Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-03-15T11:11:00+01:00

Il y a toujours des solutions

Publié par Marie-Lore

solde.jpgUne de mes devises adolescence était « Il n’y a pas de mal à se faire du bien » et bien aujourd’hui je dirais plutôt : « Donnons-nous un peu de mal pour aller mieux »

On a pris « l’habitude » en grandissant de ne pas s’occuper de soi… A force de nous avoir priver enfant de ce temps précieux pour soi,  c’est devenu vraiment difficile adulte de le retrouver… Et du coup on se perd et on s'habitue à ne plus être heureux.

Il faut presque, quand le moral est down et qu'on ne supporte plus notre état, se botter les fesses pour s’obliger à faire une activité qui nous change d’humeur ! On en est là, non ?

Beacoup ont envie d’aller mieux depuis des mois. On se relève les manches et puis on baisse les bras, on se relève les manches à nouveau et voilà encore une situation délicate et indésirable qui nous fait baisser les bras… De la musculation intensive imposée.

Alors oui, je vous le confirme, les semaines que nous traversons, (les mois à venir aussi) sont extrêmement pénibles. Pour les dépasser, c’est mieux d’être de bonne humeur, sans nos lunettes noires pour bien voir se qui se trame, se motiver  quotidiennement, pratiquer le Reiki matin midi et soir pour ceux qui sont initiés (c’est un excellent outil pour cette période), le reiki a une énergie douce et puissante qui contrebalance bien la dureté et la tension du moment. (Je rajouterai pour 2011, faire du sport, insister sur le repos et une alimentation saine et équilibrée.)

Et surtout se relier à ses envies profondes et définir notre cadre à nous. Je vous vois lire mes billets et confondre souvent caprice et envie profonde, fantasme et réalité.

Se relier à ses envies, c’est décider aussi de définir ses valeurs profondes et s’y tenir.

Quelle est le cadre que nous choisissons pour grandir ?

Devons-nous continuer à accepter celui que nous imposent les autres ?

Un non choix est un choix. « Je n’ai pas le choix » c’est ce que j’entends lors des consultations. On se laisse imposer notre vie en étouffant nos besoins et nos envies parce qu’il faut gagner de l’argent, parce qu’on a des enfants et on ne fait pas ce qu’on veut ! Parce qu’on ne peut pas imposer ceci ou cela au autres…

Sachons nous respecter. De toute façon en 2011, subir le cadre des autres va nous étouffer.

Devons-nous accepter de montrer à nos enfants que nous nous plions aux exigences des autres sans poser nos valeurs ?

Devons-nous donner l’exemple de la soumission ? De la dépendance ? De l’acceptation de la souffrance dans l’espoir d’un éventuel futur meilleur ? Ou pire, croire qu’on n’a pas le choix ?

On a le choix de décider d’être heureux, ou pas quoi qu’il arrive, de regarder le cadeau ou la difficulté de chaque étape. On a le choix de se reposer entre chaque épreuve pour digérer et prendre des forces ou enchaîner marathon sur marathon…

Alors sachez qu’un sportif de haut niveau pour réussir à gagner sa médaille d’or, va s’entraîner pendant des mois sous le regard de son médecin, de son coach personnel et de toute une équipe de professionnels qui le prendra en main et veillera sur lui presque jour et nuit.

Et vous seul, vous vous en sortez comment ? Ne serait-il pas temps pour vous sentir mieux, de vous faire accompagner de temps en temps avant d’aller plus mal ? 

Je vois chaque jour ce que vous apporte une présence, un réconfort, un encouragement, un moment de détente, de repos. Je constate à quel point vos vies changent et évoluent à la vitesse du TGV quand vous décidez de vous prendre en main et de tendre la main vers les autres.

Je sais que nous avons besoin de motivation et d’enthousiasme pour avancer. Alors si vous n’en avez plus en stock, courrez dans le magasin le plus proche de chez vous et ravitaillez-vous sans plus attendre si vous avez envie d'être heureux!

Voir les commentaires

commentaires

comparatif mutuelle 17/03/2011 08:01



intéressant cet article, merci pour ce partage



Thalie 16/03/2011 00:40



je suis ravie d'avoir pris place à bord du TGV!!!


Au début, j'aurais pu avoir tendance à essayer d'en descendre, le temps que la constance se mette en place et que j'apprenne à demander de l'aide. Mais, comme pour les sportifs, une fois qu'on
est dans la dynamique, même si il y a quelques petits coups de mou parfois, on n'a plus envie de descendre du TGV.


Et les rares fois où cela peut encore arriver, il y a une petite sonnette d'alarme qui retentit aussitôt et qui dit "warning, un petit effort - passe au dessus de cette difficulté et tu verras
derrière, le beau cadeau qui t'attend". Et ça marche à tous les coups!


Pleins de bises



Kinou 15/03/2011 19:56



"définir ses valeurs profondes", c'est bien dit, ça me plait beaucoup. De plus j'aime l'idée de se sentir respectable, respecté, se respecter... Merci pour ce beau partage Marie-Lore, qui me
touche particulièrement une fois de plus ! 



Françoise 15/03/2011 16:02



Haaaa, moi j'aime bien ce que tu dis !!!


j'y suis en plein dedans (et je ne pense pas que ce soit un caprice..)


Françoise sous la pluie torrentielle de Méditerrannée



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog