Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-08-27T17:13:00+02:00

Les 3 P: Paix, partage et prières

Publié par Marie-Lore

Je vis des évènements bousculant ces derniers jours, certainement comme beaucoup d'entre vous. Je perds ou je vais perdre des personnes proches, comme vous aussi je suppose.

2012 est bien là, cette année tant redoutée et quand je parlais ces dernières années en conférence de la déstabilisation émotionnelle qu’elle allait amener, j'étais bien loin du compte. Je percevais les messages à l'avance, j'en ressentais la teneur mais les vivre en live m'épuise émotionnellement comme jamais aucune autre étape avant ne l’avait faite et Dieu sait, lui, que j'ai vécu plusieurs vies dans celle ci, avec ses bonheurs et ses déboires.

Je ne suis pas au bout de cette année, il reste encore 4 mois, tout comme vous, je le sais. Il peut s'en passer des choses en si longtemps, même si parfois on a l'impression que le temps passe vite, j'avoue que cette année est fort dense et le temps s’allonge.

Les outils que j'utilise depuis une décennie au quotidien  comme le reiki, la relaxation ou la respiration m'aident et me soutiennent en cas de coups durs.
Je comprends à quel point les événements sont justes même quand ils sont douloureux. Cela ne m'empêche pas de ressentir de la peine et de la tristesse.
Ce blog est un lieu de pause, de partage, de transmission. J'ai voulu en faire un havre de paix, un oasis rose au milieu des villes turbulentes, des champs asséchés, d’un désert d’humanité que l’on traverse parfois.

Je reçois de temps en temps (heureusement très rarement) des bulldozers qui débarquent sur Fée Minne avec un avis de démolition parce que ce que je dérange, de destruction du cadre, parce qu'il y a trop de fautes d'orthographe, trop de bonnes nouvelles, trop d'ouverture, trop de vérité, trop d'émotions, trop de positionnement... Trop de fleurs et de papillons…
J'ai la joie de vivre en moi profondément ancrée aujourd'hui dans ma vie, je le sais.  Même si je me sens plus triste que jamais aujourd'hui.

Je sais que ma joie fait partie de ma chair. Cette joie ne me rend pas insensible. Elle me donne foi en la vie. Elle n'allège pas les mauvais moments, elle m'aide à leur trouver un sens. Elle n'efface pas la douleur.

Je suis, sachez le, bouleversée quand quelqu'un vient appuyer sur une blessure d'enfant.

Quand on vient m'accuser d'indélicatesse et de manque de respect de mes lecteurs parce que je fais des fautes d'orthographe  ou qu'on m'assène que je sois trop optimiste ou trop naïve dans ses temps de crise ou même qu'on me croit malveillante, je me sens comme une petite fille que le curé fesse violemment au milieu du village devant tout le monde. Quand on ne voit pas le bouquet de fleur que je viens de cueillir pour embellir l'espace et mettre la nature autour de nous et que je prends une claque à la place d'un bisous pour avoir marcher dans les champs, oui je revis une blessure d'enfant. Oui, je suis triste et peinée quand les adultes autour de moi ne voient pas la beauté de la vie dans chaque acte du quotidien.


Je sais que c'est un état émotionnel dur vécu pour la première fois enfant. Je sais qu'adulte je peux choisir de m’entourer exclusivement i d'hypersensible qui peuvent comprendre ma peine. Je sais aussi que ces hypersensibles avant de se reconnaître vont eux aussi appuyer sur les blessures d'enfant des autres, les miennes, pour se défendre, pour conserver leur carapace épaisse et ne pas ressentir leurs propres émotions.

Je ne peux pas m’isoler dans un monde stérile, personne ne peut le faire pour avancer. Je ne peux pas faire semblant non plus. Je ressens mes émotions plein pot, c’est ce qui me fait me sentir vivante et choisir d’être heureuse à chaque minute. Même dans le malheur, je continue à prendre cet engagement devant Dieu, devant mon cœur et devant vous.

Même si je sais tout ça, même si mes outils m’aident à switcher vite quand je les utilise, cela ne m'empêche  pas de me sentir peinée pendant 5 minutes ou une heure ou une semaine. Oui,  je suis capable aujourd'hui de savoir changer d'état parce que je choisis d'être heureuse.
La tristesse et la peine je les vis dans mes trippes.

Je ne suis pas (encore ;o) un grand maitre qui peut zapper en un dixième de seconde et choisir un autre état immédiatement. Je n’en suis pas là malheureusement, je sens encore la souffrance, la peine, la tristesse ou la colère, (même si cette dernière fait de moins en moins partie de mon quotidien).  

Je suis branchée à 80 pour 100 à mon corps et les chocs émotionnels,  je les prends en pleine figure en live à chaque fois. Le travail sur le corps que je fais est la pour m'aider à ressentir à nouveau mes émotions et plus à les cacher aux yeux du monde et aux miens. Je suis humaine et j'ai très envie de me sentir vivante, d'être reliée à mes sens, de m'émerveiller à nouveau comme quand j'étais enfant sur un coucher de soleil, une coccinelle qui passe ou un bateau en papier qui flotte sur le plan d'eau... Oui cela implique de vivre à nouveau des chocs émotionnels qui soulèvent des émotions négatives. Je l'assume. Cela fait partie du chemin. Avant de savoir les transformer, faut-il encore les ressentir.

À vous de savoir maintenant que vous êtes aussi responsable du choc émotionnel que vous provoquez par vos pensées,  paroles et actions sur les autres, et surtout sur les hypersensibles. A vous de prendre conscience qu'en face de vous, il y a un être humain vivant.

Ici sur ce blog bon nombre de personnes vient partager leur joie, leur peine, leurs expériences, leur bout de chemin pendant le temps d'un commentaire, d'une semaine ou pendant des années sur chaque billet.

J'ai envie que vous vous sentiez bien ici, que ce blog soit un lieu sécurisé.
Sachez qu'il est de mon choix et de ma responsivité d'enlever les commentaires qui ne respecteraient pas ces règles simples du respect de soi et de l'autre.

Merci de votre compréhension, de votre humanité.

La vie est trop courte autant la vivre dans l'amour. C'est mon choix. :o)

MVL Mam ML

Voir les commentaires

commentaires

Nathalie 12/09/2012 22:51


Difficile de passer par là sans etre touchée par tant de sincérité et de générosité. Le ressenti fait peur a tant de gens qu'ils se protegent derriere des façades de papier. Vis pleinement le
temps qui t'es donné et partage ce que tu veux partager sans filet...cette authenticité n'est pas donnée à tout le monde et dommage pour celui qui ne le comprend pas et qui un jour va se
dire...je ne comprends pas pourquoi il m'arrive toujours les memes pepins!! comme tu le dis dans d'autres post, le changement n'est pas donné (ni voulu) par tout le monde....il en faut une sacrée
dose de courage. Pour ce qui est de tout ce que tu nous donnes et ce que tu dois donner encore à d'autres i ln'y a pas de doute tu es un vrai maitre, une étoile qui nous montre le chemin.
Profites de ta maman!

Corinne 01/09/2012 14:35


Bien sûre que tu vous êtes humaine Marie Lore...


SI humaine, si attachée à l'Humanité, à l'Humanitude....


Ceux qui viennent là pour nous nuire ou s'attacher à la forme ne sont pas prêts d'ouvrir les yeux, encore moins leur coeur... Dommage pour eux, vous êtes si généreuse !


Souffrez pour ce qui en vaut la Peine, pas pour ce qui n'en vaut pas. Préservez-vous, prenez le temps de vivre vos émotions sans vous laisser salir par ces fauteurs de troubles de l'âme.


Plein d'amitié pour vous.


Corinne

CC 30/08/2012 21:07


Bonsoir Marie-Lore,


C'est la première fois que je commente (par timidité sans doute...) alors que je suis votre blog depuis plus d'un an au moins. 


Cela m'a touchée de lire votre peine devant les attaques injustifiées de certaines personnes (sûrement très malheureux en eux-même hélas...) alors que vous ne cherchiez qu'à faire du bien aux
autres !


En tout cas, vous me faites du bien, vos propos sont justes et positifs, et remplis de messages qui "élèvent" !!!


Merci de votre dévotion à l'humanité !


A bientôt


(et on s'en fout des fautes d'orthographes ! )

Louise 29/08/2012 18:16


Et bien moi,Marilore,tes fautes d'orthographe me plaisent.Ces "fautes" ouvrent une autre façon de voir un autre sens a ce que tu écris. Je trouve ça merveilleux!!


je t'embrasse


 

Maryline 28/08/2012 13:14


Merci Marie-Lore pour tout ce que tu partages sur ce site. Quelle richesse pour nous internautes ! Je ne t'ai jamais rencontrée mais tes écrits m'apportent toujours beaucoup. J'aimerai pouvoir te
réconforter comme tu me réconfortes... Garde espoir pour ta maman ; il y a un an je ne pensais pas que mon papa passerait l'hiver, il est toujours là ; désormais j'essaie de savourer chaque
moment que je passe à ses côtés. J'ai fait des rencontres qui m'ont beaucoup aidées également et je veux faire confiance à la vie. Je prierai pour tes proches. Merci pour ton amour.

Val 28/08/2012 12:07


Bonjour Marie-Lore, je visite votre blog depuis plusieurs années, je l'ai commenté quelques fois...


Je vous remercie pour ce que vous partagez avec nous.  "Chez vous" je me sens bien et j'ai vraiment du mal à comprendre que même ici, on arrive à vous critiquer...


Je suis si en accord avec ce que vous pensez, votre vision de la vie.


Je vous souhaite bonne continuation et beaucoup de lumière.


Valérie

Catherine 28/08/2012 12:06


Bonjour Marie Lore, même si cela n'enlève pas la tristesse ou la peine que tu peux ressentir, dis toi que l'autre souffre plus que toi et que l'attaque est sa seule défense pour se protéger et
que c'est  son mode de fonctionnement. Toi tu as trouvé ta place pour bien des choses, tu cherches encore pour d'autre. Eux n'en sont pas là et peut-être le seront-ils jamais. Bon courage,
notre route d'accompagnant n'est pas toujours un parcours facile, mais je pense que pour toi c'est le cas également, je ne changerai rien.

Marjolin 28/08/2012 11:51


 


«Persévère dans la voie du bien !
Même si le bien que tu fais n’est pas reconnu et qu’on te laisse à l’écart, n’en démords pas.
Si personne ne te considère, ne t’en soucie pas.
Sois comme l’ombre humble qui ne souffre pas d’être piétinée quand on la piétine.»

Marie-Lore 28/08/2012 12:12

Merci, tous ces commentaires me touchent. Je sais depuis quelques années que certaines personnes essayent de me nuire, je ne m'en formalise plus. Cette dernière semaine c'était juste too much. J'apprends que ma maman va mourir bientôt et ces petites attaques sont peinantes pour moi et m'épuise humainement quand je suis triste et emotionnellement touchée par la douleur et la souffrance physique des gens que j'aime. Je voulais juste dire haut et fort je suis un être humain, c'est tout, soyez conscient de l'écho de vos actes. Merci infiniment à tous de vos messages de soutien. Ce blog est un halos reposant pour moi aussi.

Marjolin 28/08/2012 11:24


 


«Les épreuves de la vie te conduisent inexorablement à te rendre compte qu’il y a deux manières pour répondre
aux difficultés, qu’on considère souvent comme imméritées : réagir avec colère, ou chercher à transformer la souffrance en une force édifiante. Bienheureux ceux qui suivent la seconde
voie.»






«Vous pouvez reconnaître l’Amour parce qu’il ne se conforme jamais au monde, mais il échappe au contraire à
l’embrassade mortelle de ses tentacules, en évitant ainsi toute sorte de laideur intérieure.»






«être vrai avec soi-même et envers le prochain, et donc honnête avec tous, n’est plus à la mode… mais c’est
seulement la recherche de sa propre authenticité, en lançant un défi au mensonge du monde, qui identifie l’être spirituel : un véritable "guerrier" de paix dans la jungle des "tous
égaux".»

kinou 28/08/2012 10:08


Je pensais pas que tu pouvais vivre des choses comme ça, à ce point. Je ne sais pas pourquoi des gens sont ainsi, ça me dépasse et je comprends que tu puisses prendre ça en plein coeur. Internet
nous apporte des choses géniales mais c'est aussi le royaume des lâches, des gens qui s'ennuient et passent leurs temps à critiquer et se défouler. 


Moi je te connais pas mais j'adore ce que tu racontes, je viens butiner ici régulièrement. Ca me plait et je m'y retrouve. J'en ai rien a foutre de trouver ici là, un s en moins ou un r en
trop. 


Courage ma belle, t'es géniale, tu respires la gentillesse, te laisse pas toucher !


Moi des papillons, je trouve qu'il en faudait encore plus, j'aime bien quand c'est chargé ! Biz

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog