Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-05-14T09:52:00+02:00

Les 5 phases de changement de vie pour renaître

Publié par Marie-Lore

butterflyblue.gifJe regarde pour me vider la tête de temps en temps Docteur House. Depuis que j’ai entrepris la formation second degré reiki cette année et que nous étudions l’anatomie du corps humain, je m’éclate en comprenant tout. Ce qui me touche le plus,  c'est cette recherche de la source de la cause de la maladie. La maladie n'est pas seulement un coup de malchance, elle a ses raisons qu'il est important de rechercher pour pouvoir guérir le malade.

L’autre soir, Docteur House a abordé les 5 phases par lesquelles passent les condamnés à mort et les familles qui sont confrontés à l’annonce d’un deuil prochain.

 J’ai constaté que se sont les mêmes pour un changement profond de son être.  Quand tout nous pousse à changer de vie par mal-être dans notre quotidien, on passe exactement par les mêmes phases. Quand on décide d’enclencher un travail de coaching pour améliorer sa vie, on va inévitablement vers une transformation de son être et de sa vie.
J’ai retrouvé exactement les mêmes phases que je décris dans M comme Maladie d'ailleus !

Votre les 5 phases du Docteur House (qui sont connu en fait en  médecine par tous le corps médical bien sur)
1.  Déni
2.  Colère
3.  Marchandage
4.  Dépression
5. Acceptation

Le déni, je le vois en accompagnement dans de nombreuses situations: déni du manque de bienveillance et d’écoute des parents, déni du harcèlement de son supérieur, déni de sa propre responsabilité dans le ras le bol, déni de la maladie ou déni de nos problème dans la vie et de leurs véritables origines...


Puis vient la colère contre la situation que nous ne supportons plus et contre toutes les personnes qui nous rappellent par leur comportement notre mal être (parent, inconnu, coach, médecin, amis...) 
La colère s’exprime pour montrer notre désapprobation, colère contre les bourreaux d'hier (les parents... ) et d'aujourd'hui (coach...). Une étape qui nous sort du déni mais ne nous fait pas du tout nous sentir mieux, ne règle rien et peut nous laisser très longtemps dans un états négatif. On stoppe notre travail sur soi fréquemment à cette étape.  On retourne vers un déni à plusieurs reprises avanant d'aller vers le changement radical.


Le marchandage:
On essaye de bidouiller une situation intermédiaire pour ne pas enclencher la transformation radicale qui nous fait peur. On a toujours l’espoir secret que les choses se règlent d’elles-mêmes sans notre intervention. On fait des compromis, on accepte encore des solutions intermédiaires par peur de décevoir les autres, de ne plus être aimé, de faire ce qui est juste pour soi sans l'approbation totale des personnes concernées.


La Dépression

Cette situation intermédiaire que nous avons tenté de mettre en place  n'est pas confortable, on finit par  en avoir marre d'en avoir marre après être resté un bon moment dans le flou, le lissage et le mal être. On tombe dans le désespoir. On ne croit pu que les choses puissent changer. On n'obtient pas de suite le résultat attendue. On déprime. On trouve cela long et compliqué. On manque de foi. On arrête souvent à cette étape aussi un accompagnement parce qu’on trouve cela compliqué et sans fin. 

Puis enfin l’ Acceptation:
 On finit par de prendre en main le changement en comprenant que c'est vital pour soi d'aller vers cette renaissance.
La mort est la fin inévitable d’un cycle avant de pouvoir en commencer un autre. Le yin et le yang de la vie, la montée puis la descente avant la remontée.
La mort et le changement de vie c'est pareil. Il faut mourir à soi même pour changer de vie.

Je remarque en consultation de voyance malheureusement depuis 15 ans maintenant que les personnes qui n’enclenchent pas un changement de vie après de nombreux gros ras le bol à répétitions, finissent par tomber malade très gravement et meurent d’un cancer, d’un Alzheimer ou d’un accident cardio-vasculaire. 

Ces 5 phases peuvent être très longue mais l'acceptation est une délivran,ce et nous amène dans un état très positif et enthousiaste. Tenez bon, ces phases sont nécessaires pour voir la lumière au bout du tunnel!

Parole de voyanteanim28.gif

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Thalie 15/05/2012 11:44


Je me retrouve complètement dans ce que tu décris, depuis plusieurs années que je suis engagée dans un changement de vie en profondeur. Je vois même que même quand je suis dans l'acceptation
d'une situation, je fais encore des aller-retour entre déni-colère-marchandage-dépression. Avant que l'acceptation ne s'installe en profondeur.


Pendant ce parcours, j'ai effectivement quelques fois été tentée de tout arrêter. Heureusement, une petite voix au fond de moi, celle qui a profondément envie d'aller mieux et de changer, me
disait toujours de mettre mon ego et mon orgueil dans ma poche. De m'accrocher, de demander aide et conseil et de suivre les solutions qui m'étaient proposées, d'oser dire les choses. Et d'avoir
confiance que je serai bien guidée, écoutée et entendue. C'est toujours ce qui s'est passé, et à chaque fois, j'ai passé le cap. Pour mon plus grand bonheur car effectivement, l'acceptation
soulage d'un grand poids et laisse pleins de place libre pour l'enthousiasme, la joie, la créativité...!

Tristan 14/05/2012 17:57


Finalement, changer de vie c'est mourrir à une partie de soi-même. Alors peut-être que tout changement de vie suit le même processus que celui de la mort. 


En astrologie, la maison des bouleversement est aussi la maison de la mort. L'astrologie considère que ces énergies sont très proches. Je le pense aussi. Merci de ce rappel.


 

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog