Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2009-01-31T17:31:00+01:00

Prévision de la voyante pour cette année 2009 : Introduction

Publié par Marie-Lore

Voila ma semaine de vacances m’a permis de me poser, de couper avec le rythme parisien et de revenir avec plein d’entrain pour écrire sur ce blog tout ce que j’ai envie de partager avec vous. Surtout vous communiquer l’énergie presque palpable qui nous entoure pour vous aider à développer votre discernement. Pour percevoir que parfois notre baisse de moral soudaine, n’a rien à voir avec ce que l’on vit réellement mais qu’on a juste récupéré un état, en flânant dans la rue ou en prenant le métro.

Comprenez-vous ? Nous sommes, sans nous rendre compte, des aspirateurs en mode grand ménage et nous remplissons notre sac de papiers collants, de poussières, de miettes et de salissures. Imaginez que ce sac soit votre estomac. Ne le sentez-vous jamais noué, plein à ras bord comme gonflé d’un "je-ne-sais-quoi" ?

Je m’engage cette année à vous montrer l’énergie du monde qui nous entoure afin que vous distinguiez votre état intérieur  qui est le résultat de votre vie, de vos actions, de vos choix ou non choix de l’impact ou de l’écho de l’extérieur sur  vous.

Il est intéressant de se demander lorsque l’on est fatigué, agressif ou d’une humeur en dessous des  socquettes, « Ai-je de vraies raisons pour être dans cette humeur ? »  Parfois, il y en a aucune.  Alors il suffit de jeter un œil autour de soi pour se rendre compte que notre copine Ginette qu’on adore ou que notre boss sur-excédé est exactement dans cette humeur là et pour le coup,  eux deux, pour de vraies raisons ! On  n’a même pas besoin d’être en leur présence. Il suffit d’être connecté par la pensée ou la culpabilité même…

Donc voila, je ressens plutôt bien à travers mes expériences et vos consultations l’ambiance générale,  je constate oh combien l’énergie collective nous colle à la peau et nous empêche de faire ce que nous avons décidé. Il est utile d’être plus attentif à cet ébranlement de l’extérieur pour mieux s’en protéger…

Je reviendrais sur l’année 2008 qui est venue revisiter et  bousculer nos valeurs afin que vous compreniez mieux pourquoi cette année 2009 sera plutôt lente et tendue pour les impatients et pleine et parfaite pour les passionnés et enthousiastes. Alors à bientôt !

Parole de voyante ! :0)OOO00o

Voir les commentaires

2009-01-29T19:15:00+01:00

Le miracle de la prière

Publié par Marie-Lore

Il y a 20 ans maintenant, descendue de ma province pour venir travailler à Paris, j’ai rencontré par le biais d’une amie, une femme très croyante. Elle priait toutes les nuits pour la terre, pour  les femmes africaines de son village natal et  pour des personnes qu’elle connaissait. Elle était native du sud de l’Afrique et avait développé des activités en France pour aider les femmes de son pays. C’était une sauveuse d’âme.  Elle était vraiment bonne.  Je la considérais comme ma maman adoptive. Un jour elle me donna comme elle disait « ma prière de protection ». C’était une phrase du Coran qu’elle m’avait écrit phonétiquement sur un morceau de papier. Je l’ai récité souvent pendant des années et parfois lors de moments particuliers ces 10 dernières années. En y repensant aujourd’hui, je peux voir au combien, je suis passée à travers les mailles du  filet de gros méchants…

Et la semaine dernière au milieu du désert au plus fort de la tempête, cette prière m’est revenue. Je l’ai récitée toute la nuit. Les bourrasques de vent  se sont arrêtées enfin au petit matin.  Le lendemain soir, je demandais à Mahjoub, mon guide, s’il connaissait cette phrase du Coran et il me dit « Oh oui, c’est une prière très forte dans le Coran, elle signifie :

«Mon Dieu, je remets entre tes mains ma Destinée »


Et là, j’ai remercié du fond du cœur cette femme qui m’avait donné il y a très longtemps, une prière si juste et si profonde pour moi. Parfois il suffit  du souvenir d’une simple phrase, d’un mot, d’un sourire,  d’une main tendue par amour pour se sentir fort et confiant dans les moments difficiles.

Avoir confiance en la vie et tendre la main par amour à son prochain, quel merveilleux sentiment, ne trouvez-vous pas ?


Attention, elle va vous faire tourner la tête cette vidéo! ;o)


Voir les commentaires

2009-01-29T13:21:00+01:00

Ah cet orgueil spirituel!

Publié par Marie-Lore
Je viens de lire le post de Céline. J'aime cette jeune femme. Son commentaire m'a beaucoup touchée. Je voulais rajouter certaines choses sur le billet "E comme Ego spirituel" et en fait, tout est là. Voici son commentaire livré avec humilité et humour, merci infiniment Céline.
Merci à vous tous qui vous livrez aussi intiment en ce moment sur ce blog. Je vous suis très reconnaissante. Faisons tomber le masque et ouvrons notre coeur. Notre expérience, nos douleurs, nos dépassements offerts avec un flot d'Amour devient un vrai présent pour tous.
Je vous adore chers Etres Humains! :0)OOO00o


"ah que ce message resonne en moi.
A la fois il me rassure parce que je me rend compte que je ne suis pas la seule à me depatouiller avec ce ego spirituel mais aussi, il me remet devant mes priorités.
Il y a quelque temps maintenant, je suis allée voir une thérapeute. Et le choc a été rude........la remise en questio a été terrible pour moi.
Je suis une personne ayant pratiquement aucune confiance en moi et pourtant j'ai developpé cet ego spirituel paradoxale non?
Sans me sentir veritablement supérieure, j'avais tjrs ce petit je ne sais quoi qui faisait (qui fait encore parfois) que quand je regarde les gens "qui ne savent pas" j'ai tendance à me dire, je suis un peu mieux qu'eux.......et pourtant c'est sans  mechanceté aucune.
Alors quand vous pensez etre un modéle d'humilité et que l'on vous met ce miroir sous le nez......vous en croyez pas vos mirettes.......a quoi a servi le chemin que j'ai parcouru jusque là? finalement je n'ai peut etre pas tant avancé que ca? et tout s'ecroule................ce fut un passage terrible pour moi.......alors j'ai d'abord rejeté la faute sur la thérapeute, elle me connait meme pas, de quoi elle se mele.....comment elle peut me juger!!!! c'est vrai qu'elle a pas eu des mots tendres mais peut etre qu'i lme fallait ca pour finalement decouvrir que je me faisait berner par cet ego tellement doué et perfide qu'il avait reussi à se deguiser pour passer inapercu.
Maintenant je sais qu'il est la, j'essaye de le cerner plus pour pouvoir vraiment lui clouer le bec, une bonne foi pour toute.

Merci marie lore pour ce partage.......les echanges d'expérience sont enrichissants et nous font avancer surement plus qu'un livre de bonnes theories.........

Abientot
dis bonjour à ton ego spirituel pour moi

Céline"


Voir les commentaires

2009-01-27T13:23:00+01:00

E comme Ego Spirituel

Publié par Marie-Lore

Je suis partie une semaine dans le désert et j’ai vécu une expérience géniale. Je quittais Paris avec un sentiment d’impuissance face à certaines de mes clientes qui restaient coincées dans leur têtes et refusaient ainsi de rentrer dans l’action, le corps et de dépasser ce cap de l’agacement, de l’immobilité. Leur cerveau prenant toute la place et tenant les commandes de leur libre-arbitre, je ne pouvais rien faire de plus qu’attendre patiemment avec confiance.

J’étais convaincue au travers de l’expérience de cette année 2008 qu’il fallait pour avancer, passer par le corps. Revenir à des sensations physiques, se pousser à être dans l‘action, se rebrancher à nos trippes étaient divers moyens pour lancer la machine et se laisser ensuite entrainer vers l’avant par l’enthousiasme et la fierté du dépassement.

Je suis donc partie seule pour une semaine de coupure avec Paris dans la ferme intention quand même, de trouver un solution. La première découverte et compréhension que je fus pour mon travail, était de constater que j’avais développé un Ego Spirituel. Et je compris le problème auquel était confronté nombres de personnes. Les livres initiatiques, certains courants religieux comme le bouddhisme par exemple, de nombreux thérapeutes nous amènent à découvrir une autre partie du monde, de notre monde. Seulement, au lieu d’utiliser ces nouvelles compréhension pour développer la tolérance, le lâcher-prise et l’Amour, on flirte avec une élite qui se croit et se sait différent.

C’est ça, je vis durant ces vacances une partie de moi se congratuler d’être dans la conscience et de comprendre tout se qui se passe dans l’invisible. Cette partie de moi commente non seulement tout se que je fais et même tout ce que je comprends chez les autres. Un vrai journaliste du monde invisible et magique. Elle pourrait écrire la Gazette du Sorcier avec autant peu d’objectivité et de discernement qu’un journaliste de Marie-Claire ou de Libé. Un Ego qui démantèle le conseil d’administration qui se bat dans ma tête à chaque évènement de ma vie. Une partie qui se croit plus intelligente, plus consciente, plus forte, moins capable d’être prise au piège par les autres…

Un Ego « spirituel » qui a pourtant oublié d’être à chaque instant dans l’Amour Universelle et l’humilité. Il pense et estime que les autres sont souvent dans le jugement ! Mon Dieu…

Il sait aussi ce qu’il faut faire pour que je sois mieux et pourtant il ne le fait pas. Quelle marque de supériorité ! « Je sais tout, ce n’est pas la peine que je fasse des efforts pour le faire, j’ai déjà tout compris, je connais même le résultat si je m’exécutais… »

Il se gratifie de savoir comment gérer mon futur. Et quand il s’agit d’en venir aux actes, Il n’y a plus personne. Il oublie, tergiverse, remet au lendemain, parlemente pour se convaincre et se donner les arguments qu’il peut attendre encore avant d’agir. Et bien oui, voyons, il pourrait faire encore mieux et trouver encore plus ce qui est bon pour moi !! Les solutions sont déjà trouvées depuis longtemps et tardent à se mettre en application.

Et la meilleur, vous savez quoi ? C’est qu’un moment, je finis par me lever et je bouscule ce bel Ego spirituel. Et je me relève les manches pour aller au charbon. Là il se fait tout petit parce qu’il comprend que son baratin était fugace, merdique, un écran de fumée pour cacher sa paresse, son manque de courage, son manque de foi en lui… Il sait tout mais il ne fait rien, mais qu’est ce qu’il est intelligent ! Si, si, il le pense en plus, enfin, avant que j’agisse, parce qu’au fond, il y a une Marie-Lore qui a vraiment avant d’être heureuse.

C’était génial comme expérience de le regarder faire en souriant. Alors ne développons pas un Ego Spirituel qui nous empêche de rentrer dans le corps. Restons simples, revenons à nous, faisons des actes pour nous, même petits. Soyons la belle personne que nous sommes dans le fond.

Voir les commentaires

2009-01-26T11:17:00+01:00

Vous faites quoi dans la vie?

Publié par Marie-Lore

J'ai rencontré quelques groupes de touristes français venus faire du quad, de la moto, du trekking ou simplement prendre le soleil. Seule, je semblais être une extraterrestre pour eux qui se déplaçaient en bande ou en couple…

Ils me demandaient ce que je venais faire là voyant que les hôteliers avaient l'air de bien me connaître. A Ouarzazate, on y passe une nuit avant de partir en ballade dans le désert. Il est rare que les touristes s'attardent dans un hôtel. Ouarzazate est la porte du désert. Les voyageurs passent cette porte sans se retourner et la réouvrent dans l'autre sens à leur retour, souvent transformés par le désert. Certains ont des mines réjouis et légères, c'est hyper agréable à voir. La fatigue est partie, les traits sont moins tirés, le sourire jaillit pour un rien, les yeux sont grands comme des grosses billes de cristal.

« Je suis agent du bonheur ». Cela les faisaient bien sourire… C'était amusant de voir leur tête. « J’aide les gens qui ont décidé d’être heureux d’accéder plus facilement à cette envie profonde ». Et nous entamions souvent une discussion autour des passions et de la vie professionnelle.

 Et quand nous parlions de leur passion, la moto ou autre je leur demandais si cela était aussi leur métier dans la vie et ils me répondaient peinés: « Non, ça va pas, ce n'est pas possible… Non, le travail c'est emmerdant ! La moto ça me passionne. »

C’était étonnant de voir des personnes qui semblaient plutôt aisées pour se payer une semaine de quad, de moto ou de trekking et faire dans la vie courante un métier emmerdant. Outre le fait qu’en France nous sommes élevés au milieu de croyances religieuses qui nous inculquent de travailler à la sueur de notre front, je constate souvent que des gens qui ne vont plus à l’église depuis longtemps et ne se rattachent plus à un culte particulier ne se sont jamais vraiment donné les moyens de trouver le métier de leur rêve, ni même d'y croire.

Alors, je profite de ce retour à la vie citadine pour vous inviter à vous poser 2 questions :

Ai-je déjà pris le temps de me demander sincèrement quel serait le métier de mes rêves si tout était possible? Si rien ne pouvait faire obstacle à ce choix ?


Et ensuite quelle serait le pourcentage de mon investissement personnel pour atteindre ce but :

 

En enthousiasme (sur 100%)

En temps (sur 100%)

En budget (sur 100%)

En sacrifice (sur 100%)

En confiance en vous (sur 100%)

 

Rendez-vous sur l'excellent site d'une RH Autrement

C'est ici

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

2009-01-24T00:03:00+01:00

Envie d'aventure et de dépaysement? C'est partie!

Publié par Marie-Lore

Je suis partie mardi matin de Ouarzazate pour un périple dans le désert de 4 jours. J’avais pris une semaine de vacances pour préparer 2009 et charger à bloc mes batteries pour vous suivre avec enthousiasme et douceur tout au long de l’année.

Je ne pensais pas du tout faire ce petit voyage au-delà des montagnes… Et puis je me suis dit que pour déconnecter de Paris, de sa neige et de son climat un peu, comment dire, frisquet, la quiétude du désert et le silence au milieu des dunes pouvaient prendre la place du transat au bord de la piscine.

J’allais m’offrir mon  premier voyage initiatique de l’année.

Me voici partante avec Mohamed et Mahjoub, les guides-nomades qui accompagnent mes groupes depuis 5 ans maintenant, pour mes séjours dans le désert. Ils ont vécu tous deux, dans des tribus de nomades enfants et ont fini par choisir de revenir dans ce cher désert pour y accompagner des touristes,  pour perpétuer la tradition des nomades et vivre tranquilles au milieu de la nature. Nous devions dormir dans 3 campements différents. Et la nature y a mis son petit grain… de folie ou de sable… Rien ne s’est passé comme prévu… C’est ça aussi la magie du désert… Faire confiance à la nature et à l’homme. Savoir se taire, écouter et obéir au bon sens…


C’est facile et pourtant pour nous occidentaux qui avons l’habitude de réfléchir, calculer, soupeser le pour et le contre, c’est un exercice prodigieusement difficile mais exaltant quand on s’y prête…

Interrogez les derniers participants!

Nous avons dormis au milieu de nulle part, n’ayant pas vraiment le choix, une tempête de sable se levant. Là, c’est génial parce qu’on ne tergiverse pas, on obéit immédiatement à la nature. On choisit vite un coin « sur » et on s’arrête pour installer le campement… Marie-Lore dans la voiture et les nomades s’activant vraiment urgemment. Je pense qu’ils comprenaient plus vite que moi à ce moment précis ce qu’il se préparaitau loin…

Nous avons dîné comme des princes, ma lampe d’Aladin fut bien utile (vous verrez les filles, j’ai trouvé une lumière magique pour éclairer les tentes le soir venu…) Je ne sais pas comment ,avec ce diable de vent, le tagine a réussi à cuire pendant ces longues heures où tous les ¼ d’heure, il fallait replanter les piqués qui s’envolaient… La tente a tenu miraculeusement jusqu’au levée du soleil. Pas plus. On m’a demandé encore une fois de rejoindre la voiture… Je ne savais pas si c’était plus rassurant, mais je m’exécutais. Notre tente s’est éteinte, la pauvre au petit matin, nous devions changer rapidement notre programme… Heureusement, j'étais intimement persuadée, qu’allait se calmer ce fameux rugissement de Dame Nature qui voulait se faire entendre…  Nous rejoignîmes un campement de nomades-instituteurs, pour petit-déjeuner… C’était touchant de les voir nous préparer un festin sortie de « je-ne-sais-où » comme s’il revenait de carrefour dix minutes auparavant. Leurs maison et école en carton avaient tenues, je me demande encore comment, avec ces bourrasques de vents qui me rappelait la tempête de 1999 en France. La même nuit, il est tombé 3 mètres de neige sur le col du Tischka qui se trouve entre Marrakech et Ouarzazate !  


Nous avons sillonné quelques temps au milieu du désert et de la tempête. Je ne distinguais rien au dela des vitres du 4X4. Ne pouvant profiter du paysage et me sentant totalement en confiance, je me suis endormie… Nous roulions vers un campement de nomades proches de la frontière algérienne.


Nous avons longé les dunes de Chégaga, célèbre  pour son coté touristique. On y accède en 4X4, des grands campements sont installés avec toute la logistique, toilette, bar et "pépés" presque. Je n’ai même pas eu envie de m’y arrêter, je savais que nous allions vers le vrai désert des nomades.


Trois nomades éloignés de toute civilisation attendaient leur princesse… Je dis ça parce qu’ils m’ont reçu comme telle.


Du thé, du café, une couverture sur mes épaule, un feu de camp, un repas délicieux, du pain cuit dans le sable, des msemen le matin au petit déjeuner… J'aurais pu tout demander, ils devinaient presque avant moi mes envies et mes souhaits. J’ai passé un moment en charmante compagnie, ils parlaient peu français, moi chouia berbère et on se comprenait très bien…


Nous les avons quitté hier et je ne rêve que d’une chose c’est de vous amener tous là bas pour vivre une journée à pleine dent, le sourire aux lèvres et le cœur à portée de mains…


C’est quand vous voulez.

Salam alikoum et merci mes chers amis…

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog