Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-09-21T09:11:00+02:00

Mon permis de conduire: sur la route de mon émancipation!

Publié par Marie-Lore

permis.JPG

J’ai décidé de passer mon permis de conduire cette année. Cela faisait partie de mes principales envies profondes de l’année 2011. J’avais essayé il y a 10 ans de le passer sous la pression et le jugement de mon entourage. « Marie-Lore, à 30 ans ce n’est pas possible de ne pas avoir son permis de conduire ! »

Le jour de l’examen pour le code, je n’avais pas ma carte d’identité originale, on me l’avait volé et je n’avais que des papiers de remplacement. On m’a refusé le passage du code. A l’époque, j’étais furieuse contre mon auto-école de ne pas m’avoir prévenue. Aujourd’hui, je sais que je n’avais pas l’envie de réussir pour moi.

J’avais toujours eu des personnes autour de moi (mon père, mes amoureux, mes amis) qui adoraient conduire et m’emmenaient où je voulais.

Depuis quelques année je suis avec un amoureux qui déteste conduire et me dit à chaque fois que je veux aller quelque part « Passe ton permis de conduire et je te filerai les clés de la voiture ! Tu pourras aller où tu veux sans moi ! »

J’ai eu ce déclic enfin au printemps. Je voulais organiser le séjour à Bali en scooter, il me fallait mon permis de conduire pour les assurances. C’était vital pour suivre mon désir et réussir cette organisation particulière que je souhaitais. Je me suis inscrite fin mai dans une auto-école géniale à la Motte Piquet Grennelle (rien d’étonnant de l’avoir trouvé avec cette folle envie que j’avais). (Merci Madame Guibert, je vous adore!!)

J’ai passé mon code en juillet et mon permis en aout avant de partir. J’ai eu les deux du premier coup.

Je remercie mon ami de m’avoir permis cette émancipation. J’ai compris qu’il ne s’est pas servi de mon absence de liberté pour me garder auprès de lui. J’ai compris à quel point pour rester à ses cotés et dépendre de lui, je ne voulais pas passer mon permis de conduire, là plus rien ne pourrait m’empêcher de faire les choses seule, mais sans lui… Et même si je revendiquais mon coté débrouillarde et libre depuis tant d’années, j’attendais en secret (même si c’était inconscient), qu’il soit plus présent.

J’ai vu à quel point ne pas avoir mon permis de conduire m’avait laissé à la merci des autres et du coup à perdre beaucoup de temps à attendre sur les autres en ayant une excuse de ne pas m’occuper de moi.

Cela me permettait aussi de ne pas me retrouver au service des autres. J’aurais été incapable avant de dire « non » à ma maman si elle m’avait demandé de la conduire tous les 4 matins, je ne sais où. J’avais tellement envie de la satisfaire que j’aurais cédé à tous ces caprices qui la laisse dans une dépendance totale du bon-vouloir des autres et avec une bonne grosse excuse de se plaindre de sa vie.

Depuis que je suis revenue de Bali (j’ai su une heure avant de monter dans l’avion que j’avais mon permis de conduire…) je prends la voiture tous les jours et je me demande comment j’ai pu passer à coté de cet état de liberté !

C’est exaltant de se dire qu’on peut aller où on veut et partir quand on le désire ! Plus besoin de supporter le cadre insupportable des autres ! Je n’ai plus de raison de râler quand le contexte ne me plait pas. Je peux m'exprimer et partir !

Voila j’ai mon permis de conduire et je dois dire que c’est un grand pas vers mon émancipation.

J’ai 41 ans et je suis libre comme l’air !

Voir les commentaires

commentaires

Corinne 24/09/2011 18:04



ah le permis de conduire !!!! un vrai parcours du combattant... pour ma part, je n'ai réussi à le décrocher qu'arrivée ici, en Province, et déjà maman. Et encore, rien n'était gagné... une peur
(sur laquelle je travaille encore) me paralysait au moment de prendre le volant, terrible ! Alors MILLE BRAVOS Marie -Lore pour cette résussite sans faille... conduire c'est aussi la manière dont
on se décide de se déplacer dans la vie, aller de l'avant, prendre un peu de vitesse..; embarquer les autres aussi qqfois ! non ? Encore félicitations !



CARMINA 23/09/2011 17:01



Toutes mes félicitations !



Gaëlle Malfin 23/09/2011 16:49



FELICITATIONS Marie-Lore .....! c'est génial ;o)))) et suis tt à fait d'accord pour dire que tu es libre d'aller ou tu veux ! tu es la bienvenue sur Léognan. Ce sera avec grand plaisir. Des gros
bisous.



Vanessa 22/09/2011 17:44



J'adore ton témoignage


Merci pour cette transparence et cette générosité qui émane de toi et de ton parcours


Encore toutes mes félicitations pour ton permis


Et vive la liberté !! 



kinou 22/09/2011 11:18



Born to be wild !!!!



Anne C 22/09/2011 10:40



Félicitations. Je l'ai passé à 20 ans pour pouvoir justement être libre de sortir et de partir où je voulais et j'en ai bien profité, je ne voulais pas être tributaire de mes amis, de la famille.
Bonne route....



Nathalie 21/09/2011 20:45



FELICITATIONS!!!!!



Hadda Djeribi-Benkobi 21/09/2011 20:21



Très intéressant,  pour ma part tant que j'étais à paris, j'en parlais sans même arriver à pousser la porte d'une auto-école  et en déménageant loin de ma "famille" ce fut un de mes
actes importants, ensuite disons que j'ai laissé filé le temps puis passer mon code que j'ai eu du premier coup et là il me reste quelques mois avant qu'il ne périme.  Il me reste à me
donner les moyens de l'avoir ce fameux permis.


En lisant ton article et les commentaires  je me rends compte que pendant tout ces années où j'en parlais, j'étais encore dans une forme de dépendance familiale, d'ailleurs dans ma famille
où la notion d'émancipation est un vrai problème et ceux sur plusieurs générations, presque personne n'a son permis et ceux qu'ils l'ont ne conduisent pas.


A celà s'ajoute un lourd passif lié à la voiture: un accident qui a emporté ma grand-mère.


Le fait que j'ai mon permis et que je conduise est donc tout un symbole.


Et encore toutes mes félicitations, ton investissement a été gagnant.



Anne 21/09/2011 19:09



Bravo!!!!!!!!!!!!!!!!!


Je t'envie :))) ... moi qui suis une grande flippée de la route, tu me donnes l'envie de trouver l'énergie et le courage de mettre à conduire (et, avant tout, de reprendre mon scooter ;)


bisous



thalie 21/09/2011 18:21


Bravo, pour ton permis et pour ce texte. Tu as mis tout ton coeur et ta détermination pr l'avoir, et tu as bossé énormément. Chapeau, si je le repassais aujourd'hui, je l'aurais pas c'est sur,
c'est devenu plus dur. En te lisant, je comprends pourquoi je l'ai passé très tot le permis. Je n'en avais pas spécialement envie ms je sentais que c'était surimportant. Aujourd'hui je comprends
que ds ma petite ville de province, c'était le seul moyen de m'évader et d'avoir un peu de liberté. Je réalise que ma voiture a été une bulle d'oxygène pendant toutes ces années. Arrivée sur Paris,
loin de tout ca, je l'ai vendue sans problème. Mais je sais que si besoin, j'en loue une et je pars ((-; mille mercis, je suis ravie de cette comprenette. Bises.


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog