Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-05-04T22:54:21+02:00

Ma mission d'âme

Publié par Marie-Lore
Ma mission d'âme
Je m'appelle Marie-Laure Staudt, j'exerce le métier de voyante depuis dix-huit ans.

Être voyante, c'est plus qu'un métier, c'est une responsabilité de messager, que notre âme nous demande d'assumer. J'ai ce don de capter les messages que nous avons du mal à écouter. Je suis le haut-parleur de votre petite voix intérieure.

A travers les dix mille personnes que j’ai reçues en consultation, j'ai constaté à quel point nous étions, une fois adultes, débranchés de notre corps. Dès l'enfance, l'éducation nous conduit à nous couper plus ou moins de la douleur physique, de nos émotions et de nos sens qui nous font nous sentir vivants. Nous perdons, en grandissant, le lien avec notre joie de vivre. Du coup, j'ai compris à quel point il était important de se relier à son intuition pour retrouver du bons sens et le goût de la vie pour ne plus touiller des jours et des semaines dans de la rancune, du mal-être ou de la mélancolie.

Nous ne savons plus, adultes, vers où nous diriger. Nous sommes comme de minuscules barques au milieu de l'océan sans gouvernail et sans moteur. Avec, souvent, une seule rame pour avancer, nous tournons en rond et sommes ballotés par les vagues et par le passage des gros paquebots qui menacent de nous éventrer et de nous faire chavirer dans l'eau glacée, à chaque instant, si nous n'y prenons garde.

Tant que nous ne prenons pas le temps de nous arrêter pour retrouver le bon sens de la vie, nous cherchons notre équilibre à tâtons. Nous avons besoin de notre intuition pour nous diriger vers la lumière et retrouver le chemin du bonheur. Pour ce faire, chacun a besoin de faire la paix avec son passé. Admettre que nous avons vécu des traumatismes dans l'enfance, accepter de voir que les adultes ont été dans le déni de notre particularité, de nos dons, redonne du sens à notre existence. C'est se reconnaître dans son unicité, c'est retrouver sa valeur humaine, c'est regagner confiance en soi, c'est sortir du moule et du conditionnement trop étroit dans lequel nous avons grandi. Nous comprenons alors la raison de notre mal-être. Nous avons été contraints de nous couper de notre corps, de nos émotions, de nos sens et de notre intuition pour ne pas perdre de vue l'amour que nous avions à la naissance pour ces parents qui nous ont donné la vie. Accepter de voir que nous avons été élevés par des êtres imparfaits qui n'ont pas su faire ressortir le meilleur de nous-mêmes est douloureux. Arrêter de vouloir absolument les copier, se faire aimer et reconnaître par nos éducateurs, nous donne la liberté et la soif de vivre. Admettre qu'ils n'étaient ni des dieux ni des supermans nous laisse la possibilité d'exister sans complexe. Nous pouvons tenter des expériences, nous lancer dans l'aventure de la vie sans avoir peur de faire des erreurs, d'être jugés ou de ne pas être à la hauteur des attentes de nos aînés. Nous devenons des adultes auto-référents. Nous pouvons retrouver notre joie de vivre et déployer nos ailes.

Nous finissons par comprendre que l'amour est la seule lumière à suivre dans le noir, qu’elle est plus forte que tout et d'une grande puissance de guérison. Nous pouvons alors accomplir un changement intérieur profond. Nous pardonnons, nous écoutons, nous percevons mieux notre environnement, si nous sommes branchés sur le cœur. Nous pouvons aller à la découverte de nos trésors cachés, par nous-mêmes, sans craindre de ne rien trouver. Il faut juste aller creuser bien profond pour dénicher ces perles rares que nous avons protégées tant bien que mal au fond de nos tripes, et qui font de nous des êtres uniques.

Vous l'avez compris, mon travail n'est pas de vous donner les réponses, mon don m'a fait comprendre l'importance de vous aider à retrouver le lien à votre ressenti pour devenir maîtres de vous et savoir vous guider ensuite vous-mêmes au milieu des tourments à la recherche de votre vérité.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog