour a été le noyau, le centre, le cœur dans toute cette année.

Je me rends compte à quel point les choix fait dans l'amour sont bien plus agréables à vivre que ceux fait dans la colère.

Depuis 2012 chaque jour, quelqu'un tape sur ses ordinateurs chaque jour inlassablement "Marie-Lore Staudt secte" pour chercher à me nuire en faisant remonter cette recherche sur les moteurs de recherche de Google. Quelle dose de colère faut-il avoir pour faire cela jour après jour ?

Ma mère et ma grand-mère sont décédées toutes deux d'un cancer du foie et du pancréas. Les organes majeurs de la digestion. Je connais aujourd'hui leurs colères rentrées et le fiel qu'elles ont nourri dans leur ventre toute leur vie. Je n'ai pas envie de faire endurer cela à mon corps.

J'ai reçu une grande leçon de vie qui va m'aider à changer radicalement de vie, d'entourage et de disque. J'ai envie de nature, d'authenticité, de quiétude et de pardon. Je n'ai plus envie de me faire souffrir, la vie est vraiment trop courte et trop belle à vivre...

Il y avait un monde cruel, mais ça, c'était avant.

Adieu l'amertume et vive la joie! Merci 2012. Vive 2013.

Signée: Une spécialiste de la colère planquée transmise de mère en fille depuis des générations!

hobbes.gif

Voir les commentaires

commentaires

Corinne 16/01/2013 15:57


Merci Marie Lore pour ce beau billet. Comme Thalie, cette lecture m'apaise. Que de chemin parcouru cette année passée, de choix à poser et assumer, d'héritages à refuser, ... Accepter de suivre
son chemin sans tracer sa route trop loin, accepter que les êtres que l'on aime ne comprennent pas vos choix, vous critiquent ou dénigrent votre style de vie... Avancer. Chacun son train. Oui,
bye l'amertume, les rancoeurs et haut les coeurs le sourire aux lèvres !

Thalie 10/01/2013 20:18


Merci, je sors apaisée de la lecture de ton article. J'ai reçu la colère en héritage, et l'amour, même si il était là, était bien planqué et surtout...pas exprimé. La colère si, mais du
coup, j'ai appris à me taire pour ne pas l'alimenter. Un cercle vicieux où on s'oublie petit à petit...et où on accumule une colère contre soi et les autres dont on ne se rend pas compte. En
plus de refuser le pardon.


Aujourd'hui, je réapprend à m'aimer, à aimer, à dire, à parler, à gérer autrement. A me pardonner et à pardonner A vivre tout simplement. Parce que dans la colère, on ne vit pas vraiment : on
survit jusqu'à se rendre malade. 2013 me pousse un peu plus fortement sur ce chemin, et je m'en réjouis. Parce que chaque pas me libère, me rapproche de la sérénité et l'harmonie à laquelle
 j'aspire dans ma vie aujourd'hui avec moi même et avec les autres. Et de l'Amour, of course.


Passez un très bon week end. 

Marylaure 09/01/2013 18:12


Encore un très beau billet...En effet, beaucoup de changements... mais surtout une belle responsabilité de ta vie. Comme le dit Françoise, quand on décide de s'aimer, on ne peut plus ruminer sa
colère et se faire du mal...c'est là la clef : apprendre à s'aimer. J'apprends tout doucement, moi qui avait le sentiment d'être née avec une colère...Quel bonheur de se voir progresser et de
sentir la colère être remplacée par la joie et l'amour.


Belle soirée. 

marlene 09/01/2013 17:48


merci de parler avec ton coeur avec autant d humilite! la colere je connais...j en ai encore mais j apprends a vivre avec a la transformer. ma mere est atteinte d une maladie au foie, aussi...un
foie qui ressemble a celui d un alcoolique - comme on aime le faire croire en france alors que ds pein de pays c est du a un virus, un foie qui se detruit lui-meme...ca en dit long! alors je me
reconnais bcp bcp dans ce que tu partages! il y a qq annees quand j avais passe uen soiree avec toi et ton compagnon  j avais senti bcp de colere en toi, ca m avait fait mal pour toi, je n
avais rien dit a l epoque, tellement j etais melee aussi moi-meme. contente pour toi de ces transformations des priorites et de l acceptation du chemin que la vie te propose d experimenter.
merciiiiiiiiiiiiiiii

Françoise 09/01/2013 17:42


2012, une année chargée pour beaucoup de personnes…


Je crois que c’était une année pour se détacher, pour aller vers plus d’authenticité dans nos vies.


Tout ce qui ne tenait que par des faux-semblants, des croyances ou des conditionnements a volé en éclat (famille, couple, travail, selon chacun..). Tu parlais à l’époque de l’année de
responsabilité, et oui, prendre la responsabilité de nos vies, en étant authentique et vrai, et non "comme il faut"…


Le début de la fin pour les victimes, bourreaux ou sauveurs de toutes sortes…, même si nous l'étions tous à plus ou moins grande échelle.


Pour supporter tous ces boulversements, une seule arme : l’AMOUR, en commençant par soi-même, beaucoup d’amour pour soi, inconditionnel, qui ne pourrait supporter que l’on s’inflige de souffrir
quelques soient les bonnes raisons que l’on se donnent…


Quand on décide de s'aimer, on ne peut plus ruminer ses colères, ses tristesses, trop longtemps, se retourner les couteaux dans la plaies, même s'il y a tout un travail à faire sur soi quand à la
base il y avait un conditionnement à le faire..


2011 et 2012, m'en ont fait voir des ronds de chapeaux, et je sens encore quelques faiblesses, mais que de chemin..., je suis contente de moi.


Et pour toi, Marie-Lore, après cette année plus que boulversifiante, plein de douceur pour toi...


 

Florence 09/01/2013 16:07


J'avoue que j'ai du faire ce chemin en 2012 et transformer la colère en Amour.


Il y a d'abord eu la médiation que j'ai entrepris avec mon ex mari, puis le travail de compréhension des relations avec mes parents.


Je ne pensais pas que cela serait possible mais j'ai pu règler mon passé et me sentir vraiment plus heureuse.


Alors oui, la vie est courte et choisir l'Amour ouvre des portes merveilleuses.


Merci pour ce billet et bravo !


 

azedine 09/01/2013 12:55


pour vous Marie-Lore,


Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns. Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer,et d'oublier ce qu'il faut oublier. Je vous souhaite des
silences,je vous des chants d'oiseaux au réveil, et des rires d'enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à
découvrir. Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence et aux vertus négatives de notre époque, je vous souhaite de ne jamais renoncer à la recherche, à l'aventure, à la vie, à
l'amour,car le bonheur est notre destin véritable.


Texte de M Jacques Brel


Je vous embrasse et merci pour ce que vous êtes!!! AZEDINE

Seve 09/01/2013 11:44


ah, la colère transgénérationnelle, j'ai connu ça lol On se ressemble un peu ;-)


Je prends un bain d'énergie parisienne jusque demain après-midi. Si tu y passes, tiens-moi au courant, qu'on aille tricoter gaiement ;-) Bises !

Marie-Lore 09/01/2013 22:54

Ah quel dommage que je ne puisse plus m'organiser!! Arghhhhh

Louise 09/01/2013 09:55


On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux... (Saint-Exupéry)


Alors aimons ,aimons !

claudine/canelle 09/01/2013 09:34


Bonjour Marie Lore


Je crois que cette année 2012 nous laissera un petit gout d'amertume ..les epreuves n'ont epargnées personne ..


Je te souhaite malgré tout une très belle année 2013


Bises

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog