Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-08-29T09:04:00+02:00

Je change ma vie parceque la vie me change (2)

Publié par Marie-Lore

   - « Mais non, ça se passe bien, X et moi, on s’entend très bien, on est sur la même longueur d’onde, je ne vais pas la planter, tu le sais, je suis clean, ça va bien se passer.. »..Ca, c’est la Wonder Woman du moment qui parle, moi en l’occurrence.

            -« Oui, je comprends bien. Mais il ne s’agit pas de toi. C’est elle qui te laissera tomber » me répond Madeleine, toujours avec de la douceur.

Dans ces moments-là, le premier sentiment est de l’incrédulité. Ben oui, j’ai fait un super boulot, mon bilan de fin d’année est tellement énorme que je me dis que le prochain palier est d’être le bras droit du PDG…Je suis The Best..Alors, je soutiens à Madeleine que non, ils vont reconnaitre ce que j’ai fait et que je continue à faire un bon boulot. On se quitte avec la mise en place du coaching et mon 1er devoir : Noter pendant un mois mes valeurs fondamentales sur moi, les enfants, la famille, les amis, le travail, le Chéri. Ce dernier, le Chéri, c’est du grand n’importe quoi !!Mais c’est une autre histoire..

Ce premier travail que Madeleine m’a demandé se révèle fatiguant. Chaque jour, écrire mes valeurs me demande une sacrée énergie. Tellement que je me décide à le faire lorsque je suis dans ma chambre. J’y arrive finalement..Les séances de coaching continuent. 

En Avril 2010, j’apprendrai qu’au titre de l’année 2009, je dois me contenter des augmentations générales de salaire, que je dois passer mon tour puisque j’ai bénéficié d’un changement de coefficient dans l’année. Et puis, « il faut récompenser tout le monde ».

Madeleine ne s’est pas trompée. Je vis cette décision comme une trahison, une vraie humiliation. Cette décision me blesse tellement que je suis vraiment sonnée. J’ai le sentiment de me perdre. Au fur et à mesure de l’année, je continue à travailler, je dirai même à cravacher parce que je cours encore et toujours après cette reconnaissance qu’on me refuse. Après tout, je veux leur prouver que « je le vaux bien!!»

 Les enfants, eux, dérapent. Nos rapports se tendent, deviennent difficiles. Moi, je n’entends pas, je n’écoute pas. Je m’écoute, Moi, avec une réussite que j’exige de la part des enfants, une honnêteté que je garde dans mon travail et que je traduis par une exigence et même plus envers moi-même. Mais je ne plie pas, je ne lâche pas. Madeleine commence alors à faire des incursions sur le corps.. 

Je m’explique : Madeleine, depuis le début du coaching (et même avant), me parle de la tête mais aussi du corps. Elle m’explique que je dois replacer le corps à la juste place qu’il doit avoir, que le repos est essentiel et vraiment nécessaire. Mais moi, lorsque l’on me parle du corps, je me fige. Mon corps, il faut le laisser ou il est. Tout ce que je lui dois, c’est de le nourrir (de manière alimentaire), le laver (hygiène oblige) et être correcte envers lui. Et quand les cernes et la boutons apparaissent, faire preuve d’une vraie technique de nana qui fait de moi « the Face » : faire totale confiance à M.A.C.

A chaque séance de coaching, cette incursion sur le corps a lieu, toujours en douceur ou lorsque la séance est un peu difficile, c’est fait de manière humoristique. Je suis ravie de ces séances de coaching, je dis tout ce que j’ai sur le cœur, je parle de tous les évènements qui m’arrivent, qui me touchent, qui me mettent en colère. Madeleine me pousse à me poser des questions, à me remettre au centre de mon monde, à prendre la place qui me revient. Chaque pas est un petit pas vers Moi et le temps, dans ces moments-là, on ne court plus après, on en fait complètement abstraction..Il n’existe plus.

(A suivre...)


Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Solange S 30/08/2011 09:08



On dirait presque que c'est ma vie d'il y a 2 ans, qu'elle raconte ! Et puis j'ai décidé de quitter Chéri-chéri, de démissionner, de désencombrer mon esprit des idées grises et noires, de
regarder devant.....Ainsi, j'étais prête à recevoir le Meilleur que je mérite ....Depuis, je savoure la Sérénité de mes 60 ans.. Il n'est  jamais trop tard



Thalie 29/08/2011 13:51



Le quoi? Le corps?! Pendant des années, je l'ai ignoré celui là. je m'en préoccupais simplement pour le maltraiter, en lui imposant régime sur régime pour rentrer dans le norme.


Grâce au reiki découvert avec Marie-Lore en 2008, puis les relax, j'apprends petit à petit à le faire passer en premier, à l'écouter, à le ménager, à en prendre soin. Et je vois clairement la
différence. Quand il m'arrive encore de l'oublier, de vouloir forcer à tout prix, de laisser mon mental diriger...c'est le bordel! Comme le décrit très bien Tristan, c'est le verre à moitié vide
: je vois que le négatif, et je négative tout! Et c'est un cercle vivieux qui s'entretient! Quand ça m'arrive, heureusement maintenant, je m'en rends compte plsu vite. Le reiki et le repos me
permettent alors rapidement de changer d'état, et de retrouver la couleur rose! Je me rends compte aussi que j'ai fonctionné ainsi pendant des années et je me réjouis de voir que je ne peux plus.


Bises, belle journée



Valérie 29/08/2011 10:58



C'est marrant, en lisant, je me dis "Et si moi aussi, je me posais un peu les vraies questions ?" Et si j'osais enfin ?" Mais en fait, c'est bien plus compliqué que ça... Sans une aide
extérieure, on se perd... Alors, je vis au jour le jour... depuis presque 4 ans maintenant... je ne fais plus de projet... je n'y arrive plus, ou je n'y crois pas... J'ai hâte de lire la suite...


Merci pour ce témoignage !



Tristan 29/08/2011 10:42



C'est cool ! Toujours aussi peu de commentaires... Mais que ce passe-t-il? 


J'adore ce texte et je remercie Béatrice de l'avoir écrit. Quel talent ! Ce que Marie-Lore fait avec son intuition pour casser le cercle vicieu de la dépression, fatigue... je viens d'en avoir la
confirmation scientifique cet été. Je ferais bientôt un post sur le sujet. 


Voici le principe : plus vous avait manqué d'attention de de bien être dans votre vie, plus votre cerveau devient sensible aux agressions externes et moins vous savez secrétez dans votre corps
les hormones qui permettent de voir la vie en rose. La brimade et le manque d'amour entraine une hypersensibilité à la brimade et aux manque d'amour et cela s'inscrit dans le patrimoine génétique
et se transmet !


Le seul moyen de couper se cercle vicieux (excepété les anti dépresseurs quinous légumise juste pour qu'on ne se suicide pas) c'est le repos, la détente et l'activité physique. Hors série
spéciale de Sciences et Vie de cet été !


Marie-Lore, c'est ce qu'elle fait, fait faire, propose et développe. C'est scientiffiquement démontré. (Bon ben voilà mon article est pondu...)



Odile 29/08/2011 10:20



Merci pour ton témoignage Béatrice ! Il met bien en lumière et la douceur de l'accompagnement proposé par Madeleine-ô combien nécessaire dans ce monde de bruts...-, et le fait que le discernement
est indispensable pour changer vraiment. Oui cela passe par le corps qu'on malmène, occulte trop souvent.


Bravo pour ton parcours !


Bises Odile



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog