Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2009-12-21T19:57:00+01:00

L'abécédaire de la voyante : A comme AMI ou E comme ENNEMI

Publié par Marie-Lore

des-news....gifOn peut être son meilleur ami ou son pire ennemi.

Nous sommes notre premier supporter. La personne qui peut le plus nous comprendre et nous aimer, nous pardonner nos erreurs et de nos boulettes à répétition. Qui de mieux placé que nous, pourrait être notre meilleur allié ? Qui peut avoir à chaque instant un regard bienveillant sur nous-mêmes ? Nous-mêmes, bien sur ! S avoir se porter une attention vraie, se féliciter de ses avancées, accepter ses fatigues, être compréhensif et surtout se dire qu’à chaque minute de notre vie, on fait toujours du mieux qu’on peut. Quand nous sommes reliés au meilleur de nous-mêmes, à ce que nous avons envie d’être, nous sommes le meilleur coach du monde.

A l'opposé, quand nous sommes dans un jugement de nous-mêmes, dans la critique, dans la culpabilité, si nous manquons tout simplement d’amour et de compassion envers nous même, aïe aïe Aïe… les situations de la vie peuvent tourner au cauchemar et nous pouvons devenir notre pire ennemi …

Quand on se laisse envahir par des  croyances collectives, quand on n’oublie ses valeurs, quand on ne prend pas le temps de poser notre propre cadre, on se noit dans la culpabilité, on reste ancré dans de vielles croyances récupérées d’héritages familiaux ou sociaux et là, méfiance, « sauve qui peut », voila notre pire ennemi qui prend l’apparence de notre meilleur conseiller particulier… Celui en fait qu’on ne paierait jamais à la fin, tellement il est mauvais psychologue et coach. Il sait malheureusement mieux que quiconque ce qui nous fait peur et on dirait qu’il s’amuse à appuyer sur tous les boutons de nos pires angoisses en même temps. Un drame qui peut démarrer au quart de tour quand il est là et nous enfoncer bien profondément sous terre, bien loin de nos vraies envies et choix conscients… Notre pire ennemi est dans notre corps !

Alors comment pouvons-nous faire quand nous sommes dans cet état ?

Se demander si « cet ami là », on aimerait le garder dans notre entourage proche. Et surtout regarder dans quel état cela nous met de parlementer avec lui… On se rendrait vite compte que, même trop complaisant dans la vie en général, un « pote comme ça » on aimerait le raccompagner à la porte…

Puis questionnons-nous sur quelle sorte d’ami avons-nous envie d’avoir autour de nous pour nous protéger, nous faire du bien et quel genre de conseils aimerions-nous entendre pour aller mieux… Soyons tendre avec nous même et faisons-nous du bien, parce que nous le méritons ! Déclarons-nous meilleur ami pour la vie et remercions notre meilleur ennemi de nous avoir aidés à devenir qui nous sommes et laissons-le s’endormir pour très longtemps.

Et si nous choisissions les yeux et le cœur grands ouvert  notre entourage proche ?

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

soulafati 24/12/2009 14:53


merci pour cet article vraiment bienvenu ! moi aussi je dois raccompagner ce désagréable compagnon à la porte avant qu'il ne m'emporte ... merci merci merci :) gros bisous


Thalie 24/12/2009 14:10


j'apprends petit à petit à raccompagner cet "ami là" à la porte parce qu'il me prend de plus en plus la tête, au propre comme au figuré! Il force encore souvent le passage et vient se réinstaller
sur mon canapé, "mine que rien". Mais maintenant, je le débusque un plus rapidement qu'avant.
Cela m'aidera bien tes paroles. Me rappeler d'être bienveillante avec moi même, de me dire que je fais du mieux que je peux à chaque moment et que si je ne fais pas plus, c'est que je ne pouvais
pas faire plus ou autrement. L'essentiel est que j'en soit consciente, que je le vois, que je l'accepte et le digère, que je le gère quand je m'en sens capable...et qu'ensuite, je m'en
débarasse.

Grosses bises, joyeux Noel à tous


Tiphaine 22/12/2009 09:59



Ton post est le message que mon âme avait exactement besoin d'entendre en ce moment ... merci de ta bienveillante inspiration Marie Lore. Belles fêtes de Noël à toi, tes proches et ceux
et celles qui passeront par ici.



Valérie 22/12/2009 09:23


Je crois bien qu'en ce moment, je suis ma pire ennemie ! Ouille, comme je me fais du mal ! A croire que cela me plait ! Pourtant non, je suis malheureuse de ne pas réagir comme je devrais le
faire... mais tout simplement parce que je ne sais pas quoi faire ! J'écoute mon coeur mais il me dit deux choses différentes : "Tu aimes un homme, il te plait, reste avec lui !" et l'instant
d'après : "Tu aimes aussi encore le père de tes filles et ta vie d'avant te manque alors retournes-y !"... Je ne sais plus quoi faire mais pourtant, il va bien falloir que je prenne une décision
pour mon bien mais aussi pour le bien des autres qui en souffrent avec moi ! Quoi que je prenne comme décision, je ne supporte pas l'idée de faire du mal à l'un ou à l'autre ! J'ai peur aussi de
regretter... Si seulement je pouvais savoir à l'avance ce qui se passera ! L'un jure de toujours m'aimer, d'avoir bien compris ce qui n'allait pas, qu'on s'entendait bien et qu'il n'y a aucune
raison que ça ne remarche pas parce que c'était la vie que je voulais... L'autre me dit qu'il m'aime, qu'il ne veut pas que je le quitte, qu'il a abandonné l'idée de revivre avec sa propre fille et
son ex pour être avec moi, etc... Quelle torture ! Mon corps souffre de tout cela, j'ai des douleurs dans la poitrine, essoufflements, palpitations, perte de mémoire,... Faites vos jeux, rien ne va
plus !


dominique 22/12/2009 07:49


En fin de compte l'abcédiare peut être complèter de la lettre R comme Responsablité ou par l'image de la montagne et de l'océan du point de vue symbolique.

Bonnes fêtes à toutes et à tous


Mato Sapa 22/12/2009 00:28


ce texte est très inspiré, merci gentille fée
tendresse et joyeux Noël
 


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog