Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #les sejours de detente pour vous catégorie

2012-12-03T11:11:00+01:00

Prendre des retraites avant l'heure...

Publié par Marie-Lore

SDC18014.JPG

Je suis partis quelques jours seule. J'ai vécu ces derniers semestres des pertes importantes, la mort de ma maman, la perte d'un bébé et le déménagement de ma maison. J'avais plutôt bien surmonté ces épreuves.

Je sais au fond de moi que même si j'ai la chance d'avoir des compréhensions profondes des événements qui me chamboulent et de leur raison divine sur un plan cosmique, il se passe tout de même des accumulations de colères inconscientes, de fatigue et de stress.

Ces grandes étapes à traverser nous mènent incontestablement vers un changement d'être, de vie. Cest pour cette raison que nous y sommes confrontés du reste, je crois. J'ai compris grâce à mon travail personnel et surtout à mon travail daccompagnante, que de ne pas prendre du recul est juste dangereux. C'est comme si nous mangions et n'avions plus de système digestif pour digérer et éliminer les déchets de la sustentation. Les aliments s'accumuleraient dans le corps jusqu'à nous rendre malade.

J'ai programmé donc 9 jours d'arrêt. J'ai choisi de partir loin de mon cadre pour ne pas être tenté de faire autre chose que d'être face à moi. J'ai enlevé toutes mes obligations. J'ai même oublié mon ordinateur dans la voiture en allant à l'aéroport! Aidée de mon inconscient qui a bien compris la nécessité de m'écarter de mes habitudes, je suis parti au Maroc, sans groupe, sans repérage, sans programme. Je voulais juste m'éloigner de mon quotidien, non pas pour fuir, au contraire,  pour me rapprocher de moi.

 
Les premiers jours ont été horribles. Toute cette année m'est revenu en pleine figure. Les attaques, les deuils, les pertes, les trahisons, les mots dures, les jugements, les critiques, les regrets...  Je me suis vu avec ces micros colères que j'avais emmagasinées malgré moi. J'ai senti physiquement au delà de mes ruminations, ce mal être intérieur qu'apporte la colère non exprimée. Seule avec mon cerveau et mon corps, j'avais tout loisir de les observer.

Quand j"évoque à une personne en séances de coaching ou de voyance sa colère rentrée, j'ai toujours le déni en réponse. On ne sent pas la colère. Elle est imperceptible. On a rarement l'impression d'être en colère ou de garder des colères enfuies. Soit on a l'impression d'exprimer son mécontentement sur le tas, soit on croit ne pas posséder un tempérament colérique. La colère pourtant s'engrange plus vite qu'on ne le croit.

Et la cette semaine, face au vide de mes journées, je la voyais pointer son nez et me submerger de plus en plus. Je n'en voulais pas de cette colère sournoise que je n'avais pas invité au voyage! Mais elle me collait comme une ruche regprgeant de miel  me dégoulinant dessus à flot. C'était gluant et poisseux. Je n'arrivais plus à m'en dépêtrer. Et plus les heures passaient et plus j'avais de raisons d'être en colère. Je m'enfonçais dans mon état de victime. C'était désagréable, mais c'était plus fort que moi. Rien n'y faisait. Je n'arrivais pas à me satisfaire d'être dans des cadres magnifiques, ni a entrer dans un livre, ni à prendre plaisir à ne rien faire. Des souvenirs et encore des souvenirs remontaient à la surface. Je voyais sur l"écran de la ligne d'horizon, le film noire de mon année et a cela se superposaient les incompréhensions.

Puis de l'état de victime, je suis devenu le bourreau. Je me suis dit qu'on était co-responsable et que je ne pouvais pas me complaire dans ce rle... Et là, en quelques heures, Je me suis accusée de tout. J'étais responsable et coupable de tous à mes yeux. J'étais entièrement fautive de tous ce qui m'arrivait, je m'étais trompée. J'avais mal fait.

De la colère envers les autres, je passais à la colère contre moi. Ce n'était pas plus agréable et cela ne me soulageait pas plus!


Et je me suis fait du reiki. J'ai respirée. J'ai demandé de l'aide à mes guides, aux anges pour lâcher prise. C'était plus fort que moi. J'y pensais tout le temps. Je me laissais emporter et je me voyais me gâcher toute seule mon périple. Je suis parti dans les dunes et je me suis posée. Je ne pouvais pas rester dans cet etat. C'était moi qui râlait , tournicotait, ronger mes os sans moëlle.

SDC17304
J'ai demande à la nature de l'aide.
SDC17328Au sable j'ai demandé d'absorber mes colères passées,  au vent, de me nettoyer de mes ruminations. Au soleil de brûler mes pensées négatives.

SDC17393J'ai mis une conscience sur mon mal être. Je n'avais plus le choix, seule avec moi, mon état m'insupportait et il n'y avait personne d'autre que moi pour m'aider à changer d'humeur ou me faire rigoler!
J'avais envie de vivre autre chose mais j'étais obligée de voir mon état intérieur. Mon planning n'était pas rempli de rdv comme à Paris, mon chéri n'était pas la non plus pour échanger avec moi. C'était un rdv avec moi et mon année 2012.

Mon dieu toutes ces colères engrangées que je n'avais pas vu!! J'étais venu faire un deuil mais en fait je faisais des deuils d'une multitude d'événements...

Je comprenais à quel point pour aller mieux,  le pardon était absolument nécessaire. Me pardonner mes erreurs et pardonner aux autres leurs attitudes étaient la seule solution pour me couper de mes peines, souffrances, ruminations, regrets et colères.

Tout cela ne tenait qu'à moi. J'ai continué à demander de l'aide, je souhaitais de tout mon cœur changer d'état, être optimiste et heureuse. Je m'étais perdue en route. J'avais oublié qui j'étais. Et face à moi, je me suis dit que je n'avais pas envie de passer tout mon temps libre avec celle qui ruminait et qui râlait de tout depuis le début de mes vacances. Je ne pouvais pas changer de chambres ou de taxi, mon cerveau était toujours là!!

photo (13)-001Je n'étais pas celle qui faisait du mal, cela j'en étais persuadée. Ce n'étais pas moi. Je voulais juste être heureuse et accompagner la volonté d'être mieux des êtres. J'étais quelqu'un de gaie, de lumineux, de gentille et ces qualités il était temps de les mettre à profit pour moi même et les miens, ma tribu, ma maison. Oui j'étais en demande profonde de cela! Je devais m'accorder d'aller mieux et m'accompagner sur cette route là maintenant tout de suite sans plus attendre.

Depuis j'ai retrouvé ma joie et ma bonne humeur.

Depuis j'arrive à nouveau à me relier à ma créativité.

Depuis mon avenir m'enthousiasme à nouveau.

Depuis je me réjouis de vivre la fin de l'année.

Depuis je ne suis plus en colère.

Depuis j'ai pris de la distance sur l'état des autres et j'ai confié mes interrogations, mes inquiétude à l'Univers. Je laisse le plan divin s'exécuter.

J'ai compris une fois de plus grâce à ma réalité que chacun était maître de son destin et de son humeur quotidienne. J'ai expérimenté encore une fois que nous avions toujours la possibilité de subir ou de choisir notre état, nos humeurs, nos pensées, nos croyances, nos certitudes et nous pouvions toujours demander de l'aide. Il y a toujours quelqun à nos côtés, la nature, un animal, Dieu, un étranger, nous même.

SDC17509Nous ne sommes jamais seul quand nous sommes avec nous, mais nous passons notre temps à fuire le meilleur maître qu'il soit,  le plus grand guide de la terre. Nous-même.

Prenons le temps de ressentir l'état dans lequel nous sommes et soyons sur que c'est nous et nous seul qui choisissons de le conserver ou de le transformer.

Encore une fois, prête à lâcher les séjours initiatiques, je ne peux que constater encore et encore qu'ils sont les meilleurs moyens de se retrouver et de changer pour évoluer vers son bonheur.
Une semaine seul de temps en temps, sans les siens et ses bonnes vieilles habitudes, remettent les pendules à l'heure et nous évite de perdre un temps précieux de bonheur et de présent. 

Vive les retraites, n'attendons pas La retraite pour prendre du recul si notre souhait profond est d'être heureux aujourd'hui. Donnons nous du temps pour être avec nous.


Voir les commentaires

2012-12-01T11:40:00+01:00

Ma nature, la vraie

Publié par Marie-Lore

Adesert11

Je cours depuis quelques jours pieds nus dans la nature et je revis! Il n'y a pas mieux pour se reconnecter à soi.

La nature est tellement vraie, authentique, que lorsqu'on veut se voir, se regarder en face, se retrouver avec soi, rien de mieux que de se retirer dans la nature. C'est un excellent miroir, un baume magique qui panse et guérit les blessures les plus profondes.
Je me suis régalée à marcher dans les dunes, à jouer avec le vent, à offrir ma peau au soleil, à écouter voler les mouches, à mater les oiseaux qui gazouillent et viennent discrètement piquer des miettes dans la cuisine ouverte, à observer les traces de pas des animaux dans le sable, à cuisiner des produits frais sans colorant ni conservateur, juste plein d'épices et d'amour, à déjeuner assise par terre, à dîner devant un feu de bois qui crépite sous une grosse couverture. Dans la nature on se reconnecte à nos sens, c'est magique...photo (12)-copie-1
J'ai retrouvé ma vraie nature. Je suis enjouée, joyeuse, légère, douce, nature quoi!  Je suis faite pour vivre dans la nature.

photo (18)
Je suis devenue citadine pour me fondre dans la masse et retrouver ma tribu, ma famille. C'est chose faite, je vais pouvoir partir vers le sud bientôt avec les miens que j'ai retrouvé. C'est dans la nature aussi qu'on découvre la vraie nature des gens. Mon chéri y est comme un poisson dans l'eau ;0) C'est pour ça que la semaine prochaine, nous mettons les voiles sur la Normandie pour humer la mer et manger des crustacées ... Que du bonheur!


Et vous, trouvez-vous du réconfort dans la nature?

photo (17)

Voir les commentaires

2012-04-17T23:52:00+02:00

Mon incroyable séjour initiatique de 2012

Publié par Marie-Lore

J'ai décidé cette année de suspendre les séjours initiatiques de printemps dans le désert et cet été en Indonésie à Bali, pour me consacrer à l'édition de livres, un tournant de ma vie, la transmission à plus grande échelle.

Et pourtant, ces fameuses semaines de retraite à organiser, sont primordiales dans mon travail pour donner l'occasion à chacun de se découvrir ou de se regarder vivre Autrement avec l’esprit vacant.

J'avais un peu de peine à l'idée de les annuler et je me suis rendue compte qu'en fait, cette année m'offrait l'expérience de vivre un incroyable séjour initiatique très particulier.

J’ai commencé une formation sur une année pour accompagner les initiés reiki dans leurs responsabilités de praticiens Reiki et d’accompagnants. 18 personnes se sont lancés dans l’aventure en octobre 2011. Il en reste 15 qui vivent une incroyable expérience : vivre plus en harmonie avec son corps, découvrir son pouvoir extraordinaire et aller à la rencontre de ce maître que nous avons en nous, le cœur, cet organe qui dans son rôle secondé par le thymus, est le grand organisateur de notre fonctionnement de vie, bien au-delà du cerveau.

J’ai toujours eu l’impression que notre cerveau était le grand chef suprême de notre corps et qu'il était utile, voir vital, d’avoir un mental fort. Je me rends compte que le cœur est bien plus intéressant à observer que ce cerveau qui est en fait, un simple ordinateur géant qui  fonctionne avec de vieux programmes obsolètes implantés dans notre petit enfance et des boutons automatisés assez rudimentaires. Il envoie des informations à notre système nerveux qui exécute tout bêtement les ordres reçues. Ce fonctionnement bien particulier du cerveau, nous aide à survivre au milieu de nos semblables sans trop souffrir. Il ne développe humainement aucune qualité.

Le cœur lui, nous montre que pour vivre heureux et en pleine forme, il est important de se donner de l’énergie et d’en donner aux autres à la mesure de ce qu’ils peuvent recevoir et non à part égal. Le cœur distribue le sang réoxygéné à lui-même avant tout, puis à tous les organes et tissus à l’aide de réseaux qui participent à cette distribution de nutriment et d’énergies.

Le thymus  collé au coeur, grand nettoyeur et protecteur du corps, offre au coeur, des cellules intelligentes qui vont être distribuées de la même manière, à travers des réseaux, pour nettoyer le corps en détruisant des toxines et des bactéries, à la fois amenés par l’extérieur ou fabriquées par notre propre corps… Quel bel exemple cette combinaison de ces deux organes pour nous montrer ce besoin de nous aimer nous mêmes, d’aimer les autres, de nous donner de l’énergie, d’en donner aux autres à leur mesure, de prendre du temps pour détruire les cellules toxiques à l'intérieur de notre propre corps ou celles que nous apporte l’extérieur.

Deux maitres pour nous expliquer le plus simplement du monde l’équilibre et l’harmonie de notre être en mettant de la constance et une attention sur nous même et les autres. Deux maîtres intérieurs pour nous transmettre que nous sommes faits pour être heureux au milieu des autres.

En me rebranchant à mon corps et en choisissant d'en vivre l'expérience sur une année, au bout de quelques mois je me rends compte à mon échelle; que mes intuitions sont encore plus claires, mon discernement s’intensifie, ma compréhension humaine s'expanse, ma tolérance se densifie et la gestion de mon corps se transforme petit à petit en un jonglage assez jouissif entre mon alimentation,  mon repos, mes relaxations, le sport que je pratique et mon énergie. Je me sens plus forte et stable dans mon quotidien et face aux autres. C'est mon être tout entier qui grandit et non plus simplement mon Ego qui gonfle ou ma raison qui s'évertue à  vouloir tout contrôler. Je me relie encore plus à l'Univers tout entier et je me sens citoyenne du monde, responsable à mon niveau humain.

Je comprends à quel point mon plus beau et plus grand séjour initiatique est celui là, 10 ans après mon premier au Maroc au milieu d’un groupe ! 10 ans pour voir se réunifier toutes mes compréhensions et mes découvertes, 10 ans pour être plus ouverte, plus tolérante, plus à l’écoute, encore plus dans l’amour et la douceur, plus dans le lâcher prise, plus dans la confiance…

Et là je me dis, "Vive la prochaine décennie !!! Et longue vie à mes séjours initiatiques  !" Je me sens à ma place, au milieu des autres, ces autres, d'autres maîtres à mes cotés qui m'enseignent la vie. Merci à tous!

Un séjour initiatique est un outil génial pour se rebrancher en conscience à la vie. Nous oublions que la vie elle-même est un séjour initiatique permanent... Ouvrons notre coeur!

sejour-2003-2012.jpg

 

Voir les commentaires

2012-02-04T18:19:00+01:00

Bali, une retraite de rêve

Publié par Marie-Lore

 

P5170505

Je suis à fond entrain d’organiser mon année 2012. Je sais que je ne suis pas la seule. Nous sommes beaucoup à préparer cette année, comme si notre petite voix nous demandait de ne pas passer à côté. Je me suis reposée en début d’année et là depuis 15 jours ça carbure ! Je comprends mieux se besoin de prendre des forces au commencement de l’année !!

J’ai pris une décision douloureuse pour moi aujourd’hui mais adéquate et essentielle pour ma vie de demain… J’ai décidé de ne pas organiser de séjour initiatique à Bali cette année pour me laisser ces 4 semaines pour préparer autre chose, une nouvelle direction dans ma vie professionnelle. Avant de vous en dire plus, j’ai trié toutes les photos des premier et deuxième séjours initiatiques et de tous mes repérages à Bali entre 2009 et 2011.

S’offrir une retraite pour se retrouver face à soi est primordial pour avancer dans sa vie. Je vous souhaite des moments aussi intenses que nous en avons vécus ensemble là-bas. J’ai trouvé un écrin de rêve pour les participants, des endroits pour lune de miel que très peu peuvent s’offrir de cette qualité à leur mariage. Je l’ai fait, deux années de suite et j’en suis très fière. Ma passion est de trouver des endroits de retraite magnifiques pour vous offrir ce champ du possible pour vous retrouver avec vous-même. Sur place, c’est vous qui acceptez et décidez ou non de prendre ce temps pour vous faire du bien et je vous vois vous rendre compte oh combien il est difficile de se retrouver face à soi.

Quand on est là au rendez-vous avec soi-même, la magie s’opère et l’on revient transformé, avec la compréhension de ce besoin de temps pour soi, pour ne plus passer à coté du bonheur, de prendre et se sentir à sa place au milieu des autres. Notre vie change radicalement alors, on entre de plus en plus dans une vraie présence à soi et au présent. On sort du jugement et des attentes des autres. N'attendez pas vos 60 ans pour partir en retraite ;o)

Prochain séjour initiatique à Bali en mai 2013

Entièrement en scooter celui là... Passez vos permis de conduire ;o)

P5040478

Je sais que certains vont être déçus, rassurez-vous, je rêve aussi de retourner dans cette île paradisiaque, alors c’est promis, je vous y emmènerai l’année prochaine !

En attendant, un diaporama plein de paysage de rêves et surtout le suc de notre premier séjour !  Les autres pour un autre week-end froid d’hiver :o)!

Les photos prises sur le vif ne mentent jamais, elles font renaître les vraies émotions de bonheur qu'on oublient avec le temps. Notre quotidien parfois lourd met un couvercle sur nos instants de vérité. C'est la raison pour laquelle j'adore prendre des photos, elles captent la lumière de nos âmes et sont notre mémoire. Mon père m'a transmis cette passion et j'ai toujours eu la chance d'être entourée de photographe. J'adore capturer ces instants de vie éternels

Enjoy !

 

Voir les commentaires

2011-11-28T11:51:00+01:00

Choisir d'être de bonne humeur

Publié par Marie-Lore

Voila une semaine que nous sommes revenus de notre périple marocain. Plus les jours passent et plus je constate ce que ce séjour a apporté dans ma vie. Je me sens apaisée et calme de l'intérieur avec une vraie joie de vivre qui prend la relève dès que mes journées s'assombrissent quand un nuage gris passe.

Choisir d'être de bonne humeur est un dépassement constant. Et en ce moment, c'est la meilleure attitude à cultiver. Jardinons dans notre jardin secret et cueillons de magnifiques fleurs odorantes.

Merci de vos sourires et de votre joie de vivre.Le sourire est la plus belle invention de l'être humain après l'Amour!

Hadda beatrice

Vanessa.JPG

PB170308

Marie

PB170317

PB170429

PB170305

PB170294

Voir les commentaires

2011-09-16T09:35:00+02:00

Des photos pour vous évader!

Publié par Marie-Lore
Voici notre première semaine à Bali... pour ce séjour initiatique qui vient de se terminer.
C'est clair prendre une semaine pour soi dans sa vie, c'est magique et indispensable pour avancer plus vite ensuite!!!
Y'a pas photos...
Si justement il y en a plein!!! Ce sont les premières...
ENJOY

Enjoy!!!

Merci à toutes pour votre enthousiasme!!! :o)

Voir les commentaires

2011-09-15T09:54:00+02:00

La joie de vivre, une grande force

Publié par Marie-Lore

Pendant ce dernier séjour initiatique, des cadeaux, on en a reçu toutes plein!

Mon plus beau présent a été de comprendre et ressentir au plus profond de mes trippes que la joie de vivre était ma force, l'axe sur lequel tout de mon être pouvait tournoyer à volonté en restant centré. 

Une participante avait été surprise qu'on lui parle de sa partie enfant qui était plaisante à voir. Elle ne comprenait pas comment elle pouvait devenir maman en ayant encore cette part d'enfant en elle, bien visible par les autres. Je lui ai proposé de faire un petit exercice avec le groupe: demander à chacune si elle reconnaissait aujourd'hui sa part d'enfant et comment serait sa vie sans cette partie active en elle. J'étais très émue par tout ce qui a été dit ce soir là. "Ma partie enfant est la partie de moi qui s'amuse de la vie, qui rit, crée, s'émerveille de tout, a les yeux grand ouvert sur les miracles du quotidien, qui voit la vie en rose. ».  Sans elle, à l'unanimité : « La vie serait triste et ennuyeuse ». 

C'était fort ce que nous échangions à ce moment là. J'ai compris à quel point, conserver une partie d'enfant (qui n'a rien à voir avec un état infantile) était ce qui nous avait sauvé, préservé du monde hostile des grands, qui sont entrés dans des rôles de père, mère, patron, sachant, intello, mari... Je suis sure que vous voyez ce que je veux dire. Tout ceux qui se sont coupé du vivant par croyance que pour être adulte il fallait être sérieux, dure, autoritaire, sans concession...

Pendant ce séjour, grâce à tous ces participants qui consciemment ou inconsciemment ont réussi a préserver cette part d'enfant, qui pour moi est notre nature profonde, notre choix d'âme a notre naissance, j'ai intégré en conscience et avec une joie infinie que ma plus grande force était là. Ma joie de vivre m'a toujours sauvé, sortit des grands désarrois de ma vie et problèmes qui semblaient insurmontables pour mon entourage. Ma joie de vivre m'a toujours relié à la vie, au présent, à mes envies profondes, elle m’a toujours fait voir la lumière dans la pénombre.

Merci à toutes, je vous aime profondément, vous êtes formidables.

Vous qui passez par ici, nous avons ce point commun, sentez L'Echo en vous de ma joie de vivre, cette résonnante mélodie du bonheur! Je sais que vous avez tous cela au fond de vous aussi! C'est le bonheur de vivre et de se sentir vivant!

Sejour Saison 11 7350

SDC10482

SDC19842

SDC10303

SDC10922

SDC18827

SDC11521

Voir les commentaires

2011-09-12T09:58:00+02:00

Du temps pour soi...

Publié par Marie-Lore

SDC10444Se recentrer sur soi, c'est simple non? Et pourtant voila quelque chose de génial que les parents ne transmettent pas ou peu d'adulte le font avec leur progéniture. J'ai plutot le sentiment qu'ils nous aprennent à devenir dépendants des autres.

Vos parents vous ont-ils montré que prendre du temps pour soi était vital? Vous ont-ils expliqué que de se retrouver seul avec soi était le plus merveilleux des cadeaux qu'on pouvait se faire pour prendre du recul sur nos problèmes et nos grandes interrogations existentielles auxquelles on ne sait jamais répondre avec sérénité? Qu'avec ce temps précieux pour nous, la vie devenait simple, lumineuse et fluide?

Je rentre de Bali, je me suis donné 4 jours pour moi à la fin de ce séjour. J'en ai consacré 3 sur 4 pour me reposer, méditer et me remplir les yeux de merveilles et je me suis laissé prendre mon dernier jour par quelqu'un qui ne sait pas être bien avec lui-même. Et je me suis rendue compte que je perdais beaucoup de temps ainsi à remplir l'espace des autres qui n'ont pas trouvé leur bien-être avec eux-mêmes. Cette fois ci, cela m'a épuisée. J'ai vu combien ce passe temps était inutile pour l'autre et moi même, surtout après ces 15 jours où j'ai volontairement laissé beaucoup d'espace à chacun et ils en ont bien profitté! Je crois même que nous avons tous aimé celà!

Aimez-vous ces espaces avec vous? Vous donnez-vous du temps pour vous chaque jour, pour méditer, vous poser, prendre soin de votre corps?


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog