Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2011-06-18T07:19:00+02:00

L'amour, la solution ultime

Publié par Marie-Lore

"Pour résoudre les conflits humains,

il faut exclure la vengeance, la violence et l'esprit de revanche.anim240.gif

La solution est l'amour."

Martin Luther King, Jr

Voir les commentaires

2011-06-16T08:15:00+02:00

La foi, on l'a ou on ne l'a pas.

Publié par Marie-Lore

anim240.gif"Pour ceux qui croient, aucune preuve n'est nécessaire.

Pour ceux qui ne croient pas, aucune preuve n'est possible."

anim240.gif Stuart Chase

Voir les commentaires

2011-06-15T08:11:00+02:00

Je suis écolo, inscrite dans le développement durable

Publié par Marie-Lore

ecologie.JPG

J'ai lu un texte que Tristan a écrit sur l'écologie du travail et j'ai compris que mon fonctionnement depuis toujours était celui ci: travailler autrement. Nathalie, une accompagnante en ressource humaine, lors de ses cafés CREA, ( je vous en parlerai en détails bientôt) avait fait une petite conférence sur cet "autrement".

Je sens bien à travers mes rencontres au hasard, les découvertes de nouvelles personnes en accompagnement, que beaucoup tendent à cela, travailler autrement. Cela se sent déjà par l’acceptation de développer une activité lucrative qui nous tient a cœur, qui s'appuie sur notre expérience (et non sur des diplômes uniquement), sur l'échange et le partage de compétences et sur notre intégrité. Quand j’ai commencé à consulter (le siècle dernier), et que je voyais quelqu’un avec une vraie passion (créativité, bien-être, artistes…), aucun n’osait envisager d’en faire son métier. On me disait, « Oh non, ce n’est pas un métier », « Non, ça c’est ce que j’aime faire pour moi » ou encore « Je ne pourrais jamais faire payer les gens pour ça ! »… Il était inconcevable à l'époque, d’imaginer de faire une activité plaisante dans notre vie professionnelle. Dans les mentalités, le travail est une activité laborieuse, qu’on exécute pour un patron avec un salaire égal qui tombe tous les mois.

Aujourd’hui, on a envie de donner le meilleur de nous même en nous sentant à notre place en offrant une prestation de qualité, ce qui est rarement le cas en entreprise (désolée pour tous les salariés qui lisent ces mots !) L’entreprise ne laisse plus la liberté au salarié d’entreprendre avec une vraie autonomie et des responsabilités propres, malheureusement. On doit rendre des comptes aux chefs et attendre des validations qui n’arrivent plus au bon moment.

Les prix des auto-entrepreneurs d'aujourd'hui, sont souvent en dessous du marché, mais ils s'adressent à des personnes qui sont conscientes de leur différence et acceptent le cadre qu'ils posent. Et comme par hasard, quand on accepte de travailler comme ça, la vie nous donne l’abondance et le plaisir.

Voilà toute la différence qui fait qu'au bout de 15 ans en libérale, je me réjouis d'avoir toujours des clients et un "salaire" sufisant tous les mois. Je peux me permettre de sélectionner ma clientèle et même de me payer le luxe de refuser des missions, extrêmement bien payées si elles ne collent pas a mon intégrité.


Finie la prostitution salariale, fini le droit de cuissage patronal et vive l'autonomie professionnelle!

Merci Tristan Balguerie et Nathalie Chaillou, deux accompagnants de choc en qui j'ai entièrement confiance et qui sont pour mon travail de vrais relais piliers. Et vu la conjoncture, nous allons avoir besoin de plus en plus de professionnels qui vont travailler AUTREMENT...

Voir les commentaires

2011-06-14T07:18:00+02:00

Etre présent au présent...

Publié par Marie-Lore

"Ne regardez pas en arrière et ne pleurez pas sur le passé, car il est passé, et ne vous en faites pas pour le futur, car il n'est pas encore arrivé.

Vivez dans le présent et faites-en quelque chose de magnifique qui vaille la peine qu'on s'en rappelle.

anim240.gif"Ida Scott Taylor

Voir les commentaires

2011-06-13T08:11:00+02:00

D comme DIEU

Publié par Marie-Lore

des-news....gifJ’ai été baptisé à la naissance, je suis catholique, j’ai la Foi. J’étais pratiquante jusqu’à mes vingt ans. Arrivée à Paris, je me suis rendue compte que je recherchais la quiétude et la sérénité des églises et que je fuyais les offices religieux. J’y étais devenue allergique, je m’y sentais très vite mal. Que c’était-il passé ?

De toute évidence, passer du temps seule dans un lieu sacré, Eglise, Synagogue, Temple, Mosquée me remplissait de paix alors que participer à une cérémonie religieuse me vidait de toute mon énergie.

Je sens Dieu dans mon cœur depuis que je suis petite. Je lui parle naturellement, je l’entends me répondre, je le reconnais quand il s’adresse à moi. Il n’est que bonté, sagesse et Amour. Il ne me juge jamais. Il comprend mon chemin, accepte et pardonne mes erreurs plus que moi-même. Il me laisse vivre mes expériences et même quand je lui demande conseil, il m’aiguille et me murmure que de toute façon, je n’en ferais qu’à ma tête, juste pour voir, et que j’ai bien raison de m’écouter… Je comprends toujours la raison pour laquelle il me laisse faire et me fait confiance à ce point. Il sait qu’un jour, face à mes expériences à répétitions, je comprendrais ses conseils. J’admire son lâcher prise sur mes démarches tortueuses.

Dieu est dans mon cœur et mon corps est son temple. Plus je le respecte, plus je me respecte et vive versa. Quand je le prie, je suis au Paradis, j’ai confiance en la vie et je ne doute plus. Plus rien n’est grave, tout est juste. Dieu est grand !

Alors j’ouvre mon cœur pour laisser entrer la lumière et m'y baigner chaque jour un peu plus.

Voir les commentaires

2011-06-12T10:56:00+02:00

Des auto-entrepreneurs heureux!

Publié par Marie-Lore

auto"Dans certaines professions, le salariat est en voie de disparition. C'est notamment le cas chez les infographies et les graphistes."

J’ai repris cette info dans un quotidien trouvé dans le métro l’autre jour.
Prémices de ce que je sens depuis ces 5 dernières années. Nous allons vers une indépendance et une émancipation en matière de salariat. Nous ne pourrons plus longtemps continuer à travailler pour un patron. Nous allons petit à petit nous construire en libérale. Ce que je sens surtout, c'est cette envie d’émancipation doublée d’un besoin de transformer sa passion en activité lucrative pour vivre heureux et non plus travailler uniquement pour payer ses factures. De plus en plus je vois ces deux dernières années, des personnes décider de vivre heureuses en exerçant une activité plaisante où ils vont se sentir à leur place et utiles surtout.  Quitte à gagner moins dans un premier temps que dans leur activité salariée, ils ont envie de travailler autrement.

Nous allons pouvoir travailler à notre rythme en ne dépendant que de notre volonté de faire et d’envie de voir évoluer notre métier.

Je sens que les entreprises vont faire appel de plus en plus à des auto-entrepreneurs. Ceux-ci sont passionnés, ont une vraie conscience professionnelle et surtout ils travaillent d’une manière autonome et indépendante, avec un meilleur rendement.

Je suis libérale depuis presque une décennie et demie et auto-entrepreneur depuis 2009. Ce nouveau statut à l’époque n’avait pas été choisi pour aider les futurs indépendants, mais pour contrecarrer les grosses ventes sur internet pour lesquelles l’Etat ne touchait rien. Ce nouveau statut a pris un envol considérable en deux ans et demie, bien au de-là de se qu’avait pu prévoir le gouvernement. A l’époque en novembre 2008 lors de la grande réunion autour du ministre, il attendait 2000 personnes maximum et nous étions des milliers à attendre ces précieuses informations. Il n’y avait pas assez de prospectus imprimés pour tous les participants…

Ce qui manque aujourd'hui ce sont des agences d'auto-entrepreneurs.
Ça va venir... Fédérons-nous, montrons- nous, nous sommes l'avenir de notre pays.
Parole de voyante.

Voir les commentaires

2011-06-11T08:05:00+02:00

La petite voix

Publié par Marie-Lore

"La voix humaine ne pourra jamais couvrir la même distance que celle de la petite voix silencieuse de la conscience."anim240.gif

Mahatma Gandhi

 


 


Voir les commentaires

2011-06-09T07:14:00+02:00

Tellement vrai!

Publié par Marie-Lore

anim240.gif"Le passé est ce qui nous définit.

On a beau essayer, avec raison, de lui échapper ou d'en oublier les"mauvais moments'',

le seul moyen d'y échapper est de l'améliorer." 

Wendell Berry

Voir les commentaires

2011-06-07T23:11:00+02:00

Devenir Maître REIKI

Publié par Marie-Lore

reikisymbole.jpg

Le reiki USUI comporte trois niveaux. Le premier d’initié, le second de praticien et le 3èmeet 4ème de Maître.

Je suis passée au degré de maître en 2005. A l’époque, je ne pratiquais pas le reiki sur les autres à titre professionnel et je participais à des échanges Reiki depuis mon initiation, qu’à l’occasion de mes séjours initiatiques où je partais avec mon maître Reiki. Il avait instauré quelques échanges avec mes clients à Paris, c’était trop occasionnel.

J’ai transmis le rituel Reiki pour la première fois cette année là. Le maître Reiki de mon maître REIKI m’avait dit que pour entrer dans la responsabilité du maître, il était naturel pour ressentir l’énergie de cette responsabilité d’en faire l’expérience, d’initier quelqu’un. C’est ce que je fis pendant le séjour qui suivit mon initiaion. Ma première initiation transmise, je l’ai vécu dans le désert ! Petit Padawan s’en souvient encore,  j’en suis sure :o) c’est génial d’être initié dans le désert.

A vrai dire, cela m’a calmée. J’ai compris immédiatement ce qu’il avait voulu me transmettre par ses sages paroles à l’époque. Ce degré de Maître n’était pas qu’un simple titre donné avec un diplôme en payant pour l’obtenir. Je n’ai pas renouvelé de suite cette expérience. Il m’a fallu du temps pour digérer et accepter ce niveau de responsabilité.

En 2007, j’ai commencé à initier véritablement. A l’époque, je n’obligeais pas les personnes à recevoir les 4 premiers soins préconisés par le protocole. Quelle erreur ! Cela ne semblait plus d’actualité à l’époque. En plus on m’avait appris que ces quatre soins devaient se dérouler 4 jours de suite ! Dans notre vie actuelle intense où les femmes ont développé une activité professionnelle à responsabilité, entre la vie personnelle et le travail, sans temps de recul et de pause, recevoir ces 4 soins 4 jours de suite me semblait juste dangereux et très destabilisant !

L’expérience de cette année 2007 m’a montré à quel point chacun avait peu de compréhension sur la nécessité de pratiquer au quotidien le reiki. Ma croyance de l’époque était que chacun pouvait se discipliner pour entrer dans cette pratique peu à peu, chez lui au quotidien.

soinreiki3.jpg

Hélas dans notre vie citadine, on ne nous a pas appris à prendre du temps pour nous et cela ne devient pas automatique du jour au lendemain. J’ai donc décidé, voyant la nécessité de transmettre cette technique  (et la réussite spectaculaire dans les séjours de pratiquer quotidiennement), de poser 4 soins reiki à ceux qui veulent découvrir les bienfaits du Reiki et après l’initiation, d’imposer un suivis d’un an pour accompagner chacun à entrer en douceur dans sa pratique.

Depuis, je constate que chaque personne qui accepte cette année d’accompagnement, voit sa vie évoluer dans une meilleur gestion de ses émotions, de sa vie en général. ET je me réjouis maintenant quand quelqu’un décide de se faire initié Reiki par moi, je sais qu’une personne sur terre ira mieux dans l’année qui suivra !

Voir les commentaires

2011-06-07T07:11:00+02:00

L'amour toujours...

Publié par Marie-Lore

anim240.gif"Quelque soit l'obscurité, l'amour et l'espoir sont toujours possible."

George Chakirisanim240.gif

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog