Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2012-08-26T13:47:00+02:00

L'Abécédaire de la Voyante: C comme CROYANCE

Publié par Marie-Lore

des-news....gifNous avons tous des croyances auxquelles nous sommes fortement reliées qui nous viennent de l’enfance, de notre éducation religieuse, de l’école, du cercle amical, de la société ou même des médias…

Nous nous sommes forgés au fil du temps des idées sur tout.

Ces croyances sont parfois indécrottables, même quand nous ne les avons pas toujours expérimentées ou qu’elles ne sont pas le fruit de notre propre réflexion. Elles se sont pourtant belles et bien  installées confortablement au chaud dans notre tête, entrées insidieusement dans notre cerveau.

Notre vision du monde du coup n'est pas la même que celle de notre voisin. Et la difficulté réside dans le fait d’admettre que nous ne détenons pas tous "La Vérité" mais notre vérité seulement et que nos croyances ne sont peut-être pas similaires à celle de nos collègues, patrons, amis, étrangers qui nous entourent…

Notre vécu, notre passé et nos héritages divergent. Nous ne pouvons pas penser tous la même chose, même si parfois nous avons l’impression de vivre dans une société formatée. Nous formons un peuple mondial, nos idées divergent d’un pays à l’autre, d’une ville à l’autre, d’un bureau à l’autre. 

Ne pas reconnaitre ses croyances, c’est restreindre le monde à sa propre vision.

Se cloisonner dans ses croyances, c’est refuser de remettre en question sa vision du monde et ne pas s’ouvrir aux autres.

S’accrocher à ses croyances, c’est être intolérant à la différence, à l’unicité, c’est ne pas se reconnaitre comme un être unique au milieu d’autres êtres uniques.

S’enfermer dans nos croyances nous fait vivre dans un monde très restreint. Nous pouvons passer notre temps à juger de ce qui est bon ou mauvais. Le fonctionnement devient très linéaire, "Vous pensez comme moi, c’est bien. Vous pensez différemment, ce n’est pas bien." Nous restons coincés dans une vision du bien et du mal où nous devenons le référent, un mini Dieu qui sait ce qui est bon et mauvais pour tout le monde.

Sortir de nos croyances nous ouvre le cœur et les yeux sur l’immensité du monde et sa diversité. 

Laisser tomber nos croyances nous permet de trouver nos propres valeurs et d’accepter la différence comme une normalité et non comme une déficience et un désordre de la pensée.

Voir les commentaires

2012-08-25T08:58:00+02:00

Prêt pour l'introspection?

Publié par Marie-Lore
Qui suis-je?

Où suis-je?

Pourquoi suis-je là où je suis?

Qu'est ce que je suis entrain de faire ici?

Un bijou de la conférence de Neale Donald Walsch à Paris en 2009...

Pas facile de répondre sincèrement à ces questions, pas  toujours simple de rentrer dans une introspection... Au bout de quelques années, à force de vouloir mieux se connaître et gérer nos destabilisations émotionnelles, on y arrive :o)
Parole de voyante!

Voir les commentaires

2012-08-24T10:55:00+02:00

Vous faites quoi dans la vie?

Publié par Marie-Lore
00148.jpgEn travaillant sur mes futur sites, je relie des textes de fééminine et je m'amuse en retombant sur certains textes.
En voici un dont je cite le début et vous pourrez lire la suite en cliquand sur le lien!
Ecrit en 2009...
"J'étais au Maroc à l'hotel à Ourzazate pour préparer mon prochain séjour. J'ai rencontré quelques groupes de touristes français venus faire du quad, de la moto, du trekking ou simplement prendre le soleil. Seule, je semblais être une extraterrestre pour eux qui se déplaçaient en bande ou en couple…

Ils me demandaient ce que je venais faire là voyant que les hôteliers avaient l'air de bien me connaître. A Ouarzazate, on y passe une nuit avant de partir en ballade dans le désert. Il est rare que les touristes s'attardent dans un hôtel. Ouarzazate est la porte du désert. Les voyageurs passent cette porte sans se retourner et la réouvrent dans l'autre sens à leur retour, souvent transformés par le désert. Certains ont des mines réjouis et légères, c'est hyper agréable à voir. La fatigue est partie, les traits sont moins tirés, le sourire jaillit pour un rien, les yeux sont grands comme de grosses billes de cristal.

« Je suis agent du bonheur » leur répondis-je. Cela les faisaient bien sourire… C'était amusant de voir leur tête. « J’aide les gens qui ont décidé ........Lire la suite

Voir les commentaires

2012-08-23T08:50:00+02:00

Everything must change

Publié par Marie-Lore
anim240.gif"Tout changement est un changement pour quelque chose de mieux.
Le changement est un cadeau. Il se produit parce qu' on l'a voulu un jour.
Tout changement est un processus d'évolution. Il n'y a pas de changement qui nous fasse régresser. Chaque âme a concsience de cela et appelle ce qu'il lui faut pour évoluer.
Si je suis partiellement responsable de ce monde, je suis donc partiellement responsable de son changement.
Sur l'échiquier de la vie, nous n'avons qu'une place: victime, créateur ou co-créateur. Développez votre conscience et aidez-vous à comprendre et à devenir créateur conscient.

Voici 2 questions à se poser pour ce faire:
1. Pourquoi ai-je envie que ce changement se produise?
2. Qu'est ce que je ne pourrais pas faire sans ce changement?"

Neale Donald Walsch Paris 2009

Voir les commentaires

2012-08-22T10:11:00+02:00

J'entends des cigales dans mon jardin à Paris!

Publié par Marie-Lore

thumbnail.jpgUn grillon à New York

"Un ethnologue new-yorkais reçoit un jour à Manhattan un de ses vieux amis sioux. Et comme à grand-peine ils cheminent dans la cohue des gens, des voitures hurlantes, des gyrophares policiers, bref dans l’ordinaire boucan d’une avenue crépusculaire, à l’heure de pointe, le Sioux s’arrête soudain au coin d’une rue, tend l’oreille et dit :

- Tiens, j’entends un grillon.

Son ami s’étonne.

- Un grillon ? Laisse tomber, mon vieux, tu rêves. Entendre un grillon, à New York, dans ce vacarme ?

Attends, dit l’autre.

Il va droit à l’angle d’un mur. Dans une fente de béton poussent des touffes d’herbe grise. Il se penche, puis s’en revient. Au creux de sa main, un grillon.

Alors ça... bafouille l’ami, abasourdi, c’est incroyable. Une ouïe fine à ce point-là, c’est un truc de sorcier, ou quoi ?

Pas du tout, répond le Sioux. Chacun entend ce qui l’habite et ce qui importe dans sa vie. Facile à démontrer. Regarde.

Il sort quelques sous de sa poche et les jette sur le trottoir. Tintements brefs, légers, fugaces. Dans la bousculade autour d’eux, tandis que les voitures, au feu du carrefour, klaxonnent, démarrent, rugissent, dix, quinze têtes se retournent et cherchent de l’oeil, un instant, ces pièces de monnaie qui viennent de tomber.

Voilà, c’est tout. dit le Sioux. "

© Henri Gougaud 

 

Je souris en lisant ce texte parceque nous avons vécu le week-end dernier une incroyable moment.

Nous venions d'acheter un olivier pour acter notre premier pas vers le sud ;o) et le lendemain au moment de l'apéro, nous avons entendu une cigale (ce qui n'était bien sur jamais arrivé en 6 ans).

Nous prettons attention à "ce qui nous importe dans la vie", c'est vrai ;o)

Voir les commentaires

2012-08-21T08:38:00+02:00

"Je me promets" ... ♥

Publié par Marie-Lore

angebb.gif"Je me promets d'être si fort que rien ne puisse troubler la paix de mon esprit.

Je me promets de parler de santé, de bonheur et de prospérité à toute personne que je rencontre.

Je me promets de transmettre à tous mes amis le sentiment qu'il y a quelque chose de valable en eux.

Je me promets de regarder le bon côté des choses et de faire de mon optimisme une réalité.

Je me promets de ne songer qu'au mieux, de ne travailler que pour le mieux et de n'espérer que le mieux.

Je me promets d'être aussi enthousiaste sur le succès des autres que je le suis sur le mien.

Je me promets d'oublier les erreurs du passé et de me tourner sur la manière de faire mieux à l'avenir.

Je me promets de porter une expression joyeuse, à tout moment et de donner un sourire à tous les êtres vivants que je rencontre.

Je me promets de consacrer tant de temps à m'améliorer que je n'en n'aurais plus assez pour critiquer les autres.

Je me promets d'être trop paisible pour me tracasser, trop noble pour m'irriter, trop fort pour craindre et trop heureux pour me laisser troubler.

Je me promets de penser du bien de moi-même et de proclamer ce fait dans le monde, non pas en fortes paroles, mais dans mes actes les plus grands.

Je me promets d'avoir la foi dans le fait que le monde entier est de mon côté, tant que je suis fidèle au meilleur moi-même."

par Christian D. Larson
Oh oui je me promets! Signé Marie-Lore Staudt ♥
 J'aime ce texte , j'y retrouve mon engagement dans la vie et j'aime le reconfirmer tous les jours! A partager sans modération.

Voir les commentaires

2012-08-19T10:44:00+02:00

L'Abécédaire de la voyante: J comme JALOUSIE

Publié par Marie-Lore

des-news....gifLa jalousie est une absence de confiance en soi qui entraine une réelle difficulté à faire confiance aux autres.

Le jaloux envie la vie des autres et les déteste en même temps parce qu’il ne se sent pas capable de réussir à faire ou à vivre la même chose. Il finit par croire que les autres ont plus de chance que lui, qu'ils sont plus aidés ou écoutés que lui dans leur vie.

Un jaloux cherche des sauveurs ultrasensibles qui pourraient comprendre son mal être qu'il ne reconnait que rarement. Ces sauveurs s'épuisent et de retrouve impuissant ou coupable de ne pas alléger l'être aimé qui se sent mal aimé quoi qu’ils fassent.

Un jaloux se pose en victime et devient persécuteur et tyrannique avec les gens qu'il aime. Une situation difficile à supporter toute une vie pour l'être jalousé qui est impuissant à calmer cette jalousie extrême et sans limite. Reconnaitre son impuissance et partager le fait qu'on ne peut pas soi même être heureux en se soumettant à la jalousie de l'autre, est une issue quand on décide d'être heureux. On est obligé d’abandonner le jaloux. C’est une décision très délicate à prendre et qui fait très mal quand on aime cet être qui baigne dans la jalousie. Cette situation nous place en bourreau aux yeux du jaloux mais dans une grande responsabilité et respect face à nous-mêmes.

La jalousie est un sentiment destructeur pour le jaloux et l’être jalousé.

La jalousie nous enferme dans le trio infernal Victime/Bourreau/Sauveur

Voir les commentaires

2012-08-16T10:07:00+02:00

L'Abécédaire de la voyante: V comme VICTIME

Publié par Marie-Lore

des-news....gifQuand on manque de confiance en soi, on a peur de prendre de mauvaises décisions et de se tromper de chemin. On ne prend pas en compte notre pouvoir de décision. « J'ai l'impression de ne rien pouvoir décider seul ni d’être capable de choisir la bonne direction. »

On n’est conscient ni de son libre arbitre ni de sa capacité à accepter de faire des erreurs pour avancer. On va avoir tendance à chercher les réponses chez les autres qui semblent avoir plus confiance en eux et savoir décider de leur vie en toutes circonstances.

Si on ne tient pas les rennes du pouvoir sur notre vie, on peut se retrouver très vite en position de victime. Victime des autres, de la situation, de la vie.

Pourtant chacun possède son plan de route au fond de lui et son propre chemin à parcourir. La boussole est en nous.

La croyance de marcher main dans la main toute la vie avec l'autre, est une illusion. L’attente de trouver le bon guide qui nous mènera au but est un fantasme qui conduit tout droit à une énorme déception. Nous pourrions nous égarer longtemps en nous laissant manipuler par l’autre. Il était notre sauveur à nos yeux quand nous avons choisi de le suivre. Il avait l’air sur de lui, nous lui avons fait confiance alors que nous n'avions même pas confiance en nous… Comment être sur ?

Quand nous laissons tomber le rideau sur notre attente vaine, il devient notre bourreau. Nous sommes les pauvres victimes de l’autre, de la vie, du monde entier alors que nous voulions juste être mieux dans nos baskets. Nous croyons que pour quitter l’état de victime, nous avons besoin de trouver un coupable.

Notre route, nous la traçons nous même au hasard de nos rencontres, les yeux bandés ou grands ouverts. Il ne tient qu’à nous, un jour d’enlever le bandeau qui nous cache notre vision pour regarder les différents chemins qui s’offrent à nous.

Tant que nous ne nous sentons pas responsables de nos choix, nous sommes victimes de la vie ou des autres. Nous avons peur d’emprunter un chemin, d’en vivre l’expérience et de ne pas trouver nos pas si légers que ça.

Pour sortir de l’état de victime, de sauveur ou de bourreau, il n’y a qu’une solution, assumer de vivre sa vie en se sentant responsable de ses choix à chaque seconde, quitte à faire des erreurs. "La route est pentu ou raide, qu’a cela ne tienne, je change de direction. Je préfère aller m’étendre sur l’herbe en attendant l’autobus ou le prochain train qui passe ? Et bien pas de problème, je suis maître de mes choix et du temps qui passe. Il n’y a que moi qui vais juger du bien fondé de mon expérience. Si je me sens bien, je continue, si je me sens mal, à moi de décider d’arrêter l’expérience ou d’en comprendre l’impact sur moi. Je deviens responsable de moi à mes yeux. Je choisi d’être adulte et de vivre ma vie comme bon me semble. Compter sur l’autre pour savoir mieux que moi ce qui est bon pour moi, c’est lui laisser le pouvoir de vie et de mort sur moi." 

 

J’ai longtemps était sauveur malgré moi. Je souffrais de voir les autres malheureux alors je me battais pour les rendre plus heureux. C’était un leurre qui a agit à mes dépend. Ma baguette magique était visible de si loin qu’on venait observer les miracles. Elle n’était magique que pour moi, dans mon monde. Du coup, on ne me pardonnait pas, d'être incapable de guérir instantanément tous les maux. J’ai du arracher bout par bout, lambeau par lambeau ce beau costume à paillette de la gentille fée Tout. Et j’ai caché pour un temps cette précieuse baguette magique dans un tiroir de ma cabane.

J’ai constaté à quel point j’étais enfermée dans de fausses croyances liées à mon vécu d’enfant. J’ai compris que ma route était de pardonner les autres et non de me sacrifier pour autrui en espérant leur faire vivre un instant de bonheur.

Je ne serai désormais ni sauveur, ni bourreau et encore moins victime.

J'entre dans ma responsabilité et pour moi, c'est d'être dans la joie, d'avancer dans la paix et tout faire pour être heureuse moi-même en permanence quoi qu’il arrive. Je sais que pour vivre cela au quotidien,  c'est reprendre cet engagement à chaque minute de ma vie. Voila ma responsabilité pour ne plus me sentir victime:  être dans une présence constante à ce que je vis et à l'écoute de l'univers pour sentir ses battements de coeur et me rappeler que la vie vaut le coup d’être vécu les yeux grands ouverts sur la beauté du monde. 

Voir les commentaires

2012-08-13T11:05:00+02:00

I comme Introspection

Publié par Marie-Lore

des-news....gifL’introspection m’aide à revenir à moi pour m’aider à retrouver un état d’équilibre. L’introspection m’apprend  à me construire en fonction de mes valeurs et de mon intégrité et non à réagir par rapport aux émotions négatives provoqués par des situations, des comportements ou les paroles d’autrui. L'introspection est mon allié pour être heureux.

Je vis une émotion négative. "Est  ce que ce qui est dit sur moi fait écho à l’intérieur de moi? Est-ce que cette phrase, ce comportement de l’autre soulève une émotion, un état particulier si je m’observe un instant? "

Si on ne cherche pas à ressentir quelle émotion nous submerge tout à coup, à la décrypter et à en comprendre l'impact sur notre corps, sans nous en rendre compte, en réponse à un état désagréable, nous réagissons immédiatement. Cette réaction ne résultera pas de l’évènement actuel mais sera stimulée par l’émotion que je ressens, émotion déjà vécue à l’identique pour une situation similaire dans le passé. Je n’agis pas en fonction du présent, je réagis en fonction de mes états émotionnels soulevés par la situation, comme si on avait appuyé sur des boutons chez moi !

"Si j’ai peur des disputes, j’ai pris l’habitude de me taire et de lisser. Si je crains les reproches, je vais me justifier tout de suite. Si je n’assume pas de réaliser mes envies face à mes proches en demande, j’essaye de me plier en quatre pour les satisfaire  pour qu’ils soient gentils avec moi et que je puisse m’occuper de moi en toute tranquillité.

Je ne supporte pas de vivre des états émotionnels négatifs, ils me chagrinent trop alors inconsciemment je fais tout pour les  éviter et je crois qu’ainsi je vais bien gérer ma vie et être heureux. Je suis comme un automate qui ne peut plus ressentir les émotions dans sa chair.

On aura beau mettre tout de coté, ou faire semblant que tout va bien,  l'état restera le même à l’intérieur et peut s'étendre sur des jours et de jours en impactant une réaction négative, colère, dévalorisation, pessimisme, manque de confiance en soi...

Je fabrique mentalement des sentiments négatifs et mets en place une stratégie de réponse que je crois capable de m'aider à gérer la situation. Je ne fais que la subir, en aucun cas, je la maitrise. Quand je me sens mal, c’est que j’ai perdu le pouvoir sur la situation. C’est pour cela que le mental maquille la situation, il ne veut pas perdre la face. Pourtant dès que je me retrouve seul face à moi, le sentiment négatif revient et peut me submerger à nouveau. La moindre situation similaire me provoque la même réaction.

L'introspection,  c'est quand on se rend compte de cette répétition sans fin et qu'on cherche à retrouver en soi l'origine du problème pour retrouver le pouvoir sur sa vie et vivre alors un état positif.

L'introspection nous aide à identifier le départ. Un jour, nous avons mal vécu une situation. L’être humain est fait pour être heureux et non malheureux. Quand on est enfant et non guidé vers le bien-être, on se débrouille comme on peut avec nos moyens d’enfant. On boude, on crie, on fuit dans notre chambre, on se tait, on se justifie, on bidouille, on ment, on enjolive la vie, on rentre dans son monde, on essaye de rendre l’autre heureux, on devient super gentil ou on fait le mort comme si tout se qui se passait autour de nous, ne pouvait pas nous atteindre… puisqu’on est mort. On se rend transparent pour qu’on ne nous voit pas… Ce sont des techniques d’enfant.

En grandissant, notre cerveau intelligent s'est juste programmé sur les mêmes réflexes, ce bon vieux garde du corps. Le travail sur soi et l’introspection vont nous aider à aller retrouver le point de départ de ces conditionnements. Notre envie d’être heureux va nous aider à trouver un autre fonctionnement à mettre en place, celui-ci plus adulte, plus adapté à nos moyens de grand, comme la communication, par exemple.

Je m'introspecte d'abord. "Quel a été le premier incident de la sorte? En a-t-il eu d'autres? Comment ai je répondu à cet événement à chaque fois en grandissant? Quel état le résultat à chaque fois? Comment est ce que je me sens en évoquant la source? Comment pourrais -je faire maintenant? Quel est le comportement d'adulte qui ne dépend que de moi, que je pourrais adopter immédiatement et qui me ferait me sentir mieux tout de suite dans la seconde?"

L'introspection nous demande d'aller chercher à retrouver la première fois. Comment vivions-nous la même situation enfant? Nous allons chercher l'écho au plus profond de nous, pour enfin changer de réaction et nous sentir désormais mieux, à notre juste place sans avoir besoin de faire semblant, de mentir, ou de nous trahir pour faire plaisir et ne plus souffrir dans notre coin tout seul. Nous choisissons une action d'adulte qui nous correspond et nous mène à la paix avec les autres et à l'amour de soi.

S’introspecter nous demande de fonctionner en étant intègre avec les valeurs que nous défendons à corps et à cris.

S'introspecter, c'est choisir de s'entourer d'adulte heureux qui pourront nous accompagner dans cet introspection si on n'y arrive pas seul. Fini les gens pessimistes autour de soi qui ne savent pas nous guider vers notre bonheur. Etre adulte c'est choisir de mieux s'entourer pour aller vers ce travail d'introspection en toute confiance.

S’introspecter, c’est avoir envie d’être mieux et maître de sa vie, de sa destinée pour choisir son chemin en toute liberté sans contrainte.

S'introspecter demande un long travail sur soi de développement personnel où le chemin choisi nous conduit vers le bonheur au quotidien.

S’introspecter, c’est éliminer toute émotion négative de notre corps pour être en bonne santé, morales, physique et spirituel, pour vivre en paix et dans l'amour avec le monde entier.

Voir les commentaires

2012-08-10T09:01:00+02:00

Plus d'attente...

Publié par Marie-Lore

anim240.gif"N'ayez pas peur d'aimer : aimez de tout votre cœur, mais n'attendez pas tout de l'autre. Il n'est que ce qu'il est." Catherine Bensaid

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog